Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
David : Comme enfer
 Publié le 17/06/09  -  15 commentaires  -  829 caractères  -  218 lectures    Autres textes du même auteur

Salut Atchoum !


Comme enfer



Elle a pour habitude autant de courants d’air
Et de caprices lents qu’en dernier ouragan,
Comment faire à la gîte, où poser son caban,
Si je dois remonter, redescendre, en enfer.

Elle a pour habitude en retournant la terre
Autant de peine ici que la main douce après,
Comment faire à tâtons sans troubler les cyprès
Si le sable ou la boue ont tant d’un cimeterre...

Elle a pour habitude au lieu de vin dans l’eau
Que du rhum arrangé, nimbé d’orange amère,
Comment faire amerrir ses vagues de colère
Si je dois écoper ses gerbes en cadeau.

Elle a pour habitude et comme pierre à feu,
Son cœur en lassitude et des gardes-barrières,
Comment faire en fusil le chien de ses manières,
Si j’éteins celle à qui j’ai fait la mise en jeu...


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   widjet   
17/6/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
De qui parle t-on ? Sais pas.

Mais une belle musicalité se dégage de ce poème au sens moins obscur qu'à l'accoutumée. J'aime bien.

W

EDIT : avec Atchoum, j'ai aussi pensé à Blanche Neige, puis je me suis dis que finalement non

   Anonyme   
17/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien
On parle d'Elle Widjet... Qui est-Elle ? J'ai aimé ici la douceur et l'amertume d'une orange mêlée de rhum... Joli poème.

   Anonyme   
17/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
"Salut Atchoum"... On parle de Blanche-neige, du moins je m'en suis convaincu. Pourquoi pas.
J'aime beaucoup celui-ci. Une belle musicalité. Une superbe troisième strophe.
Hep militaire du verbe: Para, dis?

   Anonyme   
17/6/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Comme les autres commentateurs, j'ai apprécié la musicalité de ces alexandrins, la musicalité des répétitions...

Pour le sens, je reviendrai plus tard. Peut-être ne suis-je pas assez réveillée.

   Anonyme   
27/11/2010
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Edit : Commentaire précédent totalement inutile.

   colibam   
17/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Sympa et musical.
Un peu nébuleux sur le sens mais "comment faire" ?
J'aime beaucoup le 1er vers qui introduit chaque strophe sur un élément nouveau : air, terre, eau, feu. Bon, j'ai au moins compris ça.

   Anonyme   
17/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour David ! C'est fort joliment écrit mais de qui parle t-on exactement ? Peu importe en somme... j'ai bien aimé cette lecture !

   nico84   
17/6/2009
 a aimé ce texte 
Pas ↑
Comme les autres commentateurs, je ne comprends pas grand chose au sens. On parle d'Elle, on peut croire à Blanche Neige évidemment mais qu'apprend on ?

Pas grand chose ne me touche et ne me transporte. Contrairement aux autres, et c'est normal au vu de ma sensibilité, je ne suis pas réceptif à cette musicalité. J'ai lu et relu et je ne comprends pas ton intention, ton fil directeur.

Alors que ça sent le travail derrière, la maitrise et la passion de l'écriture.

Je n'évalue pas faible +, j'entends pas là que le style ne me convient pas, cela ne me parle pas. C'est une question de ressenti et non d'évaluation qualitative. Bonne continuation.

   Luz   
17/6/2009
 a aimé ce texte 
Pas
Désolé mais je n'ai rien compris, même en cherchant bien. Mais peut-être n'y at-il rien à comprendre et tout à ressentir, mais là non plus le poème ne m'a pas touché. Il y a peut-être également un défaut de ponctuation, et ne manque t-il pas des verbes par ci par là ?

   Marquisard   
19/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
j'ai beaucoup aimé la formulation des images, le rythme, les sons, mais n'ai absolument rien saisi du sujet, j'ai beaucoup moins aimé les deux derniers vers, trouvés plus bruts, tranchant avec le reste du poeme d'une façon assez étrange.

edit : en effet, ça s'éclaire, hop, un plus pour la recherche

   marcelovic   
17/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
bonsoir David.
je trouve que c'est bien pensé mais pas trop bien exprimé malgré les tournures, les jeux de mots, il manquent quelque chose. la clarté peut-être. ça ne coule pas de source comme on dit. mais je ne sais pas pourquoi on aime. j'aime.

   marcelovic   
17/6/2009
"il manquent" (com précédent) et je me dis écrivain.
pour ce qui n'ont pas compris, cherchez pas.
clin d'oeil.
marc

   lotus   
18/6/2009
J'ai lu et relu...retrouvé les 4 éléments (air, terre, eau, feu)mais impossible d'identifier "Elle".
Mon âme d'enfant me pousse à croire qu'il s'agit de Blanche Neige (allusion à Atchoum aussi)...

Il me plaît ce texte mais je voudrais savoir...

   Anonyme   
18/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je pense en lisant ce poème à quelqu'un qui rend service à une femme régulièrement, peut-être vieille, ou impotente, un peu portée sur l'alcool et surtout ingrate. Sans aucune reconnaissance.
Un peu comme une vieille qui prend l'habitude qu'on lui monte ses courses, et ça devient tellement une habitude (ce qui revient en début de chaque strophe) que pour elle c'est banal. ("où poser son caban")
Mais le type a l'air d'en avoir marre : "Si je dois remonter, redescendre, en enfer", "Si je dois écoper ses gerbes en cadeau".

Bon je ne m'accroche pas à une ou deux phrases, mais l'ensemble du poème me fait un peu penser à tout ça.

Il y a malheureusement toujours des zones d'ombre. Mais ça sonne bien de toute façon.

Je ne lis d'ailleurs plus les résumés car je pense que tu prends un malin plaisir à nous induire en erreur : )

   David   
19/6/2009
Je voulais causer un peu de l'écriture de ce poème et citer celui qui me l'a inspiré ici.


Oniris Copyright © 2007-2018