Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
TITEFEE : J'ai respiré la nuit
 Publié le 21/06/08  -  2 commentaires  -  1173 caractères  -  26 lectures    Autres textes du même auteur

C'est la nuit que tous les parfums s'exhalent et que les plantes croient encore que viendra la pluie, car la rosée les recouvre de perles de cristal.


J'ai respiré la nuit



Cette nuit J’ai respiré, alanguie aux heures si lentes,
Ce parfum têtu et suave qui montait de mon jardin
Et j’ai entendu le vent chuinter et caresser les plantes
En affolant aussi branches et fines aiguilles du sapin

Le jour sur la ligne violacée du Vercors rayonnant
Naît peu à peu en éclaircissant la nuit chancelante
Et la voix du vent se dilate et devient si hurlante
Que l’on croirait entendre les pleurs d’un enfant

Je trottine pieds nus sur mon parquet blond ciré
Et vais à mon balcon regarder la voûte céleste
La constellation de la vierge, Vénus, Orion et Circé
Et mon âme légère, soudain, a des pensées agrestes

Je pense à mes roses couleur de flammes ardentes
Qui s’épanouissent doucement dans le petit matin,
Aux grains poudrés de pruine dorée de mes raisins,
Aux figues gorgées de miel et à la plus humble plante

Et pour elles j’implore du ciel la bienfaisante pluie
Qui viendra les gorger de vie et gonfler leurs fruits
Et rendra à cette terre assoiffée par l’ardeur estivale
Avec générosité, couleurs et saveurs en un festival


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Absolue   
21/6/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
C'est joli et les descriptions sont belles... Tes poèmes sont souvent très "nature" et contemplatifs. J'aime mais parfois cela peut manquer de force, un peu trop doux, pas assez passionné... J'aimerais être surprise par un texte un peu différent. Mais c'est ton style et je le respecte, c'est juste une question de goût...

   marogne   
23/6/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Une belle description, on s'y croirait. Et puis il faut connaître l'été en bas pour appeller ainsi la pluie qui fait revivre la campagne, et embaume les collines.

Un seul mot m'a heurté: "sapin", dans ma provence il n'y en a pas... mais je ne connais pas les marches du Vercors.


Oniris Copyright © 2007-2020