Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





A propos de "Stupre en toc"
Expert Onirien
Inscrit:
21/12/2015 15:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 5414
Hors Ligne
Bonjour et merci à tous ceux qui font que ce poème a pu être publié, lu et commenté.

Je vais déjà répondre aux deux principales interrogations concernant les mots "slobard" et "zal.
"Slobard" est donc un dérivé de "slibard", la langue bouge, l'argot d'autant plus, ce n'est pas une langue figée, elle est en constante évolution tant qu'elle aura des locuteurs. Pour moi un slobard est un caleçon, le slibard un slip.
Le "zal" (ou "zel") est un mot courant pour moi, que mon entourage utilise et comprend. Avant de le poster sur ce site je suis quand même allé vérifier son origine. Il semblerait donc que ce soit de l'argot algérois., qui signifie "sperme".

Poldutor : Merci de votre commentaire, j'espère que mes explications précédentes vous auront éclairé.

Embellie : Ce poème ne parle pas d'amour, ou peut-être en creux, puisqu'il parle de son absence. Je ne trouve pas que la première strophe suggère des images agréables, une femme réduite à son ombre aux jambes nues ne me faisant pas particulièrement bander, mais chacun son truc n'est-ce pas. Autant de contre-sens dans un commentaire si court me laisse pantois. Je vous laisse à vos certitudes de ce que est ou doit être la "vraie poésie". Merci.

Donaldo75 : Merci d'être passé Don, une référence aux Tontons Flingueurs ne peut que me faire plaisir.

Eclaircie : Bonjour et merci de votre commentaire. Et oui, je m'essaye au libre, c'est bien la première fois. Pour "zal", voir mes explications en haut de page.

Stéphanie90 : Merci de votre commentaire. Le zal sèche donc sur du cuir, le cuir représentant ici tout ce que je n'aime pas dans la sexualité, quelque chose de sado-maso dans mon esprit, ça peut-être aussi le cuir des tabourets du bar, ou d'une mini-jupe.

Hersen : Merci de ton commentaire, je constate avec plaisir que mes derniers textes te touchent et te causent. Je ne sais quoi ajouter à cette réponse, il me semble avoir été parfaitement compris dans mon expression, merci.

PIZZICATO : Salut et merci Pizzi, on ne peut pas plaire à tous coups, je le comprends bien.

Vincente ; Bonjour et merci de votre commentaire, vous trouvez mon poème réussi et j'en suis ravi.

Papipoète : Vous connaissez mon goût pour ce genre d'ambiance, je vous remercie donc d'avoir bien apprécié même si je sais cela loin de votre vision poétique.. Pour les mots inconnus, quelques réponses en haut de page. Merci.

Davide : Merci de trouver ce poème réussi, même si, je le crains, il verse parfois dans la vulgarité brute. Mais la scène est vulgaire et mérite d'être décrite comme tel, à mon avis bien sûr.

Castelmore : merci de votre commentaire et d'avoir apprécié ce poème. Je suis sûr qu'il est quand même possible de dire sensiblement la même chose en alexandrins, mais là, il m'est venu comme ça celui-là.

Lebarde : Merci pour votre commentaire et d'avoir relevé "les miroirs reflètent des ombres aux jambes nues" qui est, pour moi, une des clefs du poème. C'est la seule évocation de la femme, et quelle évocation ! Une ombre reflétée...

Annick: Merci de votre commentaire et de votre "fidélité". Je vous rassure, moi aussi ça me met mal à l'aise. Je vous en remercie d'autant plus que ce genre de thème est aux antipodes de ce que vous aimez en poésie. Il m'arrive aussi d'aimer des poésies aux antipodes de mon style et de mes thèmes. Heureusement je dirais, sinon je n'aimerai que moi et je finirai par me blaser de moi-même, où ça nous mènerais, tout ça... Merci d'avoir souligné les effets de style, paronymes etc...

Pouet : Salut à toi et merci de ton commentaire. Pas vraiment emballé certes mais ta description du rade de Pigalle colle parfaitement à la représentation que j'en avais.
"Comme dans une sorte de suicide" était à rapprocher de la petite mort, une sorte de jouissance qui tue quoi, ou qui salie plutôt. A bientôt.

Senglar : Arriver à trouver la bonne définition de "zal" par le fils albinos de Zal, c'est magnifique et réjouissant. Merci pour ton commentaire.

