Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
dara : Espagne
 Publié le 14/12/07  -  6 commentaires  -  571 caractères  -  44 lectures    Autres textes du même auteur

Devoir de mémoire ou devoir d'oubli ?


Espagne



Quarante ans de silence obligé

Quarante ans de parole contrôlée

Et ces femmes

Enfermées

Pour un drapeau... sous les rues... dans les caves

Mémoire rouge

Du sang

Des gens

De mon Europe au cœur saignant


PS : Le franquisme désigne le nom donné au régime politique espagnol sous la dictature du général Francisco Franco, entre la fin de la guerre civile de 1936, et la dissolution des institutions franquistes en 1977 (WIKIPEDIA)


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
14/12/2007
Sympa de reprendre ce thème...
Lorca et Machado...

   beran   
16/12/2007
Dara, je me sens presque obligée... je connais bien l'histoire. Je vis en espagne depuis 24 ans..et les séquelles du franquisme sont encore palpables. Les vieux n'oublient pas et morts n'oublient rien.
La dissolution du franquisme n'est qu'une date, il survit à la lumière de la démocratie et se faufile dans l'ombre.
Des mots, les tiens, qui disent concis "N'oublions pas!".

   dara   
17/12/2007
Merci, à tous les deux,
j'ai eu l'occasion d'aller plusieurs fois en Asturies où pour mon plus grand bonheur, je n'étais pas touriste mais bien acceuilli en famille.
ces quelques lignes m'ont été inspirée par une discussion avec une quadra, il y a 15 ans, qui m'expliquait sa vie d'ado communiste sous Franco
et je me souviens parfaitement bien du lourd silence des anciens à ce sujet, comparé à l'inscouciance des jeunes et à mon choc: quand j'étais enfant moi même des gens se faisaient enfermer pour leurs opinions à 1000 km de chez moi

alors oui, pour ce que j'en sais, c'est "n'oubliez pas", mais je n'ai eu qu'une version, un silence et une inconscience.
je serai ravi d'en parler en forum

   bernalot   
18/12/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Merci Dara. La concision de ton texte, par rapport à tout ce que j'ai lu de toi, lui donne une plus grande force et tout est dit en quelques phrases. La mort de Franco, je l'ai vécue côté Pays Basque français à Hendaye ou il y avait de nombreux réfugiés espagnols. ça a été une explosion de joie et une méga fête dans la ville.

   Anonyme   
24/1/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bon, cui-ci, y'a pas d'ambiguités pour mes synapses fatiguées...
Poème nécessaire sur le fond,
Bien valllonné pour la forme...
Un brin de chagrin (contenu) pour la longueur,
Efficacité présente.

   Anonyme   
6/4/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
En vous lisant, me vient à l'esprit cette phrase "nous n'en finirons jamais", la tyrannie sera toujours présente quelque part dans ce monde, engendrant les mêmes méfaits.

Beau texte prenant, à la forme marquante.


Oniris Copyright © 2007-2020