Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Forums 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Aguerri, merci !
Organiris
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Organiris
Correcteurs
Membres Oniris
Post(s): 34187
Hors Ligne
Bonsoir à tous,
j’attends normalement deux-trois jours pour faire mes remerciements, mais là j’ai un défi sur le feu (auquel je vous invite à participer, par la même occasion:) et je n’aime pas faire des remerciements trop tardifs, car je trouve qu’à chaud, je dis plus de choses fondamentales sur mes textes.

Merci à tous les intervenants d’une chaîne qui fonctionne, ça paraît petit de le redire, mais moi je trouve ça grand, qu’elle fonctionne encore et toujours malgré nos faiblesses à chacun.

D’une manière générale, je crois que j’ai eu tort de prendre le jeu d’échecs car il y a , du fait de la popularité de ce jeu, qu’on le pratique ou non, une forme forcément cliché. J’ai pensé aux dames, parce que le but est de se bouffer les uns les autres, sans autre forme de procès, ou le mah-jong, où le but est de construire un mur. Mais j’aurais aussi pu prendre la belote : si tu n’as pas le bon profil, que tu n’es pas un « atout », alors tu ne vaux rien.
Je voulais, dans cette nouvelle – mais il semble que j’ai échoué – en faisant un // avec le jeu parler de ce qui vraiment construit ou déconstruit l’âme. Le fondamental est de « gagner », sans que finalement on sache bien à quoi ça sert. Parce que gagner ou perdre ne sont que des notions de puissance ou faiblesse supposées.

Cherbiacuespe : tu écris : J’avoue avoir un peu de mal avec ce qui me semble être une transposition de la réalité humaine ».
Oui, j’entends, mais l’homme invente le jeu pour y mettre ce qu’il est lui, et non ce que sont des objets taillés dans le bois ou des bouts de cartons (se taper le carton, d’ailleurs, m’a toujours interpelée de ce point de vue.)
Le jeu est un exutoire, c’est un miroir de ce que nous sommes, non ?

Robot : ta réflexion est très intéressante quant au choix qu’a chacun de n’être pas un pion, ou en tout cas le moins possible. Et c’est exactement ici que réside le point de cette nouvelle. Ne pas accepter d’aller pourrir dans un coffret antédiluvien sera toujours un question de choix, mais le choix sera d’autant plus dur à se forger qu’on aura laissé le coffret en fonction depuis la nuit des temps.

AnnaPazzini : le rôle d’une nouvelle n’est pas d’offrir un retournement écrit noir sur blanc. Mais c’est au lecteur e s’immiscer dans ce qui pourrait être le début d’une réflexion. Ça ne prend pas toujours.

Corto : tu soulèves un point très intéressant, dont j’ai hésité à me servir car je n’étais pas sûr de savoir le manier comme je l’aurais voulu (on est toujours très faible face à ses idées, en fait:)) : introduire les autres pièces du jeu me permettait une autre dimension, à savoir qu’on est toujours le pion de quelqu’un et que seuls certains rôles nous sont dévolus sans qu’on attende qu’on s’en écarte. C’est ici la dimension qui manque au texte. Merci de soulever ce point.

Papipoète : C’est la taille du texte qui t’a attiré. Dans un sens, c’est dommage, mais je peux comprendre aussi qu’on n’ait pas le temps ou l’énergie pour se plonger dans des textes plus longs.
Tu évoques la fin de la partie, avec le couvercle du coffret qui se referme. Mais la fin à bien une suite, un éternel recommencement : une revanche, mot finalement abominable, car il dit clairement que tant qu’on n’a pas montré sa force, on n’est qu’un faible. Donc on doit repartir au combat, pour écraser.

Lur : je ne suis hélas, à mon tout petit niveau, pas d’accord avec Mc Orlan. Il y a aura toujours plus d’aventures sur toutes les mers du monde, pour ne parler que des mers, pour la simple et bonne raison qu’on y joue sa vie, la seule aventure finalement qui vaut pour qu’on se batte. Les règles des jeux en général ne sont qu’un éternel recommencement, qu’on entretient, écraser pour gagner. Je trouve intéressant de se plonger dans cette réflexion de l’intellectualité d’un jeu, en ce sens que même « intellectuellement », on veut « gagner » sur l’autre sans avancer une seule idée intellectuelle. Juste de la stratégie, dont je prends le sens à partir du stratège grec dont les manœuvres concoctées sont un art. L’art de la guerre.

Plumette : Oui, il fallait bien lire le texte ainsi. Le titre « Aguerri » et le dernier mot « revanche » me semblant à eux seuls faire toute l’histoire, et l’Histoire.

Malitorne : Le malentendu vient peut-être du fait que tu imagines le pion comme un soldat. Il est, dans l’expression de ce texte, un dommage collatéral, comme on aime à le dire poliment.

Pouet : Oui, les dames ça compte à donf. Tu évoques le « cliché » de la réaction du pion. Je ne sais si je peux me faire comprendre sur ce point (lis aussi ma réponse à Robot) : C’est tout le problème d’un pion, que d’être cliché. Il est si facile d’enrôler ceux qui ne se basent que sur du cliché. Ceux qui acceptent les idées toutes faites et les assertions venant de plus haut.

Je réitère donc mes mercis à chacun de vous.
Un fil ouvert comme d’hab.

Contribution du : 30/03/2022 21:51
_________________
Personne n'est Étranger sur Terre.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aguerri, merci !
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 22003
Hors Ligne
Salut,

je ne parlais pas de la réaction, mais des mots pour la dire ; de la forme quoi.

Sinon le texte a bien fonctionné pour ma part dans ce que tu sembles avoir voulu exprimer et de l'ambiance mise en place, mais je ne suis guère une référence... ^^


Merci pour le retour.

