Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
cyclo : L'écureuil
 Publié le 12/06/08  -  6 commentaires  -  758 caractères  -  574 lectures    Autres textes du même auteur

L'amour et l'écureuil


L'écureuil



Le petit écureuil saute de branche en branche
Sur les pins familiers, touffe de poils rouquins,
Ou s’amuse à grimper, l’œil agile et taquin,
Le long du tronc rugueux, sans crainte d’avalanches.

Mais un autre écureuil gît sur le terre-plein,
Mort. Ému, je m’arrête et sur son corps me penche,
Le déplace et l’enterre au milieu des pervenches,
Loin des autos et des chauffards, loin des vilains.

L’amour et l’écureuil sont semblables, ma mie :
Ils bondissent tout fous et semblent pleins de vie,
Alors que le danger les menace tous deux.

Non content d’écraser l’écureuil sous sa roue,
L’homme s’attaque aussi à l’amour, et le cloue
Au poteau de torture et de tourments hideux.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Bidis   
12/6/2008
 a trouvé ce texte 
Bien -
La première strophe m'accroche, j'y vois les prémices d'une jolie histoire, drôle ou tendre.
La deuxième strophe me fait entrevoir une histoire triste. Tant pis... cela peut être bien aussi. Mais le mot "vilain" me semble être là pour la rime.
Il n'y a pas d'histoire, il s'agit d'une morale. Comparer l'amour à un écureuil... curieux. Je ne suis pas convaincue.
Plus que "vilain", "ma mie" est sûrement là pour la rime.
Dommage...

   Anonyme   
12/6/2008
 a trouvé ce texte 
Bien +
Pour moi la première strophe parfaite, je suis tout de suite emporté par ce petit écureuil...bravo...ensuite l'apparition de l'autre écureuil mange l'image du premier et puis surtout trop brutal par rapport à la première strophe qui était tout en souplesse. et puis la dernière strophe fait mal à lire dommage pour l'écureuil.

J'aime beaucoup dans l'ensemble malgré mes petits détails du dessus...

   lotus   
12/6/2008
 a trouvé ce texte 
Bien
Moi, j'aime bien cette comparaison de l'amour avec l'écureuil.

L'un et l'autre étant menacés, par l'homme ,dans leur naïveté et leur étourderie.

"Ma mie", c'est très joli!
lotus

   Absolue   
13/6/2008
 a trouvé ce texte 
Bien
J'aime bien le fond du poème. Je pense que l'écureuil représente l'enthousiasme du début d'une relation, le côté pétillant et joyeux. L'amour ne craint pas le danger. Il est hors du monde. Ensuite, la réalité le rattrape et reste la souffrance...

Pour la forme, certains mots me semblent peu poétiques (surtout dans la 2ème strophe) mais je suppose que c'est voulu pour le contraste?

Par contre, j'aime bien les derniers vers...

   David   
13/6/2008
Bonjour Cyclo,

Ton poême amoureux finit sur "hideux", peut être un son de rime féminine pour les vers orphelins des deux derniers tercets t'aurait permis de finir sur une autre note, les trois rimes des deux tercets sont masculines.

J'aimais bien le son de "écureuil" aussi, je l'aurais bien vu en fin de vers.

   mimich   
29/6/2008
 a trouvé ce texte 
Bien
Je trouve que les commentaires qui précèdent sont pertinents.
Je crois entendre le jeune amoureux dire à sa belle:"Ma mie,comme l'écureuil, je sens mon coeur dans ma poitrine qui fait des bonds , qui fait des bonds quand je te vois! "
C'est gai, c'est frais.Dommage que l'écureuil meure si vite.
Mais qu'est-ce qui tue l'amour exactement? Cherchez la réponse en vous et vous pourrez ensuite essayer de le faire durer. Peut-être!


Oniris Copyright © 2007-2014 | Oniris est une propriété de l'association « Oniris - AILA »  | Support Xoops  | Thème inspiré de 7dana.com |  référencement