Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





À propos de mon poème "Pour l'Amour du Sucre Panelle"
Expert Onirien
Inscrit:
25/03/2009 13:14
De Bannalec (29380)
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Évaluateurs
Post(s): 5823
Hors Ligne
Tout d'abord, un grand merci pour vos commentaires qui me vont droit au coeur, pour mon premier poème publié chez vous... d'autres suivront.

Petites explications pour mieux comprendre :

Ce poème a été écrit d'un seul jet (en 10 mn, pas plus) comme quoi l'ivresse peut venir sur la seule folie d'un emportement de mots. J'étais inspiré ce jour-là (c'était peut-être le soleil des Antilles avec un peu de rhum en tête - pas en bouche).

Je suis parti, dans ce poème, sur quelques mots de base puis en écriture automatique. Texte retravaillé ensuite sur quelques points précis pour obtenir, au final, les sensations que le "direct" m'avait mis en tête... car il s'agit bien de sensations que j'ai voulu rendre : une musique comme une danse de couleurs.

Plus qu'un "exercice de style", c'est, pour moi, un travail de "sueur littéraire" : 3 mois à façonner les sonorités et la musicalité des vers sur une émotion (de mots, peut-être) mais, comme tout poème a ses racines dans l'auteur et non dans le lecteur, je reconnais qu'il est parfois difficile d'entrer dans certaines parties de "mon monde" poétique que le langage me permet d'ouvrir (ou d'entrouvrir).

Termes utilisés (dans l'ordre du poème) :

* sucre panelle : sucre roux en cassonade (raffiné 1 seule fois) présenté autrefois en pains ovales verticaux
* lambi : grand coquillage genre strombe
* pastillage : reproduction de fruits ou de fleurs en sucre
* amarante : couleur rouge pourpre
* jubis : raisins séchés
* confit des laines... : anciennement, la vanille, mise en des malles tapissées de laine, y développait son arôme pendant plusieurs mois avant d'être commercialisée
* bois cani : bois qui commence à pourrir
* l'eau debout : la canne à sucre
* bel-é (bèlè) : musique populaire traditionnelle des campagnes martiniquaises
* coeur-de-chauffe : nom d'un rhum agricole issu du premier jus de distillation
* lélé : bâtonnet pour mélanger le punch
* hé cric ! hé crac ! : onomatopée souvent utilisée pour relancer l'attention de l'auditoire
* sapote : fruit du sapotier à saveur de caramel
* caret : tortue de mer
* canamelle :
* fonds blancs :
* canari : vase à eau
* collier-chou :
* cinq pou cent : second punch que l'on boit, en principe d'une contenance égale à la moitié du premier (ici un petit cinq pou cent raccourci en "tit'cinq pou cent")

Contribution du : 12/04/2009 15:52
_________________
À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de mon poème "Pour l'Amour du Sucre Panelle"
Maître Xuanzen
Inscrit:
25/03/2008 21:52
De FRANCE
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 13127
Hors Ligne
Bonjour Pluriels1,

Merci pour vos précisions détaillées, qui me permettent de mieux comprendre et de mieux apprécier votre poème.

L'importance des termes locaux, des Antilles, peut sans doute effectivement rendre un peu difficile pour une partie des lecteurs la compréhension de ce texte. Ainsi explicité, voilà qui le rend plus aisé à comprendre.

Un poème écrit en dix minutes... Etonnant !

Contribution du : 12/04/2009 21:12
_________________
http://xuanadoo35.unblog.fr/recueils-de-nouvelles/ (55 extraits de nouvelles en ligne) et http://xuanadoo35.over-blog.com/pages/Mes_coups_de_coeur_sites_amp_blogs-2436675.html (Annuaire littéraire)

Voir, entendre, aimer. La vie est un cadeau dont je...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de mon poème "Pour l'Amour du Sucre Panelle"
Expert Onirien
Inscrit:
25/03/2009 13:14
De Bannalec (29380)
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Évaluateurs
Post(s): 5823
Hors Ligne
3 oublis de ma part - avec mes excuses :

* canamelle : nom botanique de la canne à sucre
* fonds blancs : hauts fonds sablonneux
* collier-chou : collier d'or (parfois d'argent) garni de boules ouvragées

Contribution du : 18/04/2009 09:46
_________________
À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de mon poème "Pour l'Amour du Sucre Panelle"
Maître des vers sereins
Inscrit:
11/02/2008 03:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 32630
Hors Ligne
Le poème ça allait, mais les explications ça donne soif !



Merci, pour le vocabulaire notamment, il y avait quelques mots que je connaissais mais de façons un peu flous.

Pour le temps c'est marrant aussi, comme l'écriture elle même peut être rapide, tout en étant associée à une autre démarche - tourner ses pensées - je dirais en gros, sans trop savoir ce qui tient exactement du travail, enfin là c'est plus mon expérience que ce que tu dis de ton poème peut être. C'est difficile à attraper en un instant quand même un poème, mais il s'en trouve pourtant parfois, ça peut être intéressant, même si je me méfie un peu, souvent c'est trompeur le premier jet, en tout cas ça demande un effort particulier de se repencher sur un texte, plutôt que de recommencer avec un autre, alors bravo pour celui là qui a associé les deux démarches : l'execution rapide et les retouches ciblés.

Contribution du : 18/04/2009 10:28
_________________
Un Fleuve
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de mon poème "Pour l'Amour du Sucre Panelle"
Expert Onirien
Inscrit:
25/03/2009 13:14
De Bannalec (29380)
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Évaluateurs
Post(s): 5823
Hors Ligne
Si je dis que j'ai mis 10 mn : c'est vrai et donc d'un seul jet ! mais ne pas oublier que je parle du poème écrit sur un "lancer" et qu'il m'a fallu le retravailler quelque peu !

En écriture, j'ai de tout : je peux écrire un poème d'un bout à l'autre - avec quelques arrêts - et cela peut me prendre 1/4 d'heure ou... 10 heures car je ne veux alors pas en perdre le fil et veux le terminer ; mais parfois cela peut me prendre des jours et des jours, des semaines ou des mois.

L'inspiration ne vient pas toujours lorsqu'elle est demandé, alors qu'à d'autres moments les vers coulent comme d'une source qui déborde.

Nous sommes tous différents dans l'écriture et c'est un bien, non ?

Content de t'avoir - un peu ? - enrichit.

Contribution du : 18/04/2009 18:55
_________________
À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2019