Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


A propos de "Loulou de mer"
Expert Onirien
Inscrit:
21/12/2015 15:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4313
Hors Ligne
Bonjour et merci à tous pour le bon accueil fait à mon poème.

Un merci spécifique aux commentateurs, Izabouille, Eclaircie et Vanessa, et :

Gémini, mon narrateur est jeune, peut-être est-ce son premier voyage et confond-il encore le but et son chemin. D'ailleurs le voyage est-il de visiter des ports ou d'arriver jusqu'au port ?
Le milieu clos, c'est vraiment ce que je voulais faire passer comme sensation et votre interprétation métaphorique à propos d' Oniris est intéressante à plus d'un titre. Je ne l'ai pas voulu mais en y réfléchissant j'ai intégré Oniris en arpette et ce "voyage" à travers ce site ressemblerait à mon narrateur sur ce bateau. En tous cas moi non plus je ne suis pas encore arrivé au port, il en reste un bout à parcourir !
Merci pour vos mots en khmer (que je n'ai pas compris bien sûr) et pour "pétole", que j'ignorais, le terme idoine pour ce 3 ème quatrain.

Raoul, je suis bien content parce que si j'avais dû situer géographiquement l'action du poème, j'aurais dit "au large de Sumatra !", ou sur la Mer des Célèbes. "Sorte d'abandon pas très tranquille" : tout à fait ce que j'ai voulu exprimer, merci.

Papipoète, j'ai moi-même proposé ce texte en contemporain n'étant pas bien sûr de la rime Cortese / jeunesse (on dit bien "Cortesse" prononcé à la française, mais Cortessé dans la langue d'origine), et j'ai un gros doute aussi pour la métrique des vers 4 et 8 tant j'ai de mal avec les règles des verbes au présent de l'indicatif à la 3ème du pluriel. On doit les élider, certes, mais doit-on tout de même prononcer le "e" du "ent" ou non ? Si vous pouviez m'aider...

Pizzicato, il faut lire Hugo Pratt et son Corto, c'est du classique !
Le terme "hallus" est la contraction de "hallucinations" (auditives ou visuelles) causées par le "palu" (paludisme). Merci.

Annick, je vous remercie vivement, j'ai remarqué que vous m'aviez souvent commenté, et positivement par surcroît ! C'est donc toujours agréable de rencontrer un lecteur qui apprécie votre travail, encore merci.
Le quatrain que vous citez est celui que j'ai le plus pris plaisir à écrire.

Merci tout le monde, à plus dans le bus pour de nouvelles aventures !

Contribution du : 10/09 13:00:31
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Loulou de mer"
Maître Onirien
Inscrit:
01/10/2013 22:51
De Montpellier
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 11476
Hors Ligne
Citation :

LenineBosquet a écrit :

Pizzicato, Le terme "hallus" est la contraction de "hallucinations" (auditives ou visuelles) causées par le "palu" (paludisme). Merci.


Bonjour LB
J'étais parti sur l'anatomie sans penser à l'apocope ; de là ma perplexité.

Cordialement
Pizzicato

Contribution du : 10/09 16:45:00
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Loulou de mer"
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 22892
Hors Ligne
bonjour LenineBosquet
le " e " muet ne s'élide que s'il est seul ; " ent " ne s'élide pas devant une voyelle :

" nous dé/lai/ssent/ a/lors " le vers mesure donc 13 pieds
idem pour le 8e vers,
" ha/ra/ssent/ a/lors "

cette règle est finalement assez simple !
Bien à vous

Contribution du : 10/09 18:01:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Loulou de mer"
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 2569
Hors Ligne
C'est toujours avec plaisir que j'attends de lire vos nouveaux poèmes. J'aime leur musicalité, (de très beaux jeux d'allitérations et d'assonances au service du texte), vos sujets sont âpres et originaux, vos anti-héros me font parfois frissonner, (Thé glaçant ), vos portraits au scalpel font mouche.
Je sais en vous lisant que je vais passer un moment plaisant, surprenant, hors des sentiers battus.

