Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
lencrier : Supernova
 Publié le 07/04/08  -  8 commentaires  -  1098 caractères  -  33 lectures    Autres textes du même auteur

Extrait des "Chroniques À l' Encre de Chine"


Supernova



Ton sourire
que j’ai trouvé
étendu

si vaste
en dessous de ton
nez qui ronfle,

je le garde pour les
temps sans toi.

Ton sourire
ma respiration,

ne le retiens plus !

Pousse-moi
dedans,

ton sourire,
le saut de l’ange,

ton sourire,
lâche-le !

Et
tes lèvres
se détendent
en une étincelle,

notre
déflagration originelle ;

et nous
de naître à cause
de cette saison

tu m’as souri…

… Supernova.
Ton sourire,
et

je fus ;

depuis,
j’en ai toujours
un dans la
poche

au cas où les
jours seraient
nus

de toi.

Ton sourire,
c’est un petit bateau

qui m’emmène
aux quatre coins de ton
amour.

Toujours je pourrais
compter sur lui, y retourner,
ton sourire ;

je l’ai trouvé
infini,
recroquevillé,
dans son coquillage :

ton visage.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   widjet   
7/4/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Malgré la forme un peu saccadée et un titre "peu accrocheur" j'ai bien aimé ce texte assez tendre avec quelques jolis passages métaphoriques. Original et agréable

W

   Ariumette   
7/4/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Malgré l'évidente tendresse que tu as voulu faire ressortir, je n'ai pas vraiment accroché, désolée. Sans doute la forme trop haletante à mon goût...

   Anonyme   
8/4/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
J'ai beaucoup aimé cette évidence où les mots coulent sans heurt entre le réel et le symbolique entre le nez qui ronfle et la déflagration originelle..
Un moment tendre et délicieux

   nico84   
7/4/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
J'ai apprecié, tout comme Emrys_83 cette tendresse envers ta dulcinée. Cette douceur extrême pour protéger et rendre heureuse ta belle, qui mérite son surnom.

Belle forme même si j'aurais voulu en savoir davantage et me plonger davantage dans cet univers. Bravo pour cette création.

   Anonyme   
7/4/2008
C'est simple (pas simpliste, mais délicieusement simple, comme toutes les vraies bonnes choses) et doux aussi.
Personnellement, je ne comprends pas pourquoi tant de retours à la ligne qui rendent effectivement la lecture un peu "stroboscopique" à mon goût, alors que ce sourire si tendrement décrit mériterait qu'on ne le découpe pas en autant de morceaux.
Sinon, j'ai bien aimé certaines jolies métaphores comme
… Supernova.
Ton sourire,
et

je fus ;

depuis,
j’en ai toujours
un dans la
poche

au cas où les
jours seraient
nus



Je suis juste un peu déconcertée par le "recroquevillé" de la dernière strophe. Mais peut-être est-ce parce que ce sourire là ne devient aussi radieux que pour toi :-)

   lencrier   
8/4/2008
oui, la lecture est un peu tronquée et "stroboscopique" (j'aime bien ce mot ;0) mais il faut se rappeler qu'il s'agit la d'une supernova qui disperse sa lumière/énergie par une grande explosion primaire, puis par pousées plus ou moins saccadées... et la raison du "recroquevillé" est tt simplement l'état ds lequel la perle a été trouvée avant qu'elle ne prenne tte son ampleur/envergure...

   Anonyme   
9/4/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
J’ai trouvé ce poème très déconcertant sur la forme, au point que j’ai failli passé outre, lors de ma première lecture. Mais en relisant attentivement, je me suis laissé séduire par l’éclat de ce sourire et la beauté de cet amour.

Je trouve néanmoins très dommage que sur la forme, cette supernova, n’ait pas plus d’éclat.

   Anonyme   
14/2/2016
 a aimé ce texte 
Un peu
Le côté "haché" rend la lecture déplaisant, et puis il y a une phrase que je ne trouve pas très jolie "en dessous de ton nez qui ronfle", par rapport au reste du texte, il y a de la tendresse, de l'amour.

Dommage que le texte n'est pas une meilleure présentation, car cela lui nuit grandement, il m'a fallu plusieurs lectures, pour lui trouver un peu d'intérêt.

Il y a une bien jolie expression au milieu de tout ça comme :

"Ton sourire,
c’est un petit bateau

qui m’emmène
aux quatre coins de ton
amour."


Oniris Copyright © 2007-2020