Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





À propos de "ballet"
Maître Onirien
Inscrit:
22/02/2010 10:47
De Luxembourg
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 11201
Hors Ligne
Quelques mots pour remercier toute l'équipe d'oniris pour la publication de ballet et tous les commentateurs :)

Ce texte a été écrit il y a quelques temps déjà mais j'avais fait une erreur de prosodie et ne l'ai reproposé que récemment, ce n'est donc pas une poésie d'inspiration toulousaine pieralun, mais je sens déjà les effets bénéfiques de la ville rose :)

Pour dire quelques mots sur l'accueil, je suis content qu'il ait été compris, au moins un peu, par les commentateurs. Ce n'était pas le cas de mes poésies précédentes :D il faut que je gagne en simplicité.
Heureux également que les images et les sonorités aient plus à quelques uns d'entre vous, c'est une des parties des poésies que j'aime le plus.

Sur le titre, le ballet est bien celui des saisons, quatre danseuses figurées. Il n'a pas vraiment plu, je l'ai trouvé à la fin et je pense que j'aurais pu mieux faire.

Sur le sens de certains mots enfin, je dois avouer que je n'avais pas tout compris moi-même quand j'ai écrit le texte et qu'il m'a fallu du temps et de nombreuses lectures pour tout percer. Il s'agit en fait d'un texte très personnel puisqu'il en appelle à plusieurs de mes souvenirs :)

Pimpette

Merci de votre ressenti :) j'ai conscience que les détails sont obscurs, je continuerai à travailler pour rendre le sens de mes textes plus accessible, mais si le propos général reste compris pour vous permettre d'apprécier les autres éléments du texte, je suis content :)

bulle

Le rythme m'a plu aussi, il s'est mis en place naturellement pendant l'écriture. J'aime bien les mots "ennea", "hendécas", "dodécas" :)
Pour le souffle et la ponctuation, merci, ce sont deux choses que j'essaie de régler au mieux aussi. Tu le sais, j'ai commencé la poésie en prêtant attention au rythme, et j'en ressens encore les fondements dans mes textes :)

leni

Merci pour votre commentaire enthousiaste, content que plusieurs images (et leurs sonorités vous aient plu :) Pour les couleurs, j'avoue aimer piocher dans ma palette pour les textes, j'ai eu des bons retours sur ces éléments :)
Je me demandais comment serait perçu "Les pieds dans le soleil et la tête aux nuages", qui pouvait passer pour une déformation à cause des contraintes de l'alexandrin, je pense que c'est à moitié cela et à moitié une liberté prise avec les mots :)

pieralun

Merci de ton commentaire :) J'ai déjà répondu plus haut pour Toulouse mais à mon avis d'autres textes roses surgiront bientôt, les mots s'agitent depuis quelques jours :)
Sur la poésie du dernier vers : j'ai encore des progrès à faire. On en discutait un peu avec Renaud hier sur le tchat, faire surgir la poésie de la simplicité n'est pas aisé et c'est quelque chose que j'admire vraiment, moi qui ai tendance à tout complexifier.

Renaud

On a déjà eu l'occasion d'échanger un peu dessus :) Merci pour ton commentaire, et puis t'avoir fait passer de "très faible" à "bien" pour une de mes poésies, c'est ma victoire de la semaine ^^
J'ai répondu pour le titre, il en est de même pour l'exerque, je crois que j'ai bêtement recopié la définition d'un ballet quelque part.
Le blond de la grange est bien la paille, why not pour le point virgule après délicieux, la trace de blanc est un reste de neige je pense. Quant à étamine, c'est un mot qui renvoie à plusieurs choses pour moi : à un aspect duveteux (rappelle la neige), à une couleur indéfinie entre le blanc et le jaune (à la neige tombant comme de l'or encore), à la fécondation (et donc au "enfante" qui vient après). De plus j'aime beaucoup la sonorité du mot :)

brabant

Merci pour ton commentaire :) J'espère avoir répondu à certaines de tes interrogations sur le titre notamment.
À vrai dire je n'ai pas pensé à Vivaldi en écrivant ce texte. Et puis, écrire les saisons dans un autre ordre permet d'éloigner la comparaison avec lui, comparaison qui serait sans nul doute en ma défaveur ^^
Pourquoi l'hiver en premier ? Eh bien, pour deux raisons je pense, d'abord le poème s'est écrit dans cet ordre, ensuite le cycle classique (printemps… hiver) rappelle souvent le cycle de la nature avec la mort et le froid qui surviennent en hiver, or ici c'est hiver est (pro)création également, il diffère des évocations habituelles, donc peu importe la saison qui commence je pense :)

Pour les deux points, je pense que d'une part ils permettent une séparation nette que la virgule n'aurait pas permise. Pourquoi pas un point-virgule ? Je pense qu'ils introduisent une cause, c'est parce que c'est l'automne que les mûres mûrissent et que les feuilles tombent.

