Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Vincendix : Salade de fruits [Sélection GL]
 Publié le 25/07/20  -  10 commentaires  -  768 caractères  -  166 lectures    Autres textes du même auteur

Vieux souvenirs de maraudes !


Salade de fruits [Sélection GL]



Dans le verger de mes amours
J’avais des brunes et des blondes
Des filles d’une nuit, d’un jour
Des catins, des femmes du monde.

J’avais quelques fruits défendus
Des liaisons à la sauvette,
Des fiascos, des coups tordus,
Simple rencontre et pirouette.

J’avais des reines sans noyau
Des bergères à peau de pêche,
Des fruits acides tord-boyaux
D’autres sucrés ou d’un cœur rêche.

Croquant la pomme de saison
J’allais cueillir à pleines grappes
Les raisins verts en déraison
Pris au piège de chausse-trappes.

Dans le verger de mes regrets
Les fruits sont toujours sur les branches
Ils renferment bien des secrets
Les souvenirs de beaux dimanches.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   socque   
6/7/2020
 a aimé ce texte 
Bien
Pour moi, le léger octosyllabe convient bien à cette évocation amusante, décontractée, de la vie amoureuse du narrateur. Une pointe d'amertume à la fin, pour relever la salade de fruits d'été lorsque s'installe l'automne... Un poème que je n'imagine pas me laisser un souvenir impérissable, mais qui dit joliment ce qu'il a à dire.

   Harvester   
10/7/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour,

Voilà un poème léger et plein d'allant qui ne se prend pas les pieds dans le tapis des remords.

Si regrets il y a, l'auteur n'en fait pas toute une histoire, tout juste un petit vers discret juché sur le dernier quatrain et rien que pour cela, bravo!

   Myo   
13/7/2020
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Et bien après avoir goûté à tous ces fruits, j'espère que vous avez trouvé celui qui vous convient.
Une chose est sûre, vous aviez de l'appétit.

Des octosyllabes sans grande originalité ni complexité.
Je ne comprends pas bien les raisins pris au piège de chausse-trappes.

Une énumération avec cette répétition un peu facile du " j'avais" qui ne me semble pas des plus judicieuse.

Désolée, je ne suis pas vraiment conquise par cet écrit.

En EL Myo

   Eclaircie   
15/7/2020
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour,

J'aime assez ce poème "fruité"; Il a un ton alerte, et si le dernier quatrain fait état de l'âge avançant, le narrateur porte un regard bienveillant, tendre sur la (sa) vie et surtout sur les fruits convoités ou dégustés.
J'ai bien aimé :
"J’avais des reines sans noyau"
et deux vers plus loin :
"Des fruits acides tord-boyau"
Je me suis demandée si "piège" et "chasse-trappes" ne faisaient pas pléonasme. Allant consulter mon dico favori, j'ai trouvé qu'en botanique, c'était une plante avec épines, délicieux alors de trouver ce terme à cette place.
Même l'exergue et sa "maraude" pris au sens propre et/ou figuré est savoureux.
Un sujet classique, universel, traité avec la fraîcheur qui sied à une bonne "salade de fruits"

Une lecture agréable, pour moi, d'un poème harmonieux.

Merci du partage,
Éclaircie

   Hananke   
25/7/2020
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour

Petit poème sympa, frais et sautillant, à croquer comme dans les fruits
qu'il énumère.
J'aime bien la dernière strophe avec ses regrets toujours
à la branche.
Quelques facilités à la rime ne nuisent pas à la lecture.

Un texte qu'on lit vite et qui s'oublie tout aussi vite.

   papipoete   
25/7/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
bonjour Vincendix
D'entrée, je crie " surtout ne rien changer, ne rien ôter ! " dans ce verger des amours.
De bonnes âmes s'offusquent lorsque l'on parle ainsi des femmes ( filles d'une nuit, des coups tordus, des bergères à peau de pêche ) l'on ( homme ) parlait ainsi des filles avant celle de la bague au doigt !
Et l'on ( fille ) parlait ainsi des mecs avant le OUI devant témoin !
NB j'aime ce poème qui parle de la vie en vrai, avant que l'on s'engage " jusqu'à ce que la mort nous sépare ", plutôt qu'épouser trop tôt, et faire sa valise quand la famille est constituée !
C'est doux et savoureux comme ces bonbons, qui fondent en bouche ; ça fait tellement de bien en songeant à ce temps des amourettes, ou des amours sans chaîne...
Qu'il fait bon se promener dans ce verger, à travers chaque strophe ! et la dernière est fort attendrissante.
N'est que cette phrase " pris au piège de chausse-trappes ", dont je ne saisis pas le " fruité " ? ( en rapports avec les " coups tordus " ? )
Les octosyllabes nous régalent en " néo ", pourquoi pas en " classique " ?

   poldutor   
25/7/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Vincendix
Que voila une poésie qui met l'eau à la bouche, qui fait saliver...

les 400 coups (si j'ose dire) d'un polisson, mais la nostalgie est vite là, j'aime bien le dernier quatrain.

"Dans le verger de mes regrets
Les fruits sont toujours sur les branches
Ils renferment bien des secrets
Les souvenirs de beaux dimanches."

Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait ! Mais je pense que "jeunesse sait!
Très sympa.
Cordialement.
poldutor

   Yannblev   
25/7/2020
Bonjour Vincentdix

Très sympa cette évocation de la corbeille des fruits divers et variés, acides ou sucrés, pulpeux sans doute, croqués ou loupés, des saisons passées des amours de verger .

L’expression un peu saccadée et les octosyllabes bondissants conviennent parfaitement au ton qu’il faut pour évoquer ces souvenirs acidulés de la maraude évoquée en exergue.
Du coup on aimerait bien en savoir un peu plus sur ces secrets de maraudeur dont les fruits font envie.

Merci pour cet envoi.

   sympa   
26/7/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Vincendix,

Une jolie salade de fruits rafraichissante pour évoquer les amours passés avec ses joies, ses peines et ses regrets .
L'ensemble est frais, léger et agréable.
J'ai une préférence pour le dernier quatrain renfermant les regrets et les secrets du narrateur.

   Queribus   
28/7/2020
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour,

Un poème gai, sautillant avec un certain humour et des mots, des situations facilement compréhensibles. Pas un chef-d’œuvre mais un agréable fruit d'été qu'on déguste très volontiers et c'est déjà beaucoup.

Bien à vous.


Oniris Copyright © 2007-2020