Pouet, pion parce que maître d'un pion surveillant de cour intérieure.

Contribution du : 30/03/2022 21:57
_________________
La compréhension n'est pas nécessaire à la poésie, mais la poésie est nécessaire à la compréhension.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aguerri, merci !
Organiris
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Organiris
Correcteurs
Membres Oniris
Post(s): 34187
Hors Ligne
mais dis-moi, tu tiens ton sujet pour le défi sur les professions !
Une aubaine pour se lancer, non ?

Je pense que la forme doit coller le plus possible à l'idée transmise. Mais tu me pousses à peaufiner, je pourrais y réfléchir davantage.
Merci de ton passage !

Contribution du : 30/03/2022 22:16
_________________
Personne n'est Étranger sur Terre.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aguerri, merci !
Maître Onirien
Inscrit:
15/10/2018 16:35
De Entre vignes et pins.
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 15313
Hors Ligne
Pour les amateurs de jeu d'échecs qui prend une dimension extraordinaire, je signale un livre exceptionnel et haletant:

"Le Tableau du Maître flamand" d'Arturo Perez-Reverte.

en bref:
Madrid, un tableau est en rénovation: une scène de jeu d'échecs peinte il y a 5 siècles. Et soudain l'échiquier fait partie d'un autre tout, d'une intrigue amoureuse et aujourd'hui policière avec d'énormes intérêts en jeu.
Palpitant, et d'une rare qualité littéraire.

Corto

Contribution du : 30/03/2022 23:41
_________________
"Entre un poème et un arbre se trouve la même différence qu'entre une rivière et un regard". Federico Garcia Lorca.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aguerri, merci !
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 22003
Hors Ligne
Citation :

hersen a écrit :
mais dis-moi, tu tiens ton sujet pour le défi sur les professions !
Une aubaine pour se lancer, non ?


C'est "marrant" parce que justement je m'emploie à réaliser ce défi dans la vraie vie...
Ce serait pas mal de pouvoir écrire notre existence comme une nouvelle, que nos mots couchés puissent nous relever concrètement.



Contribution du : 31/03/2022 07:15
_________________
La compréhension n'est pas nécessaire à la poésie, mais la poésie est nécessaire à la compréhension.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aguerri, merci !
Organiris
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Organiris
Correcteurs
Membres Oniris
Post(s): 34187
Hors Ligne
Corto, merci pour ta proposition de lecture, il est vrai que le jeu d'échec est omniprésent dans la littérature.

Pouet : dans la vraie vie ? mais voyons, écris un vrai texte !

pepito : merci de ton passage ici, je vois que tu as développé ton com :) Le jeu d'échec surexploité, c'est ma foi vrai;

Cat : Non, je crois que tu as bien cerné le texte. Puisque l'homme lui-même édicte les règles de tous ces jeux, il est évident qu'elles ressemblent à ce qui se passe dans la vraie vie.
Gagner sans écraser. Tu as quatre heures

Merci à vous !

Contribution du : 31/03/2022 13:05
_________________
Personne n'est Étranger sur Terre.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aguerri, merci !
Visiteur 
Citation :

hersen a écrit :
) Le jeu d'échec surexploité, c'est ma foi vrai;

Cat : (...)
Gagner sans écraser. Tu as quatre heures


Quatre heures ou quatre siècles n'y changeront rien, je ne comprendrai jamais ce besoin d'écraser pour exister.
Adepte de la main tendue plus que du marteau pilon, je suis une gagnante depuis le début.
Peace & Love, Hersen



Contribution du : 01/04/2022 16:26
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aguerri, merci !
Organiris
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Organiris
Correcteurs
Membres Oniris
Post(s): 34187
Hors Ligne
Cat,
"Quatre heures ou quatre siècles n'y changeront rien"N'y rien changer, oui, mais ça n'empêche pas de s'y pencher.

merci de ton passage;

Contribution du : 01/04/2022 17:00
_________________
Personne n'est Étranger sur Terre.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aguerri, merci !
Expert Onirien
Inscrit:
07/06/2019 16:07
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 7499
Hors Ligne
Bonjour Hersen,

Je te répondrais qu'un jeu reste un jeu. C'est quand on l'humanise que cela se transforme en pugilat. Enfin, tout dépend du jeu, je te l'accorde.

Pour en revenir à ton texte, oui, tu m'as planté au milieu d'un labyrinthe et je ne m'en suis pas sorti. Perdu corps et bien. Deux solutions : soit c'est moi qui ne comprenait rien, soit c'est l'auteur qui s'était manqué. Comme j'avais lu et que je tenais à commenter, tu imagines sans mal le casse-tête. Je n'irais pas jusqu'à dire que tu as échoué dans ce que tu cherchais à exposer. Me concernant, c'est plutôt le traitement de la forme qui est insaisissable pour mon esprit sans doute trop conventionnel. Ce qui n'empêchera pas le jour de se lever demain. Or, globalement, sur ce que j'ai lu, je suis un des rares à avoir séché sur ton texte. Il n'est pas si manqué que ça, finalement.

Contribution du : 01/04/2022 23:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aguerri, merci !
Organiris
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Organiris
Correcteurs
Membres Oniris
Post(s): 34187
Hors Ligne
Bonsoir Cherbi,

Le jour se lèvera demain, c'est bien une des rares choses dont on ne puisse pas douter. Enfin j'espère...

Je suis désolée de t'avoir semé en route, mais te remercie pour ton com EL et tes impressions sur le texte. Tout m'est nourriture.

On attend la prochaine fois

Contribution du : 02/04/2022 00:09
_________________
Personne n'est Étranger sur Terre.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »





Oniris Copyright © 2007-2023