L'enfance… mon fardeau éternel :D
En fait il s'agit plus ici d'adolescence je pense, ce qui ne renforce le charme et la grâce en rien ^^
Pour expliciter un peu une des grilles de lecture du texte (après celle des saisons et celle, plus ténue, d'un "poète" dans la nature), les massifs montagneux de l'été renvoient à la savoie où j'ai vécu, le champ de l'hiver aux plateaux du haut-doubs, la cueillette des mûres et celle du muguet à des balades en famille :) je ne m'en suis rendu compte que bien après avoir écrit le texte.

Il n'y a pas de "stratégie", j'ai écrit le texte et c'est tout :)

Miguel

Ah Miguel, votre commentaire me désole parce que je croyais avoir lu que vous souhaitiez voir des textes avec d'autres vers que des alexandrins, je me suis dit qu'il était parfait pour vous ^^
Les rejets sont "au bout de la ramure" et "sous mes pas guillerets" ? J'avoue que ça donne un rythme plus particulier mais j'ai bien aimé le texte ainsi.
Merci de votre commentaire et à une prochaine fois :)

placebo

Contribution du : 25/08/2012 22:32
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de "ballet"
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
21/10/2011 17:46
De Toulouse, sur la Terre
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Utilisateurs bannis
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2820
Hors Ligne
Merci pour ces précisions, Cebo, c'est toujours agréable de prolonger à chaud le plaisir de la découverte d'un texte par des réflexions de l'auteur sur celui-ci.

Contribution du : 27/08/2012 16:24
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de "ballet"
Maître Onirien
Inscrit:
22/02/2010 10:47
De Luxembourg
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 11201
Hors Ligne
Merci de ton retour Renaud :)

J'ai volontairement abrégé ces réflexions car elles pourraient être sans fin chez moi ^^

Ce texte a été écrit presque sans réflexion, d'un seul jet. J'ai essayé de comprendre après-coup le pourquoi des mots, c'est intéressant :)

--

melancolique

Merci de ton commentaire melancolique :) tu l'as peut-être lu au-dessus, le rythme est quelque chose qui m'importe beaucoup.

Quant à la première strophe, c'est également à mon avis la plus réussie, le reste est une prolongation du premier mouvement qui ne parvient pas à reconstituer tout à fait la même ambiance. J'aime particulièrement les sonorités des rimes, aussi :)

Petite surprise pour le dernier vers, je ne pensais pas qu'il plairait ni qu'il semblerait aussi poétique, j'ai encore beaucoup à apprendre :)

matcauth

Merci pour le commentaire mat :) Je prends les critiques du manque de maturité sans problème, le contraire serait plutôt étonnant ^^ en nouvelles, selenim a commenté plusieurs de mes textes en disant "écriture naïve" :D

"Il m'apporte beaucoup" ben… content que ça t'ait apporté quelque chose :) quelques instants à songer aux saisons et au chemin.

Je repense à la chanson de Pippin du seigneur des anneaux, là :)

La maison est derrière
le monde est devant
De nombreux sentiers ainsi je prend
A travers l'Ombre
Jusqu'à la fin de la nuit
Jusqu'à la dernière étoile qui luit
Brumes et nuages
Noyés dans l'obscurité
Tout va se mêler
Ohoho tout va....se mêler.


Pour la technique, je plaide coupable aussi, j'ai encore du mal à faire du classique une véritable musique. C'était encore plus marqué dans toupie conforme, je suis content du chemin parcouru ^^

placebo

Contribution du : 30/08/2012 21:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de "ballet"
Maître Onirien
Inscrit:
22/02/2010 10:47
De Luxembourg
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 11201
Hors Ligne
Merci aux deux nouveaux commentateurs :)

Anikatcac

J'ai l'impression que tu as ressenti le texte d'assez près, ça me fait plaisir. C'est marrant, chacun a des passages préférés différents ^^ Le rythme et les images sont deux éléments importants pour moi. En classique, que tu découvriras peut-être, les règles "techniques" ont pour simple but d'encadrer le rythme et les sons.


MissNode

Content là encore que le texte ait évoqué quelque chose en vous :) Il y avait de la montagne cachée un peu partout dans le texte, l'idée d'un hameau n'est pas pour me déplaire non plus :)

Pour la sensualité, ainsi que l'état d'esprit approprié aux saisons, c'est involontaire, il y avait une sorte de nonchalance dans tout le texte. Même si, grâce à votre commentaire, je repère effectivement des états d'esprit différents.

J'avoue avoir oublié l'expression "les pieds sur terre et la tête dans les étoiles", c'est très joli et adapté à la fin de l'été/début de l'automne avec les étoiles filantes ou les nuits trop courtes. Ça me renvoie à plein de souvenirs tout ça :)

placebo

Contribution du : 07/09/2012 00:13
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2019