Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
Robot : Slam-Collision
 Publié le 17/02/14  -  13 commentaires  -  985 caractères  -  255 lectures    Autres textes du même auteur

Fantaisie atomique.


Slam-Collision



Pour chercher la source divine
Je suis entré dans la machine
Un avatar des cyclotrons
Le collisionneur à neutrons

Au cœur de l’anneau circulaire
Dans une soupe pas très claire
Des quarks pourchassaient les hadrons
En bousculant les positrons

J’ai reconnu des particules
Si petites si ridicules
Passant de l’un à l’autre aimant
Comme on se donne à son amant

S’accumulaient un peu moroses
Des regroupements d’« anti-choses »
Produits d’un monde indéfini
Prêts à retrouver l’infini

Un rayonnement atomique
S’en vint créer la polémique
Entre rouge et ultraviolet
Qui vacillaient en feu follet

Enfantement de la lumière
J’ai vu dans l’amas de matière
Secrètement naître sous X
Un superbe boson de Higgs

Je suis entré dans la machine
Pour chercher la source divine
J’espère en ce site effrayant
Ne jamais y trouver Satan


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   leni   
17/2/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
C'est original mais assez "intellect" Présentez vous boson de Higgs Moi je ne connais que bison Futé C'est un texte pour initiés à chanter aux anciens de Saclay au cours d'un banquet Mais pourquoi pas C'est assez rare qu'un scientifique pratique l'humour Je pense qu'il en faut pour tous les gouts C'est la richesse d'un site Jemodifie
ma notation CAR :
Je ne suis rien qu'un électron
Et je suis libre et je découche
Je chante je slam dessous la douche
Et je big bang avec boson
Salut à vous(ou toi?)
Leni

   Anonyme   
1/2/2014
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour

C'est sûr, il y en a pas mal qui l'ont trouvé Satan. Votre machine a l'air sympa, on y fait des rencontres et des découvertes amusantes.
Aucun rouage n'accroche, c'est bien huilé.
Bon voyage, donc.

   Anonyme   
17/2/2014
Salut Robot

Il va falloir que je tempère mon enthousiasme car je trouve ici tout ce que j'aime.

La forme du slam qui permet à la poésie contemporaine de sortir du ghetto académique dans lequel elle s'est confinée. Cerise sur le gâteau, le votre est un slam chiadé, avec des rimes somptueuses, dignes des meilleurs sonnets classiques. Un slam qui rompt aussi avec le nombrilisme geignard des slams les plus médiatisés.

Le sujet qui sort des sentiers convenus de la poésie "poétique" pour s'aventurer dans les secteurs les plus pointus de la physique atomique.
Mais avec le regard du poète

"Enfantement de la lumière
J’ai vu dans l’amas de matière
Secrètement naître sous X
Un superbe boson de Higgs"

Cette rime, Mallarmé ne l'avait pas trouvée. Et pour cause :o))

Un humour de bon aloi.

C'est le genre de poème que j'aurais bien aimé avoir écrit

Merci Robot, et bravo

   Pimpette   
17/2/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'aime et je me marre

Le nombre de mots mal ou pas connus de moi permet une grande nouveauté et beaucoup de surprises sonores...c'est très agréable!!

Ma strophe chou chou:

Au cœur de l’anneau circulaire
Dans une soupe pas très claire
Des quarks pourchassaient les hadrons
En bousculant les positron"

Un texte qui élargit l'éventail de notre site!
C'est bon!

   lalalode   
17/2/2014
 a aimé ce texte 
Passionnément
Bonjour Robot.
J'ai beaucoup aimé la rythmique, l'idée est original il fallait la trouver!
Très fort .J'ai appris plein de chose .C'est génial
S'accumulaient un peu moroses
Des regroupements" d'anti-choses"
Produits d'un monde indéfini
Prêts à retrouver l'infini.
C'est très fort .C'est de la haute voltige .
Merci beaucoup pour ses sensations nouvelles.

   Arielle   
17/2/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Quel plaisir de se laisser bousculer ainsi dans ce collisionneur dont le fonctionnement et le vocabulaire me sont totalement étrangers !

Voilà pour moi l'exemple d'une poésie que je ne comprends pas mais qui m'emporte par ce que j'y devine de construit, raisonnable et mêlé à un humour qui fait prendre la sauce.