Contribution du : 16/07 13:56:01
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Stupre en toc"
Expert Onirien
Inscrit:
02/10/2013 12:55
De La Thébaïde
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Auteurs
Post(s): 5346
Hors Ligne
Tu vois, LenineBosquet, plus tordu que toi ça existe !


:D :D :D


Senglar
Vieux cochon :)

Contribution du : 16/07 14:06:08
_________________
"Je suis le Ténébreux,- le Veuf,- l'Inconsolé,/ Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :/ Ma seule Etoile est morte,- et mon luth constellé/ Porte le Soleil noir de la Mélancolie." "El Desdichado" G. de Nerval
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Stupre en toc"
Expert Onirien
Inscrit:
21/12/2015 15:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 5414
Hors Ligne
T'inquiètes Senglar, des plus tordus que moi, j'en ai connu un bon paquet ! Mais toi tu as l'humour et la culture, ça fait comme un tuteur.

Contribution du : 16/07 14:15:31
_________________
Lénine Bosquet
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Stupre en toc"
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 14310
Hors Ligne
Slt,

perso je suis toujours aussi jouasse qu'un gonze comme toi zone dans ces contrées.

Unique qu'il est le Bosquet!

Contribution du : 16/07 14:44:15
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Stupre en toc"
Expert Onirien
Inscrit:
21/12/2015 15:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 5414
Hors Ligne
Merci Pouet, ça me va droit dedans. Heureusement qu' Oniris est là, je ne vois pas où je pourrais m'exprimer sinon.

Contribution du : 16/07 15:14:42
_________________
Lénine Bosquet
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Stupre en toc"
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 29811
Hors Ligne
Cher poète
je suis très " fleur bleue ", dont les pétales certes sont bien fanés, mais j'ai eu ma période " couillon " quand j'amusais la galerie dans la cour du lycée, en passant le " permis de conduire " de Jean Yanne ou déclamant " maître corbac sur un arbre planqué, tenait en sa gueulante un coulant barraqué... "; mais plus grivois, quand nous parlions ( pas moi ! ) de zal, on disait " jute "... aussi quand papa récoltait les patates, pour en remplir des sacs de jute, nous gros malins gloussions comme des ânes !

Contribution du : 16/07 18:22:26
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Stupre en toc"
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Évaluateurs
Correcteurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 19622
Hors Ligne
@Leninebosquet

j'ai voulu saluer ici, la parfaite harmonie de ta forme libre, vraiment excellente, et le développement du sujet.

Sur du court, faut pas se rater, mais quand c'est réussi, ça impacte vraiment.

à la prochaine !

Contribution du : 16/07 19:22:58
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Stupre en toc"
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
27/12/2018 19:11
De au pied du col du coin
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2875
Hors Ligne
Bonsoir,

merci pour ce retour Leninebosquet...

Pour du libre "court", vos vers sont percutants, bravo !

Et merci pour ce cour d'argots, j'ai été à la même école que Papipoete...
Et puis, comme je suis toujours sage comme une image...

Contribution du : 16/07 20:46:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Stupre en toc"
Expert Onirien
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 3645
Hors Ligne
Bonjour Leninebosquet,

Merci pour ce retour sympathique et explicatif.

Dans ma compréhension du poème, en première lecture, le sens du mot "zal" m'a paru évident. Gêné, je me suis dit : "tout de même, ce doit être autre chose... pourquoi pas des restes de nourriture" ! Eh bien, non, j'avais bien imaginé !

Quoiqu'il en soit, bravo pour ce poème !
Moins évident de susciter l'adhésion sur un thème "dérangeant" comme celui-ci, en tout cas pour moi, qui aime le printemps, les fleurs et les hirondelles... et l'automne aussi, avec les feuilles qui tombent, à l'aurore, virevoltant sous la brise.
Ah, que c'est beau la nature !


Bonne continuation,

Davide

Contribution du : 16/07 22:01:58
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Stupre en toc"
Expert Onirien
Inscrit:
21/12/2015 15:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 5414
Hors Ligne
Bonjour Natile et merci pour votre passage sur mon texte. La délicatesse en poésie, oui, pourquoi pas, certains sujets s'y prête mais je dois avouer ne pas être le plus compétent pour cela.
De toutes façons ma démarche poétique ne va pas dans ce sens. Je cherche une vérité, ma vérité : dire crûment des réalités dures tout en faisant poésie. Une gageure je vous assure.

Contribution du : 31/08 15:44:06
_________________
Lénine Bosquet
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2019