Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie classique
Gemini : Le lion et le rat [Sélection GL]
 Publié le 04/08/18  -  15 commentaires  -  435 caractères  -  219 lectures    Autres textes du même auteur

Fabliette (essai de concision).


Le lion et le rat [Sélection GL]



Le roi Lion, bon prince, amnistia le rat
En le laissant filer au lieu d’en faire un plat,
Et l’autre s’en souvint, pour le bonheur du fauve.

Car pris au piège, un jour, devinez qui le sauve
En venant, bon rongeur, tailler dans le filet ?
Le rat qui le libère, et d’un coup s’il vous plaît !

Entre le haut, le bas, quel que soit son étage,
Le renvoi d’ascenseur devrait être d’usage.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   lucilius   
21/7/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
Ce fabliau animalier qui n'est pas sans rappeler ceux de la Fontaine, est certes concis ; donc à ce niveau l'essai est réussi. Malheureusement j'ai l'impression que l'introduction est tronquée.
"Le roi lion, bon prince, amnistia le rat…". Il me semble avoir manqué quelque chose. A quelle occasion le roi Lion amnistie-t'il le rat ?
"Entre le haut, le bas, quel que soit son étage…" me paraît inélégant.

   Anje   
21/7/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Il y a aussi des ascenseurs qui tombent en panne. Mais celui-ci en peu de vers monte très haut. A mon sens techniquement parfait, il dit en peu de mots ce que La Fontaine aurait pu narrer plus longuement s'il avait connu les ascenseurs.
Un poème bref, agréable avec une jolie morale.
Merci.

   Eclaircie   
22/7/2018
 a aimé ce texte 
Pas
Bonjour,

Je vais être concise aussi,enfin tenter...
Fabliette :
je suis allée voir dans mes dico, pas deux n'en donnent la définition , juste un et pas le meilleur.

Ensuite vous m'en servez trop ou trop peu :
Les deux premiers quatrains sont délicieusement "Lafontainien" ou pire/mieux "Ésopéen" et se suffiraient à eux-mêmes. presque.

Si Ésope, je ne sais pas, mais Lafontaine c'est sûr nous offrait sa morale, je trouve la vôtre un peu trop manichéenne, le coup de l'ascenseur, c'est trop galvaudé et/ou pas assez poétique.

Bonne continuation,

Éclaircie

   Miguel   
23/7/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Ceci est joliment dit, mais on est vraiment gêné par le fait que le grand La Fontaine suinte ici à chaque mot.

   sympa   
24/7/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
Cet essai de concision ( j'avoue mettre renseigné sur internet ) est une belle réussite !
Tout est dit dans cette petite fable, la lecture est agréable, et la morale....Ah si seulement elle pouvait s'appliquer en toutes circonstances !
Bravo !

   papipoete   
24/7/2018
 a aimé ce texte 
Bien
classique
Le lion, grand prince que ce roi, graciant un rat, eut la vie sauve grâce à celui qui put être son plat !
NB C'est court ; j'aurais aimé une entame disant la raison de la grâce du rat !
Un essai de concision, certes mais vous pûtes avec 2 vers d'entrée ( 2 + 3 + 3 + 2 ) ne pas énormément déborder de votre objectif ?
La morale de cette " fabliette " fut-elle un jour sauve ?
pour le côté technique du poème, je crains que la non-alternance des rimes ( masculine/féminine ) soit une entrave ?
papipoète

   Queribus   
25/7/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

Que dire d'un tel poème qui frôle la perfection; on est ébahi devant tant de dextérité et de simplicité en même temps. Sur la forme, impossible de trouver la moindre faute; ça fait toujours plaisir de voir un tel petit chef-d’œuvre en peu de mots.

Le fonds, quant à lui, est fort bien trouvé (et tourné) et la morale est sauve. La Fontaine, Florian et compagnie doivent être ravis (ou jaloux) de voir qu'ils ont de la succession.

Un grand bravo encore. En espérant à nouveau avoir le grand plaisir de vous lire.

Bien à vous.

