Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
marogne : Soleil couchant, Image (V) - Mitla
 Publié le 03/07/08  -  2 commentaires  -  1112 caractères  -  30 lectures    Autres textes du même auteur

Au-delà de ma mort, il fallait faire disparaître jusqu'à leurs pensées.


Soleil couchant, Image (V) - Mitla




A Mitla, l'église construite sur les ruines de la cité indienne détruite par les conquistadores. Sans doute comme à Cordoue, bâtir sur les ruines des vaincus pour faire jusqu'à disparaître le souvenir de leurs croyances. Photographie prise par l'auteur.



Les frises qui ornent les façades,
Loin de leurs bateaux laissés en rade,
N’avaient pas d’attraits pour leurs sens bornés,
Œuvre de sauvages, preuves du laid.

À leurs pieds, ils les exterminèrent
Et ne laissèrent aucune pierre
Qui pouvait témoigner de leur génie.
Sur les ruines les indiens sont unis.

Des fanatiques y retournèrent
Il fallait détourner leurs prières.
Vers le dieu des chrétiens, plein de honte,
Il fallait que tous leurs espoirs montent.

Des murs, de leurs mains, furent élevés,
Sous le fouet et au chant des « ave ».
Et les coupoles multicolores
Témoignent que de leur fièvre de l’or.



Montesson, le 22 juin 2008


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
3/7/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Bon sur la forme je ne vais pas réitérer mes précédentes remarques car elles s'appliquent aussi ici. Sur le fond, oui, la destruction de l'art et des symboles religieux est moralement et humainement cruel et pathétique, bien rendu ici. La conversion forcée aussi est comme un viol de l'âme...


PS Très belle photo.

   Melenea   
4/7/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
J'aime le thème, qui nous rappelle l'intolérance des hommes sur ce qu'ils ne veulent pas comprendre ni accepter... Merci de ce témoignage...

Mél


Oniris Copyright © 2007-2019