Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
TITEFEE : Dans la vie on ne fait rien moins qu'attendre...
 Publié le 31/03/08  -  4 commentaires  -  1393 caractères  -  28 lectures    Autres textes du même auteur

On vit, on grandit, mais jamais on n'oublie que l'on a été petit...


Dans la vie on ne fait rien moins qu'attendre...



Dans la vie on ne fait rien moins qu'attendre
On espère grandir lorsqu’on est encore petit
On veut des poils partout, des centimètres aussi
On met les talons de maman pour enfin prétendre
Que l’on est une dame et l’on veut qu’on nous aime
Pour ce que l’on est mais qui est si peu nous-mêmes

Alors on emprunte aux uns et aux autres certains gestes
Les intonations de voix et même la façon de nous vêtir
En amour ou en politique on retourne souvent la veste
Pour un autre regard doux ou un parleur qui sait mentir

Et pour que chacun reconnaisse et clame haut nos vertus
On se raconte, on s’égare dans le superflu, on ne voit plus
Que ce qui est essentiel est de rester honnête à soi-même
On se compromet de mille façons pour qu’on nous aime
Et sans s’en rendre compte un jour on se perd de vue

Alors la vie qui est cruellement la meilleure enseignante
Nous offre des échecs cuisants, des naufrages imprévus
Et nous restons longtemps à penser que remonter la pente
Est au-dessus de nos forces, qu’on ne le pourra jamais plus !

Comme le soleil sèche la pluie, l’amour boit nos larmes
On se surprend à aimer à nouveau, à calmer les alarmes
De ce cœur qui croyait qu’il ne battrait plus aussi fort
Quand vient après bien des années enfin notre âge d’or.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
31/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Oui, le temps passe si doucement quand on est petit, si vite quand on grandit... Tout est dit et bien dit.

Réaliste, émouvant, les bonnes habitudes de titefée...

   Anonyme   
1/4/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
L’attente est pour moi quasiment mon quotidien, et ce n’est pas sans une certaine nostalgie que j’ai lu et relu avec beaucoup de plaisir, ces très beaux vers. J’y suis revenu à au moins trois reprises, pour bien m’imprégner du message qu’ils contiennent.

C’est une petite partie de ma vie que je revis ici, ces retournements de veste, cette façon de me mettre les pieds dans les plats, mes cuisants échecs. J’en suis à l’étape de l’interrogation sur mon possible renflouage… Si tes mots ont su me faire parler de moi aussi facilement, dans un simple commentaire, c’est que tu as su trouver les mots justes pour parler à mon âme.

Je te remercie et te dis, bravo !!!

   Anonyme   
10/4/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je... non rien, sinon que je reste sous le charme, là. Ca pourrait s'apprendre par coeur, un si magique instant de mots...

   clementine   
10/4/2008
Et encore plus vite passé un certain âge. (Notrac...)
Comme toujours simplicité rythme ici avec beauté et vérité.
C'est la "griffe" de Titefée.


Oniris Copyright © 2007-2019