Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Vasistas : Les blessures
 Publié le 18/12/21  -  5 commentaires  -  423 caractères  -  133 lectures    Autres textes du même auteur

Court poème vagabond.
Un pas après l'autre écrire encore.
Les blessures sont des mots.


Les blessures



les évidences
virent au vent
après le doute
vient l’obscur

penser
guérir
les rêves
à mesure

tuer le père
les repères
l’effet mère
à demeure

oublier
les dettes
de cœur
sans intérêt

mes blessures
me rappellent
à ma chair
écriture

d’errances
en des routes
un trou
dans la chaussure


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   EtienneNorvins   
3/12/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je n'aime pas tout - ou plutôt : la puissance de chaque strophe est trop inégale pour que je puisse mettre un 'passionnément'. Les 3è et avant-dernière notamment tombent un peu à plat.
Mais la première et la dernière sont de telles réussites !! Vlam - un aller-retour de beauté dans la figure...
Merci.
(en EL)

   Marite   
9/12/2021
 a aimé ce texte 
Un peu
La forme régulière en strophes de quatre vers très courts, ne permet pas de saisir la force et la nature du ressenti que l'auteur souhaite transmettre. Il me semble qu'une irrégularité dans les strophes et la longueur des vers avantagerait l'impact des mots.
Dans l'avant-dernière strophe, les "mes ... me ... ma ..." sont trop répétitifs de l'appartenance des blessures, il doit être possible de modifier sans dénaturer l'expression.

   papipoete   
18/12/2021
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
bonjour Vasistas
un texte où la liberté d'écriture pose ça et là, des rébus, des énigmes que le lecteur lambda comme moi, fait tourner dans sa tête... mais peine à rassembler pour en apprécier la substance.
NB seule la 4e strophe, me fait penser à maman ( alors elle et moi au comble de l'infortune ) me dire
" plaie d'argent n'est pas mortelle..."

   Corto   
19/12/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'aime bien cette audace de n'écrire que l'essentiel, ces mots-clefs qui sont porteurs de sens sans avoir besoin de toute une phrase.
Chaque strophe ici est porteuse d'une notion claire et participe à la démarche de l'ensemble.
Néanmoins une ou deux virgules bien positionnées auraient été bienvenues.

Bravo.

   Lulu   
20/12/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Vasistas,

J'ai bien aimé ce poème à la tonalité douce qui évoque, tel que le dit le titre, et tel que le mentionnent les mots mis en présentation, des blessures.

J'ai trouvé qu'il y avait dans ce poème beaucoup de délicatesse et cela relève tant du choix des mots brefs dans des vers courts qui les mettent en valeur, que dans le choix de dire juste l'essentiel. C'est léger, de fait, sans jamais aucune maladresse, aucune lourdeur.

J'ai aussi trouvé une petite musique dans ces mots, du fait de la concision et du rythme choisi par le biais des quatrains.

Enfin, j'ai particulièrement aimé la dernière strophe qui sait clore le poème de manière un peu claquante par rapport au reste, tout en étant comme les autres, douce, forte et sensible.

Bonne continuation !


Oniris Copyright © 2007-2022