Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Jaja : Alerte
 Publié le 08/03/08  -  8 commentaires  -  420 caractères  -  43 lectures    Autres textes du même auteur

Sur ma ville adoptive.


Alerte



Bruxelles
ruisselle
de pluie et de douleur.
Une rumeur
monte des fêlures,
des fissures
des trottoirs dépavés,
décavés.
On veut te démembrer,
te cambrer
comme une putain.
Est-ce ton destin ?
Être écartelée vive
et que mort s’ensuive.
À toi de refuser,
de ruser,
afin de rester une,
opportune,
ville fière et blême,
que j’aime.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Scrib   
8/3/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
politique et pas compliquée...
J'aime Bruxelles !
Mais Dick Annegard avait été plus locace, pas dans les mêmes circonstances, mais ses mots ont marqués les mémoires...

"Bruxelles , ma belle,
te souviens -tu des jours heureux
et du temps..."

   Couette   
8/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai aimé ton poème et il m'a fait aimé Bruxelles. Tournure originale! Ce texte se clame bien et il se slamerait pas mal!!

   Couette   
8/3/2008
Je ne sais comment corriger ma GROSSE faute , je rectifie ici :
il m'a fait aimer ... Désolée!

   Anonyme   
8/3/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
J'ai connu bruxelles sous la pluie ! et ce n'est pas beau à voir (rires) ! Une ville que j'aime aussi mais loin de ce poème. (pour moi) Une poésie trop basée sur la mélodie des mots et pas assez sur le fond.

   Anonyme   
8/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
"C'était au temps où Bruxelles" ... a chanté Brel ! Difficile après lui de vouloir la chanter à son tour ! C'est bien d'avoir essayé, il fallait oser ! Ici c'est fait mais il y avait sans doute bien plus à dire.

   Jaja   
8/3/2008
En fait, il s'agissait seulement de mettre l'accent sur le problème communautaire. J'ai évoqué d'autres aspects de Bruxelles dans d'autres poèmes consacrés à cette ville. J'ai d'ailleurs rassemblé certains un recueil intitulé "Clair-obscur"(actuellement en compétition)

   marogne   
9/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Je ne connais pas trop Bruxelles (2 ou 3 voyages d'affaires en coup de vent), mais j'ai bien aimé la façon de chanter la résistance au changement. Sur le fond, et sans connaître le dossier, ce qui fait de Bruxelles, Bruxelles, ce sont toutes les transformations qu'elle a subies dans le passé. On sait à Paris les polémiques qu'ont suscité la pyramide du Louvre et la grande bibliothèque, on s'en rit maintenant.
Et puis le Bruxelles futuriste de Schuiten et Peeters n'est pas si mal....

   Anonyme   
29/12/2016
 a aimé ce texte 
Pas
Je n'ai pas aimé ces mots qui fracassent, des bruits qui s'ajoutent à ce bruit qu'ils dénoncent. Cela n'a pas vraiment retenu mon attention, cet esclaffement. De plus le mot "putain" n'est pas de mon goût. Cela ne donne pas plus de teneur, ni entendement dans cet écrit. Il reste ce qu'il est, une envie toute personnelle de montrer sa désapprobation.

Je ne m'attarde pas davantage, n'ayant pas éprouvé un quelconque ressenti. Ce texte ne me parle pas. Cependant la lecture est aisée, fluide.


Oniris Copyright © 2007-2019