Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
lotus : Matou
 Publié le 04/05/09  -  19 commentaires  -  1369 caractères  -  213 lectures    Autres textes du même auteur

"Quand le chat est là, les souris dansent."

Le comportement des chats ressemble en bien des points à celui des humains...


Matou



Au tout premier sursaut de l’ennui
Tu te pavanes sur les gouttières
Pour attirer toutes les souris
Tu quittes la chaude litière

Tête haute et queue bien dressée
Tu miaules pour mieux minauder
Par ton cri, les souris intriguées
Viennent à toi, le poil hérissé

Pour assouvir ton jeu de matou
Tu captureras la plus frêle
Qui, pour toi, gobera des cailloux
Avant de finir sous la grêle

Installée en mon nid secret
Moi, ta complice, je regarde
Défiler le destin d’un jouet
Prêt à s’incliner sous ta garde

Tu la prends et puis la secoues
Pauvre bête parfois stupide
Elle ignore qu’avec elle, tu joues
Tu sais bien qu’elle est trop candide

Fatigué de cette mignonne
Tu l’ignores, puis la rejettes
Revenant vers moi qui ronronne
Sur la paille tendre et douillette

Cou baissé, ventre détrempé
Tu la laisses un peu livide
Par mégarde, elle a dû succomber
À ton caprice si perfide

À trop jouer de tes entrechats
Te pensant toujours invincible
Un jour, tu seras fait comme un rat
D’un jeu, tu deviendras la cible

Toi, le beau matou aux yeux de lynx
Quand ta vie ne sera que débris
À te voir momifié comme un sphinx
Tu sauras que, là-haut, je « souris »


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
4/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Si on oublie le manque de réalisme - jamais vu une souris faire la cour à un chat!-, le reste est très drôle, et l'idée qu'un chat puisse être fait comme un rat me plaît beaucoup.
J'ai apprécié aussi le jeu de mots final.
Il y a quelques maladresses dans l'équilibre des vers mais franchement, cette lecture est plaisante.

Doit-on voir une critique d'un certain machisme?

   Lylah   
4/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Oui, à la réflexion ce "matou" est fortement humanisé ! Et pas à l'abri d'un coup de griffe, il me semble :)
J'ai souri(s), bien sûr !
Alauda

   nico84   
4/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↓
J'aime l'écriture et le ton de lotus.

Ce qui m'a un peu géné, c'est le manque de réalisme. J'attends aussi lotus dans d'autres registres car je suis sûr qu'elle peut écire beaucoup de choses différentes. Tu compares le chat et l'homme si j'ai bien compris, l'homme jouant avec l'amour de la femme.

C'est original, doux. . Bravo, le dernier vers est pas mal :)

Par contre j'ai pas l'impression qu'il y ait que de l'amour dans ce poéme. Il y a aussi un jeu. Dangereux.

Bravo en tout cas. Merci d'avoir proposé ton texte.

Bien - car la forme me plait vraiment. Le fond, je n'y adhére pas totalement à la fois dans le réalisme et dans le message derrière.

   Anonyme   
4/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Lotus ! Manque de réalisme ? Pas si sûr si on lit entre les lignes et, qu'en lieu et place du chat, on ne voit que l'Homo Erectus, un peu macho et batifoleur sur les bords... C'est du moins ainsi que je comprends ce texte. A l'exception des cailloux et de la grêle (que je ne saisis pas) le reste m'a semblé limpide... et plein d'enseignement.

   Anonyme   
4/5/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'ai particulièrement goûté le passage touchant l'appendice caudal de ton matou.
Manger, boire, s'accoupler et sommeiller auprès de sa maîtresse. Ce bougre là a le même programme de vie que quelqu'un que je connais bien...
Trêve de plaisanterie, ton poème est subtil, écrit d'une griffe vengeresse. Le vilain greffier.
Bravo, j'ai vraiment aimé.

   Anonyme   
4/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Intéressante allégorie que voilà...

J'aime assez l'idée du "matou maté" qui un jour se repentira de jouer les "matous matois" et tombera sur une souris plus matamore que lui :-)

   Azurelle   
4/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Une image filée bien pensée, le chat est un animal nocturne. Tu as pensé à tout un assortiment de mots qui intensifie ton image, vraiment merci pour ce poème.

   ristretto   
4/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↓
très divertissant ce conte .. pas réaliste comme tous les contes,pardi !
merci

   FredericBruls   
4/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Lotus sort ses griffes et frappe le marcou volage. C'est l'histoire du Boulanger, mais à l'envers, est-ce bien cela ? Pauvre Pomponette, on sent le sourire amusé et un brin vengeur dans ta dernière strophe. Faut pas rigoler avec Lotus, faut pas rigoler.
Sinon, privé de cuisse de poulette !(lol)

   xuanvincent   
4/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai assez apprécié les images de ce poème. Le jeu, revisité, du chat et de(s) la (souris).

   Anonyme   
5/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Petite pointe d'humour, lecture agréable.
Et pis c'est vrai, c'est beau un chat!
(mais c'est con un macho)

   Anonyme   
8/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Lotus
Je suis d'accord avec Alexandre au niveau de l'homo Erectus ;-) mais j'ai bien compris l'histoire du caillou...relis et tu verras c'est clair comme de l'eau de roche ;-) C'est assez drôle

   David   
9/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Lotus,

La vie vue par dessus les toits où les petits félins cours leurs jeux éphèmères, cruels comme des tigres... La fourrure de ces matous là fait de beaux tapis de salon aussi, il paraît ; la ronde des proies et des prédateurs, c'est bien une boucle.

   Pandora   
9/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Joli hommage félin, agréable et subtile.

Quelque peu "personnificateur" ? Le chat est Homme et l'Homme est chat, non ?

L'idée du chasseur chassé, est classique mais bien amenée.

Ronronnement de plaisir,

Pandora.

   Menvussa   
9/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Mais c'est mignon tout plein cette petite poésie là.

Fatigué de cette mignonne
Tu l’ignores, puis la rejettes
Revenant vers moi qui ronronne
Sur la paille tendre et douillette

j'aime particulièrement cette strophe qui autorise une double lecture.

   BAMBE   
11/5/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Un beau prétexte pour montrer du doigt ces matous qui ronronnent un peu partout, des jeux de miroir, des jeux de minous, oui, ça pourrait bien mal se finir. J'ai aimé ce texte qui joint l'humour à l'agréable.

   Anonyme   
13/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bin moi qui me croyais allergiques aux chats (à leurs poils pour être exact)...

Pas besoin d'anti-histaminiques pour aimer ta poésie, Lotus.

   Marquisard   
18/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
c'est doux, c'est fin, c'est subtil... c'est chat. j'aime bien les chats.
(M. qui, ayant été précédé et pas de peu, s'est fait oter les mots de la bouche)
Au plaisir

   thea   
20/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien
lotus cette histoire de matou bien sur me fait sourire parce que j'y crois aussi mais je trouve que tu nous as habitués a tellement plus léger plus chantant et dansant que je reste un peu sur ma faim

quand au matou qu'il se le tienne pour dit!!


Oniris Copyright © 2007-2019