Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Après le maelström
Expert Onirien
Inscrit:
31/01/2014 22:04
De quelque part entre ciel et terre
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6590
Hors Ligne
Je tiens à remercier tous ceux qui sont venus déposer un commentaire sous mon texte. Et aussi et surtout le CE qui a choisi de la publier, malgré le « pas » reçu en EL^^ !
Que dire à propos de Maelström, sinon qu’il s’agit, plus que d’un simple état d’âme, de l’expression d’une véritable angoisse, celle qui vient engluer les pensées quand la question de l’après vient à l’esprit.
Parfois, la conscience de la finitude n’a aucune importance.
A d’autres moments, elle instille son fiel, un sentiment d’urgence, et l’on aimerait tout voir, tout expérimenter, tout refaire, même les choses qu’on n’a pas aimées, comme pour retenir -mais quoi ? - un souffle, une illusion, la vie ?
Et d’autres fois encore, j’ai tout simplement envie de crier, comme le chantait Bashung, « c’est comment qu’on freine, j’voudrais descendre de là ! »

@David, Marie-Ange, Lulu, pepito : votre avis m’éclaire sur une question bien précise : comment toucher le lecteur par une émotion qui, bien qu’étant à l’origine du poème, ne le concerne pas ? Mon appétence pour la lecture de la poésie me fait dire qu’on y arrive par la forme et l’habillage du texte, le signifiant, le lien arbitraire entre les mots et leur potentiel de séduction. En cela je me rends compte que, vous concernant, je n’ai pas réussi, ou si peu. Et que bien du travail m’attend encore.

@Robot, JfMoods, LenineBosquet, Ombhre : Merci de vos retours pleins de compréhension, de vos appréciations sur la forme, de vos analyses aussi, parfois très fouillées, des petites pattes de mouche que j’aime à semer au fil de mes vers.

@ Sourdes, Pouet, Cat, Louis : Comment vous dire ? Je me sens portée, exaltée par ce que vous m’apportez, par votre capacité à saisir la nature profonde de mes errances, par votre complicité intellectuelle et poétique. C’est ce partage qui me pousse à continuer quand parfois la flemme ou le découragement me donnent envie d’abandonner l’écriture (ça arrive).
Sincèrement, les « passionnément », c’est bien mais vous lire tout simplement a été un vrai régal, un bonheur.

A vous tous, merci

myndie

Contribution du : 17/04 10:27:37
_________________
"Les mots peuvent être "impuissants" et pourtant ils sont tout ce que nous avons pour étayer nos ruines". Joyce Carol Oates
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Après le maelström
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5838
En ligne
Coucou, Myndie,

Abandonner l'écriture ???
Oui, c'est vrai, on dit tous ça, mais on y revient toujours !

L'espoir il faut vaillamment cultiver, car après l'hiver le printemps pointe coûte que coûte son nez... (dicton Catelinesque sorti tout droit de mon chapeau givré :))

Belle journée m'amie


Cat

Contribution du : 17/04 12:06:20
_________________

Mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Après le maelström
Expert Onirien
Inscrit:
31/01/2014 22:04
De quelque part entre ciel et terre
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6590
Hors Ligne
Tu as bien raison ma mie chapeautée de givre (ce qui te va très bien d'ailleurs )
Cultivons l'espoir comme dirait Malraux le jardinier, c'est ce qui tient la plume éveillée (hum, je ne suis pas trop sûre qu'il l'ait dit ainsi... )

Je t'embrasse, amie du Sud!!

Contribution du : 17/04 13:16:56
_________________
"Les mots peuvent être "impuissants" et pourtant ils sont tout ce que nous avons pour étayer nos ruines". Joyce Carol Oates
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2018