Au plaisir de vous lire.

Annick

Contribution du : 10/09 18:03:17
_________________
"L'exception à la règle fait la féerie de l'existence". Marcel Proust.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Loulou de mer"
Onirien Confirmé
Inscrit:
10/06 08:16:47
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 534
Hors Ligne
Relativement au problème de prosodie dont Papipoete nous rappelle la règle, la solution est facile au 4ème vers : il y a... une syllabe en trop !... mais au début du mot, pas à la fin !
Au 8ème, c'est plus compliqué...

Contribution du : 10/09 22:23:08
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Loulou de mer"
Expert Onirien
Inscrit:
21/12/2015 15:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4313
Hors Ligne
Pizzicato : Effectivement, des phallus sous palu serait éminemment chelou...

Papipoète : Merci. Dois-je tout de même obligatoirement faire suivre ces verbes d'une voyelle ?

Annick : Je savoure ! Ce n'est pas tous les jours que l'on rencontre quelqu'un sensible à sa démarche artistique, quel plaisir !

Koko : Oui, j'avais bien retourné le problème dans tous les sens et maintenant que la règle est plus claire il me suffit d'enlever le "dé" de "délaissent" pour retrouver un alexandrin.
Pour le vers 8, si "harassent" doit être suivi d'une voyelle, c'est plus complexe en effet; mais doit-il être suivi d'une voyelle ?

Contribution du : 11/09 09:05:32
_________________
Lénine Bosquet
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Loulou de mer"
Onirien Confirmé
Inscrit:
10/06 08:16:47
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 534
Hors Ligne
Non ! la règle n'est pas celle de la finale "voyelle+e" qui doit effectivement être suivie d'une voyelle.
Elle est simple, la voici :

Le e muet portant une marque du pluriel ( "s" ou "nt" ) ne s'élide pas.

Voilà tout ce que vous devez savoir.

Contribution du : 11/09 09:33:02
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Loulou de mer"
Expert Onirien
Inscrit:
21/12/2015 15:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4313
Hors Ligne
Ok, merci Koko, alors ce vers 8 pourra être remanié, j'y vais de ce pas. Bonne journée.

Contribution du : 11/09 09:43:53
_________________
Lénine Bosquet
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Loulou de mer"
Expert Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 9664
Hors Ligne
Bonjour LenineBosquet,

Je me permets d'intervenir pour vous suggérer d'utiliser un synonyme pour remplacer "harassent", du genre : "blessent" ou "brisent"....ainsi votre vers 8 comptera douze syllabes.

La terminaison "ent" des verbes ne s'élide pas, donc le mot suivant peut commencer par une consonne ou une voyelle.

Seul le "e" (jamais au pluriel) est soumis à la règle de l'élision : il doit se lier à une voyelle débutant le mot suivant lorsqu'il termine un mot placé à l'hémistiche d'un alexandrin ou à la césure obligatoire d'autres mesures (trimètre, ennéasyllabe 3/6, décasyllabe 4/6, hendécasyllabe 5/6 etc).

Poétiquement vôtre,
Cristale


Ps: te temps de vous écrire et de poster, je vois que Koko vous a répondu, mais j'espère que mes explications vous seront également utiles.

Contribution du : 11/09 09:45:55
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Loulou de mer"
Onirien Confirmé
Inscrit:
10/06 08:16:47
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 534
Hors Ligne
Voilà ! avec les précisions de Cristale, le tour de la question est PRESQUE bouclé ; il ne reste à rappeler à l'auditoire que :

la finale "voyelle+e+s" est prohibée dans le corps du vers...

( ces règles castratrices appliquées au genre féminin des mots se terminant par une voyelle nous viennent du temps où l'on "soufflait" le e final, ce qui explique qu'elles soient difficilement comprises et assimilées aujourd'hui )

Contribution du : 11/09 10:05:10
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »





Oniris Copyright © 2007-2018