Quelque chose de familier flotte dans cette soupe qui me rappelle un monde connu :

"S’accumulaient un peu moroses
Des regroupements d’« anti-choses »
Produits d’un monde indéfini
Prêts à retrouver l’infini"

   troupi   
17/2/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Je me suis régalé, mais heureusement que je viens de lire les deux derniers ouvrages de André Brahic et Hubert Reeves (passionnants)
sinon j'aurais eu un peu de mal à suivre.
Sérieusement j'ai trouvé le poème différent de tout ce qu'on peut lire sur Oniris et c'est là une grande part de son intérêt mais en plus c'est bien écrit donc bravo pour cette lecture matinale qui souhaitons-le incitera quelques lecteurs à regarder au-delà des étoiles avec une particule de curiosité coincée dans leur iris.

   Anonyme   
17/2/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Salut Robot ! Une bien belle manière de vulgariser un domaine assez peu connu du grand public. Tout y est, ou presque, et le rythme nous entraine dans cet anneau circulaire où collisionnent les neutrons. Il fallait le faire, Robot l'a fait avec un certain brio ! Bravo !

   senglar   
17/2/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Robot,


ça y est, j'ai enfin tout compris au cyclotron, fallait bien un avatar pour ça :)

Pas de doute ça se bouscule dans ce "Slam-Collision", véritable party fine à partie de coude/partie de soude, sueur et boson. Les collusionnés y résoudront à coup sûr les mystères à leurs angoisses et les mystères de l'univers.

On a ici une très bonne idée de que c'est un slam


- Pourquoi "y" et pas trouver simplement "Ne jamais trouver Satan " ?
Remarquez, si l'on trouve Dieu on trouve Satan. Inévitablement. Sont à la colle ces deux-là ! C'est une histoire de boson (lol)
Ce "y" superfétatoire" ou "surnuméraire" coûte le (+) à mon TB.

brabant

   wancyrs   
18/2/2014
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Salut Robot,

Vous rappelez-vous ? Sous mon texte de slam vous disiez n'avoir pas le savoir faire pour composer un slam, eh bien vous vous trompiez ! Vous avez ce savoir faire et vous le faites si bien. Je vais néanmoins relever un détail dans votre texte qui l'affaiblit un peu, c'est le temps de vos verbes. Vous avez une narration au passé composé que vous appuyez avec l'imparfait, c'est correct. mais lorsque le passé simple s'en mêle à la 5ieme strophe, cela crée un peu le désordre. Et puis, simple opinion personnel, votre texte aurait plus de force au présent. À votre place je laisserais la première et la dernière strophe au passé composé, quant au reste je transformerais les verbes au temps présent. Ainsi le récit pourrait être plus vivant... Mais je ne suis pas à votre place :)

Cordialement

Wan

   newman   
18/3/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
une aventure bien écrite et bien huilée.j'ai bien aimé voyagé avec toi
à travers tous ces quatrains avec une part d'obscurantisme.
merci Robot.

   Donaldo75   
25/6/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Robot,

Dans mon tour d'Oniris des poésies que j'ai ratées en leur temps, je suis tombé sur ce slam. J'aime beaucoup la physique, j'en place quelques termes de part et d'autre de mes nouvelles ou de ma poésie, mais rarement comme thème central.

Ici, c'est réussi, et je pense que la forme du slam le permet mieux parce que ça rend le sujet plus léger.

J'aime beaucoup celui-ci, à cause de:
* L'avalanche de termes liés à la physique, qui peuvent effrayer le lecteur novice en la matière (grise ? noire ?) mais donnent une véritable tonalité à l'ensemble
* La démythification de ces termes par quelques formules bien trouvées (la soupe pas très claire me rappelle les nombreuses conjectures sur le Big Bang)
* La dimension philosophique, maquillée à coups de grosse rigolade (naitre sous X, excellent)
* Le final religieux, quand on sait que les physiciens ont du se battre des siècles contre les idées reçues véhiculées par des gars habillés en robe. En plus, terminer avec Satan, c'est à la limite du hardcore.

Bravo !

Merci pour le slam effréné

Donaldo

   Marite   
25/6/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Ce slam m'a enchantée. Si la régularité du rythme doit y être pour quelque chose, celle des rimes aussi et puis, grâce à ce vocabulaire (j'ai pris note de tous ces mots étranges) je vais faire une petite mise à jour de mes connaissances en physique bien réduites car elles datent de 1963 (Sciences Expérimentales).
La première strophe et la dernière ont la particularité d'introduire ce sujet quand même très sérieux de manière amusante avec cette recherche de "la source divine" et l'espoir de ne pas y trouver Satan.


Oniris Copyright © 2007-2018