   LenineBosquet   
25/7/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour, essai de concision réussi pour moi, une histoire sur 6 vers et une morale en 2, bravo, tout est dit et la chute est moderne en plus avec ce renvoi d'ascenseur.
Pour la forme classique je ne suis pas sûr en revanche de la rime rat/plat. On verra bien.
Merci.

   archibald   
4/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Huit commentaires en EL ! ce texte n’a pas laissé indifférent...
Je ne sais pourtant pas si tu les apprécies ; c’est comme si personne ne connaissait la fable de La Fontaine. Il est évident que l’intérêt de ce poème réside dans la juxtaposition de ces deux textes, comment goûter ton humour autrement ?
Moi, j’ai trouvé ça drôle. C’est vrai ça : pourquoi développer en dix-huit vers ce que l’on peut dire en huit ? C’est peut-être ce que je regrette : tu aurais fait la même chose avec une fable plus longue, l’effet de concision aurait été plus marqué.
On se méprend souvent sur La Fontaine, on imagine qu’il vaut par ses morales. Or, celles-ci sont aujourd’hui d’une grande banalité. Ce qui fait le génie de cet auteur, c’est la virtuosité et l’humour subtil de ses tournures de vers. Ton pastiche est à ce titre très réussi.

   Hananke   
6/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour

EDIT le 06/08 :

Comme je m'étais trompé sur la diérèse d'amnistia, je pensais à tort
que ce poème n'était pas bon en classique. Il n'en n'est rien
et votre texte repassera dans la catégorie proposée : la rime rat/plat
étant logiquement admise.

Autrement c'est mignonet, j'aurais aimé, même pour une fabliette,
de quelque chose de plus étoffé quand même.

   Vanessa   
4/8/2018
 a aimé ce texte 
Pas
Bonjour,
J'avais lu votre texte en EL et je m'étais demandé quel en était l'intérêt pour le lecteur.
Soit l'auteur est un fainéant qui se moque du lecteur.
Soit, il veut nous donner l'envie de lire ou relire cette fable en faisant un résumé pour moi sans attrait.

   Robot   
4/8/2018
 a aimé ce texte 
Pas
Je ne trouve pas que cette fabulette ajoute beaucoup à l'oeuvre de La Fontaine. L'histoire n'a même pas le mérite de l'originalité puisqu'elle reprend sans beaucoup de poésie les éléments du fabuliste. En fait le seul changement c'est l'ajout d'une morale. Ce n'est pas suffisant pour prétendre à un récit novateur. Je trouve le procédé un peu simpliste qui consiste, à partir d'un texte existant, à ajouter deux vers pour prétendre à une œuvre originale dont ci dessous quelques vers qui correspondent à l'imitation.

Le Roi des animaux, en cette occasion,
Montra ce qu'il était, et lui donna la vie.
Ce bienfait ne fut pas perdu.

Cependant il advint qu'au sortir des forêts
Ce Lion fut pris dans des rets,

Sire Rat accourut, et fit tant par ses dents
Qu'une maille rongée emporta tout l'ouvrage.

   PIZZICATO   
4/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Difficile d'écrire une fable ou " fabliette " sans que pleuvent les allusions à La Fontaine. Mais, à lui, reprochait-on de faire penser à Phèdre qui fit penser de même à Esope ?

Quant à moi, je trouve cet essai sympathique, concis.
Une morale, qui, si elle n'est pas trop poétique (ascenseur) dit bien ce qu'elle veut dire.

   jfmoods   
5/8/2018
En un clin d'oeil malicieux, le poète passe ici au tamis une célèbre fable de La Fontaine (8 vers / 18 vers).

Tout en s'affranchissant de la forme première (morale finale / morale initiale, alexandrins / octosyllabes et alexandrins, rimes suivies / rimes embrassées, croisées et suivies), il en modernise le style (double sens : "en faire un plat", tournure contemporaine : "Le renvoi d’ascenseur").

À sa manière, la fable met en évidence l'individualisme propre à l'époque.

Merci pour ce partage !

   Vincendix   
14/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Tout est dit en quelques vers, à quoi bon en faire un plat.
Mon commentaire sera aussi curt
Vincent


Oniris Copyright © 2007-2018