Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
MissNode : Déambulation
 Publié le 09/03/14  -  10 commentaires  -  839 caractères  -  285 lectures    Autres textes du même auteur


Déambulation



Voler
Les feuilles de la lune

Boire
La neige des lampadaires

Réfléchir
La lumière des arbres


Regarder
La comédie des heures

Lire
La migraine des gens

Marcher
Sur le crépuscule du bitume


Trouver
La pluie sur les nuages

Écouter
La grâce des enfants

Aimer
La direction de la lumière

Le soleil
Volant sur les trottoirs


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   socque   
26/2/2014
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Un charme fragile dans ce poème, qui ne me convainc pas tout à fait... Une ambiance se dégage, des images s'éveillent, ce qui est déjà quelque chose, mais en même temps j'ai tendance à trouver cela un peu facile.

En fait, ce poème me fait un peu l'effet d'une auberge espagnole, c'est le lecteur qui apporte son bagage mental et trouve ses évocations à partir de quelques mots épars ; c'est un système, un parti-pris presque d'effacement de l'auteur me semble-t-il. Très honorable, le parti-pris, mais je crois que je préfère qu'un poème s'affirme d'avantage, me dise : "Voilà ce que j'ai à dire" et le dise.

   Robot   
26/2/2014
 a aimé ce texte 
Bien
Je me suis amusé à déplacer les verbes de vers en vers. Ils sont adaptables presque à tous. Je les ai fait déambuler au travers de la poésie. On peut leur faire dire par exemple:
"Aimer
Les feuilles de la lune
Boire
La pluie sur les nuages
Regarder
La grâce des enfants"
Etc. Etc.
et aussi
"Le soleil
Sur le crépuscule du bitume"
Un joli système d'emboîtement, comme ces jeux de carte pour enfant ou il faut reconstituer l'animal en deux parties mais ou l'on peut s'amuser à joindre l'arrière de l'éléphant avec l'avant de la baleine et inversement.
Je ne pense pas que c'était le but de l'auteur mais j'ai passé un moment assez rigolo à pratiquer ces associations de brins de textes.

   senglar   
9/3/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour MissNode,


Avis à ceux qui recherchent la poésie ! Venez déambuler par ici. MissNode vous prendra par la main et vous repartirez avec un livre d'images.

D'aucuns s'intéressent aux aux Panini, moi je préfère les "feuilles de la lune" et la "neige des lampadaires".

"un, deux, trois, soleil"

;)))

brabant

Bon, m'en vais... Monnet est en train de mettre le paquet à Ruffier. Lol.

   costic   
9/3/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un poème comme une invitation à une douce flânerie. On se laisse amener dans une promenade , un voyage pittoresque en compagnie des mots. Je relève comme Robot une dimension ludique et légère. La structure donne un rythme alerte et vif, qui évoque un peu le jeu surréaliste du cadavre exquis. Des images défilent, s’animent et donnent un éclat particulier à des fragments épars de vies, de paysages, de sensations.
Préférence pour la lumière des arbres/ la direction de la lumière.
Peut-être un peu court ?

   irisdenuit   
10/3/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour MIssNode,


De très belles images se présentent sur la planète mouillée de mon oeil.

J'aime sans analyser, comme ça, tout d'un coup.

Une invitation au printemps, une sollicitation à la détente.

Une belle poésie, beaume pour le coeur.

Merci.



Iris

   Anonyme   
10/3/2014
 a aimé ce texte 
Bien
des vers délicats et aériens mais trop fragmentés pour ma part.

des images fortes et originales, mais j'aurais préféré ce poème un tout petit peu plus développé comme une petite histoire, avec un début, une progression et une fin/chute, là c'est assez descriptif et du coup on perd la force de l'intention évocatrice.

   Anonyme   
11/3/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
J'ai vraiment aimé virevolter sur vos vers.
Pour moi, de la poésie à l'état pur.
On en voudrait encore et que vous preniez encore plus d'espace sur la page.

   aldenor   
11/3/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Il est bien beau votre poème ! C’est dans la construction Action/Image, dans le rythme égrené, dans les correspondances inattendues, surtout celles des premiers vers. J’ai été moins sensible à certaines des suivantes, moins frappantes (comédie des heures, migraine des gens ou grâce des enfants....)
Mais la fin emporte, avec sa brisure de rythme. Et puis le « Voler » du début qui revient dans ce magnifique « soleil volant sur les trottoirs».

   RB   
22/4/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Ben oui, tout cela. Tout ce texte.
Pour ce simplement dit des "choses" mais rarement avec autant de simplicité éloquente
"Aimer
La direction de la lumière".

   Lyl_mystic   
26/5/2014
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonsoir,

Les images sont originales, j'aime particulièrement "boire la neige des lampadaires", l'instant est suspendu dans une délicatesse agréable, un peu amère avec "la comédie des heures" mais pas beaucoup non plus, on reste dans une évocation légère.

La disposition crée une coupure, (le temps d'aller chercher le début de chaque vers "voler.." "regarder..." "trouver...") ce que je trouve inétressant et rend la lecture plus agréable que si tout avait été en diagonale ou droit, un joli mouvement de lecture qui donne une certaine fraîcheur.

"Écouter
La grâce des enfants"
et
"Aimer
La direction de la lumière

Le soleil
Volant sur les trottoirs"

J'aime particulièrement ces évocations. Merci pour ce moment


Oniris Copyright © 2007-2018