Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Wencreeft : Les avions de papier
 Publié le 26/10/20  -  8 commentaires  -  746 caractères  -  235 lectures    Autres textes du même auteur

Un petit sonnet d'eau de rose.


Les avions de papier



J’ai griffonné hier sur un vieux carnet rose
Quelques mots étourdis tout remplis de mes feux
Puis j’ai plié alors tous les feuillets en deux
Pour créer des avions messagers de ma prose.

J’ai lancé dans les vents tous ces frêles esquifs
Qu’ils voguent à merci de sorts aléatoires ;
Qu’avec « Ma douce » inscrit sur l’aile à l’encre noire,
Ils chevauchent du ciel les cotonneux récifs.

Le ciel a paru rose et comme énamouré
Et quiconque en levant sa mine aurait juré
Voir crouler sur le monde un grand dôme de lettres.

Mon dessein n’est pas fou, j’ai l’espoir irisé
Qu’au terme du voyage, au gré d’un alizé,
L’un de mes doux vaisseaux s’échoue à ta fenêtre.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   socque   
12/10/2020
 a aimé ce texte 
Bien
Le thème de la bouteille à la mer décliné en avions de papier... pourquoi pas, même si le narrateur ou la narratrice devra faire montre d'une grande habileté pour que ses messages parviennent seulement à traverser la rue ! C'est la licence poétique, quoi, avec tendance marseillaise dans l'extrapolation de ces vers :
Et quiconque en levant sa mine aurait juré
Voir crouler sur le monde un grand dôme de lettres.

J'ai donc trouvé l'idée sympathique, l'expression assez nette, les rimes honnêtes mais un peu plan-plan (toutefois, j'aime bien irisé/alizé). Attention au mot tout/tous qui se retrouve au même emplacement dans les deuxième, troisième et cinquième vers, l'effet d'écho me paraît quelque peu fâcheux...
Au final, un poème pas inoubliable à mes yeux, mais gentil.

   Donaldo75   
12/10/2020
 a aimé ce texte 
Bien
L'exergue m'a fait marrer car je n'ai pas trouvé d'eau de rose dans ce sonnet particulièrement réussi. Il a cela de remarquable qu'il semble simple, presque mignon, alors qu'il s'avère plus profond à la lecture et surtout réellement tonal. La poésie s'insinue dans l'esprit du lecteur à travers un champ lexical maîtrisé et des images mesurées. J'aime bien cette poésie qui ne cherche pas à en faire trop mais trouve l'essentiel.

Merci

   oiselle   
26/10/2020
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Wencreeft,
Certes, il n'y a pas de folie, seulement de l'espoir d'inonder le monde de mots doux...et si l'un d'entre eux arrive chez "ma douce", alors c'est gagné ! On a l'image de l'enfant faisant voler des avions, se racontant des histoires, de l'ado maladroit n'osant pas avouer sa flamme...ou de l'adulte plein d'amour qui annonce à la terre entière qu'il aime ! poème plein de douceur, d'innocence et de couleurs ! merci pour le partage

   Hananke   
26/10/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour

Cet ensemble un peu naïf est joli et très poétique, finalement.
J'aime bien l'histoire du lancer des avions de papier pour la Belle
en question.
J'aime bien les cotonneux récifs et le très joli vers :
Voir crouler sur le monde un grand dôme de lettres.

Oui, j'aime beaucoup de choses de ce poème, l'imagination
est très présente.

Bravo, même si l'écriture s'affinera avec un peu d'expérience.

   Annick   
26/10/2020
 a aimé ce texte 
Passionnément
Ce que j'ai surtout aimé, c'est l'élan du poème, les mouvements ascendants, planants, descendants et bien sûr au dernier vers, l'avion, comme un vaisseau qui s'échoue là où il devrait nécessairement se poser, guidé par l'espoir.
Ce poème est simple. En apparence, seulement !

Rien ne vient heurter l'oreille pour figurer l'avion porté par les vents jusqu'à sa destination. Par les vents et par "les feux".

Le fond, la justesse et la poésie de l'ensemble m'ont complètement charmée.

   Lebarde   
26/10/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Quand on n'a pas de pigeon voyageur sous la main, pour envoyer des messages à sa belle, mieux vaut envoyer un avion en papier qu'une cocotte!!
L'histoire aurait pu être enfantine, mais elle est traitée avec beaucoup de finesse, d'élégance et une grande légèreté d'écriture.

Bravo, j'ai bien aimé ce sonnet proche de la perfection d'une belle douceur poétique. (lettres/fenêtre; dommage)

Merci pour la lecture.

Lebarde

   papipoete   
26/10/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
bonsoir Wencreeft
j'adore l'eau de rose...alors avec vous, j'ai plié une feuille de papier en forme de Mirage IV, et je l'ai lancé en l'air n'importe comment...mais je luis avais glissé un mot " essaie de voler jusqu'à la fenêtre d'en face ; oui, celle où derrière souvent une Dame colle son joli visage ! "
NB voici un poème qui jette les S.M.S à la poubelle, et envoie via les ailes delta de papier, à celle pour qui bat son coeur un messager bien singulier.
Cela nous renvoie à un temps que les moins de 20 ans...
" tiens mon ami, pourrais-tu donner à la fille au cerceau, ce mot que je lui écrivis ? elle pourrait tracer sa marelle plus près d'ici...ah, pourvu qu'elle me réponde, qu'elle me dise " moi aussi ! "
Les deux tercets sont si charmants, ce vers par exemple " le ciel a paru rose... "
êtes-vous un doux rêveur, ou avez-vous vraiment connu " ces frêles esquifs des vents ? "
vous nous faites rêver, c'est bien là résultat le plus heureux !
prosodie " néo-classique " sans faille !

   hersen   
30/10/2020
 a aimé ce texte 
Bien ↑
C'est un équivalent d'une bouteille à la mer, remplie d'eau de rose, donc, puisqu'on nous le dit en exergue. Exergue un peu dommage(able) qui vient affadir le poème, en lui donnant une image qu'en fait je ne trouve pas dans le poème.
Il y a une simplicité que j'aime beaucoup, une persistance de l'amoureux qui garde espoir.

Par contre, avec tous ses avions, beaucoup de bords de fenêtres vont sans doute recevoir le message "Ma douce" :)))) ...

Merci de ce poème si rafraîchissant.


Oniris Copyright © 2007-2020