Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie classique
flore : Petite fée
 Publié le 23/11/19  -  13 commentaires  -  690 caractères  -  210 lectures    Autres textes du même auteur

Le dernier quartier de la lune, une petite fée s'adresse à la grande dame pour qu'elle la console.


Petite fée



Bonsoir Dame la Lune, en ton dernier quartier
Le sourire n'est plus. Tu songes, craquelée,
Au bonheur fugitif qui laisse échevelée
Fée en robe de nuit dormant sans oreiller.

À l'ombre d'un chagrin, elle vient oublier
Ses rêves près de toi. Dans la nuit étoilée
Aquarelle un demain en couleur pommelée
Des nuages du ciel et de fleurs d'églantier.

Une douce caresse, un souffle d'espérance.
Couleur effilochée en rubans de l'enfance
Cotonnera le jour pour un nouveau départ.

Doucement, s'en ira retrouver sa bohème
Ses longs cheveux bouclés dans le matin bavard,
Le murmure du vent pour un autre poème.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Gemini   
8/11/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Avec son titre charmant et son côté un peu merveilleux, ce texte, en première lecture, est assez plaisant. On en oublierait presque que c’est un sonnet. Et je pense que faire oublier la forme par le contenu n’est pas un mince exploit.
Et j’ai appris l’existence du verbe "aquareller".

Ceci dit, il y a v8 par exemple ce "des/ de" que je trouve gênant.
Le vers suivant v9, avec son point final n’a rien de grammatical (à moins qu’il s’agisse d’un rejet du quatrain, sans le point final à "églantier". Ce qui, à mon sens, gâcherait l’harmonie du poème).
Les tercets sont, à mon avis, mal construits. Entre la ponctuation hasardeuse, ce qui me semble être une ellipse de "elle" (du v5, la fée) en sujet de "cotonnera" et de "s’en ira" , et ce dernier tercet qui me donne l’impression que le dernier vers aurait dû être l’avant-dernier.

Par contre, j’ai été surpris par le "matin bavard" alors que je m’attendais au classique "matin blafard".

Une bonne impression générale, mais je trouve un léger manque de rigueur dans la formulation.

Pour du néo, excellente prosodie.

   ANIMAL   
9/11/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Très joli poème léger qui bruisse d'optimisme bien qu'il raconte un chagrin de fée. Mais ce moment de déprime est tout provisoire.

Si "Le sourire n'est plus" lorsque Dame Lune décroit, elle console tout de même la petite fée d'une "douce caresse, un souffle d'espérance" et le chagrin passe. Fée enfant, enfant fée qui retrouvera le sourire.

Il y a de bien belles couleurs et de bien de belles images dans cette poésie toute douce, très musicale et harmonieuse.

en EL

   papipoete   
23/11/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour flore
toi Dame Lune, à qui nous confions regards et pensées secrètes, vois comme cette petite fée est triste, mais ton dernier quartier est bien pâle ; serais-tu en peine toi aussi ?
NB un tableau opalescent où le chagrin n'est pas loin... même l'oreiller n'est pas là pour tendre son oreille à petite fée.
le second tercet est empli de tendresse, et le vent emporte les...mortes.
pour une première parution, vous excellez en " classique " avec ce sonnet sans faute !

   Anje   
23/11/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Pas de risque d'hiatus avec la nuit étoilée puisque le t se lie mais la "nui tétoilée" fait un peu tamtam à à mon tympan. Mon oreille a trouvé monotone la fréquence du son "é" aux huit première rimes. De toutes petites choses mais qui peuvent modérer le plaisir.

Il reste dans ces vers un parfum de poésie douce, un bourgeon de talent qui ne demande qu'à éclore.

Belle entrée avec cette Petite fée ! Bienvenue Flore.

   sympa   
23/11/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

Un sonnet agréable et de bonne facture.
Un premier envoi prometteur.
J'aime bien le fonds de votre poème, cette fée qui demande à la lune d'apaiser sa tristesse, comme si elle était son dernier espoir.

" Une douce caresse, un souffle d'espérance.
Couleur effilochée en rubans de l'enfance
Cotonnera le jour pour un nouveau départ."

