Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie classique
cyclo : Sonnet du masseur
 Publié le 28/01/08  -  6 commentaires  -  532 caractères  -  134 lectures    Autres textes du même auteur

En hommage aux mains du masseur.


Sonnet du masseur



Tes mains, servantes du silence,
Ont tendu le voile léger
Qui nous porte à la somnolence,
Et qui sert à nous soulager !

Chaque main doucement s’élance
Sur les points qu’il faut ménager :
On retrouve alors l’indolence
Propre à celui qui sait songer…

Et si ton doigt trace une épure,
Baume bienfaisant aux humains,
On ne craint pas quelque coupure,

Car tes mains ne sont pas tes mains,
Mais une flamme tendre et pure
Qui promet de beaux lendemains !


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
29/1/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Un bon poème, et écrit en vers classiques, pour une fois, vraiment en vers classiques. Pour préciser, quand le premier quatrain commence par une rime féminine, le premier tercet doit débuter par une rime masculine. C'est obligatoire dans un sonnet, importe sa construction. Enfin, à part ça, ça me botte !!!!

   Anonyme   
30/1/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Ghislainha, qu'importe le sonnet nom d'une charogne...
Ce qui est intéressant c'est que les mains du masseurs sont
"les servantes du silence", qu'il nous fait oublier nos maux du
corps et de l'âme le temps d'une furtive papouille... Et surtout
qu'en peu de ligne on se retrouve dans un cabinet de kiné!
C'est ça la poésie, on peut écrire des sonnets qui ne comportent pas une once de poésie, et d'autres comme celui-ci qui sont une invitation, un partage, un ressenti, un souffle.
Bravo cyclo

   Bidis   
5/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Agréable est le mot qui me vient spontanément.
L'esprit se détend à la lecture de ces vers plaisants.

   Anonyme   
14/2/2008
C'est syblime, j'aime ta manière d'écrire, ton classique y joue pour beaucoup. Tu classique bien écrit, on ne peut faire mieux. Bravo !

   Anonyme   
30/12/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour cyclo

Vos mots sont aussi efficaces que les mains de la destinataire.
C'est très subtil et très agréable à l'oreille.

Un grand merci

   Anonyme   
26/12/2010
Commentaire modéré

   Anonyme   
19/2/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
"Les mains", indispensables, magiques, apaisantes, consolatrices, et surtout indispensables, constructrices mais aussi destructrices hélas parfois, là dans le cas qui nous occupe, elles sont bienfait, quelle belle phrase "tes mains, servantes du silence".

Superbe sonnet, juste un petit reproche, je n'aime pas trop ce "on", il défigure un peu l'écrit, et ne sonne pas bien, j'ai butté dessus, mais ce n'est qu'un petit détail, la lecture reste agréable.


Oniris Copyright © 2007-2020