Je ressens ce tercet comme une note d'espoir.

Une lecture plaisante.

   Hananke   
23/11/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour

Un sonnet classique m'attire toujours même si j'ai un peu de mal
à appréhender celui-ci malgré son très bon : en ton dernier quartier
Le sourire n'est plus.
Ce qui me gêne est la difficulté à trouver des sujets aux verbes :
Aquarelle, Cotonnera ou s'en ira.
L'enjambement échevelée/Fée ne me semble pas non plus
du meilleur tonneau.
Une tendre et douce lecture du matin qui ne satisfait pas complètement ma compréhension.

   Michel64   
23/11/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Flore,

A la première lecture, j'ai été très géné par la succession des huit premières rimes finissant quasiment sur le même son (ié, é). Il m'a manqué une alternance à l'oreille.

Mais,

J'ai ressenti beaucoup de poésie dans l'ensemble et le dernier tercet est très beau.
Par inadvertance on aurait pu lire le "matin blafard" mais "bavard" est tellement plus beau dans ce contexte d'optimisme retrouvé. Dans ce 'bavard' j'entends le chant des oiseaux.

J'ai appris, au passage, le verbe aquareller.

Premier texte sur Oniris. Il me tarde de lire les prochains.

Je mets un plus à mon Beaucoup par anticipation des progrès à venir.

Michel64

   PIZZICATO   
23/11/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Flore et bienvenue.

Une fée triste qui s'adresse à la lune pour que celle-ci la console et lui offre " un nouveau départ ": un sujet original.

" À l'ombre d'un chagrin, elle vient oublier
Ses rêves près de toi. Dans la nuit étoilée
Aquarelle un demain en couleur pommelée
Des nuages du ciel et de fleurs d'églantier " un beau quatrain.


Un sonnet fort agréable à lire.

   Miguel   
23/11/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Un charmant petit poème qui rappelle l'univers des contes, onirique et léger dans sa mélancolie. Je trouve juste un peu agaçants ces verbes sans sujet qui donnent à l' ensemble un côté trop affecté.

   Lebarde   
23/11/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Honorable sonnet classique, a priori sans erreur de prosodie, dont le sujet est assez clair et original mais je trouve, un peu confus et brouillon dans son développement.

Je n’ai pas aimé les points à l’hémistiche qui coupent a la fois
L’idée ( fin de phrase ) et le ver en imposant une césure trop marquée.

Globalement ce poème plaisant et vivant est de lecture agréable.

Merci pour ce travail

Lebarde

   BernardG   
23/11/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonsoir Flore,

J'ai beaucoup aimé cette expression d'une tristesse qui sous entend le retour à une vie de bohème où (pour ma part) j'ai senti une solitude.
Ainsi se déclinent les émotions, en douceur et subtilement, en évitant des étalages voyeuristes qui, par leurs excès, finissent par rater leur cible....

Evidemment, on suppose qu'il est en ellipse, mais il manque un sujet dans le dernier tercet. Bien +
Merci pour ce joli poème.

Bernard G.

   Gouelan   
25/11/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Flore,

"en ton dernier quartier
le sourire n'est plus" : Magnifique.

Cela "fée" léger de "lune" à l'autre strophe
et toile ce poème de magie arachnéenne ;)

Il est vrai que je préfèrerait ôter la ponctuation, quand elle n'est pas indispensable, et laisser au lecteur la liberté de respirer là où il l'entend.

Les quelques sujets rendus muets donnent un air sautillant et un peu magique à la lecture, laissant deviner, rendant un brin mystérieux ce poème-conte.

Une poésie pleine de liberté tout en étant classique.

   Alfin   
26/11/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Très beau rendu d'une impression de cette petite fée parti trop tôt et ré-imaginant un monde à ses couleurs, redémarrant une nouvelle aventure. Je trouve l'ensemble délicat et pas du tout dans le pathos.

En principe c'est un simple sommeil mais j'aime me l'approprier de cette manière

Merci pour cette douce promenade


Oniris Copyright © 2007-2019