Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Au soleil dormant vous remercie
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2009 19:48
De Les Alpes
Groupe :
Primé concours
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 8833
Hors Ligne
Bonjour à toutes et tous,

Tout d'abord un grand merci aux votants-tes qui ont choisi mon poème et m'ont permis d'obtenir cette très belle troisième place. C'est très flatteur pour moi qui suis plutôt romancière que poétesse.

Je tiens tout particulièrement à remercier bien sûr tous les oniriens qui ont lu et commenté mon poème, c'est-à-dire :

Michel64

Je suis ravie que mon poème vous ait globalement plu et tout aussi désolée de ne pas avoir su mettre les formes en prosodie. Je suis proche du nul en ce domaine et j'essaierai de faire mieux une prochaine fois. Et félicitations au gagnant.

plumette
Un grand merci pour votre lecture très sensible de mon poème. Oui, la chute est accidentelle, ce que j'ai voulu faire passer au second vers par "au piton arraché" qui peut aussi bien s'interpréter par "arraché de la montagne, dans le sens piton rocheux" ou "le piton métallique planté par l'alpiniste s'arrache et il dévisse".
La fin serait pour moi un désir de mort tant l'absence est intolérable et la femme s'en va là-haut dans la montagne rejoindre celui qu'elle aimait. Mais ce désir peut tout aussi bien n'être qu'onirique, comme vous le présumez.

papipoète
Merci beaucoup pour votre appréciation et avoir si bien compris mon poème. Eh oui, s'il avait été un oiseau, il aurait pu s'envoler au lieu de chuter lourdement lorsque l'accident survient. Mais il a dévissé et en est mort, ce qui est parfois la fin tragique des alpinistes car la montagne est dure (je suis dans les Alpes).

Lebarde
Merci d'avoir lu et commenté mon texte et je suis navrée pour les fautes mais j'ignore à peu près tout de la prosodie. J'ai choisi le contemporain en me basant, peut-être à tort, sur les critères d'Oniris. Si je commets à nouveau un poème, j'essaierai de m'améliorer sur le décompte des syllabes.

Vincente
Merci beaucoup d'avoir si bien exprimé votre ressenti, mieux même que je ne l'aurai fait. Il y a bien quelque chose d'inexorable dans le déroulé de l'action, dans cette douleur de l'absence devenant une obsession, et c'est ce que j'ai tenté d'exprimer.

BlaseSaintLuc
Un grand merci pour votre appréciation. J'ai longtemps hésité à garder les mots en italique et finalement j'ai opté pour, dans le dessein d'alléger les strophes consacrées au drame. Quoiqu'il en soit votre commentaire m'est allé droit au coeur.

Stephane
Mille mercis pour votre commentaire élogieux, qui résume absolument le poème en quelques mots choisis. Quoi de plus triste, en effet, que de perdre l'amour de sa vie.

dream
Merci pour avoir pris le temps de lire et de commenter mon poème et d'avoir su l'apprécier malgré ses défauts, entre autres de ponctuation. J'y veillerai avec plus d'attention une prochaine fois.

Eclaircie
Merci d'avoir apprécié en grande partie mon poème. La seconde partie, plus intimiste, est en effet plus mélodramatique, ce qui était censé montrer que cette mort obsède la survivante. Vous n'avez pas tort pour anorak mais je n'ai pas réussi à trouver d'autre mot, doudoune étant encore pire.

STEPHANIE90
Merci d'avoir exprimé votre ressenti très proche de ce que j'avais en tête en écrivant ce texte : le deuil, l'obsession de l'être cher que l'on a perdu, et par dessus tout la montagne si belle et si impitoyable...
Comme vous, certains lecteurs ont regretté les ajouts en italique, d'autres ont apprécié. J'ai bien hésité avant de les laisser. Juste une remarque à ce propos, "improbable saillie" fait ici allusion à une saillie rocheuse et non pas une saillie satirique. Je n'avais absolument pas pensé à ce second sens qui pouvait prêter à confusion ; au temps pour moi.

LylianR
Merci d'avoir si bien exprimé votre ressenti. En effet, tout ici est froid comme la mort, cette mort suspendue à un piton qui a lâché. Mal planté ? Roche friable ? On ne le saura jamais. Et la montagne, glacée, indifférente, est témoin d'un drame de plus. De deux si l'on compte l'état d'esprit de la survivante.
Je n'ai pas osé classer mon texte en poésie libre car il me semblait être trop régulier, ce pourquoi j'ai choisi contemporain.

BeL13ver
Un grand merci pour votre commentaire gratifiant, et d'avoir ressenti mon poème avec tant de sensibilité. J'ai en effet trouvé le parallèle avec les oiseaux tout à fait approprié car qui a des ailes ne craint pas la chute. Et il y a une telle beauté dans le vol d'un oiseau que cela ne pouvait que faire pendant à la beauté de la montagne.

Davide
Merci d'avoir lu et commenté mon poème et d'avoir apprécié les images qu'il véhicule. Le côté "théâtral" de la dernière strophe est pour moi une façon de peindre une réalité encore plus belle que tout ce que l'on peut filmer, puisque je vis au pied des Alpes et que la montagne est omniprésente. Je comprends néanmoins que l'on puisse trouver cela grandiloquent.
Si mon texte a su vous toucher malgré ses défauts, c'est un grand compliment.

Donaldo75
Un grand merci pour votre commentaire qui me va droit au coeur car je pense que le lyrisme est indissociable de la poésie. Si j'ai réussi à l'exprimer dans mon texte, alors j'en suis ravie car c'est un art difficile de toucher le lecteur.

Lariviere
Merci sincère pour avoir si bien exprimé votre ressenti à la lecture de mon poème. C'est un grand compliment pour moi que d'avoir su vous toucher en toute simplicité.

Robot
Merci beaucoup pour votre ressenti superbement exprimé dans votre commentaire. Une tragédie, oui, tout à fait, car elle suit le chemin inexorable du drame que rien ne peut entraver.


J'ai vraiment apprécié de participer à ce concours et je trouve fort enrichissantes les réactions de tous les commentateurs/trices qui ont tous ressenti le thème de façon différente et pourtant fort semblable.

Si quelque détail vous semble devoir être éclairci (comme je l'ai fait pour le piton et la saillie dans mes réponses) n'hésitez pas.

Pour la petite histoire, ce n'est pas un drame que j'ai vécu mais j'ai imaginé la réaction du partenaire survivant après un tel accident et pour moi ce ne pouvait être que tragique. Je crois qu'on ne se remet jamais d'un tel drame et qu'avant tout on veut récupérer le corps de son aimé... ou mourir avec lui.

Merci à tous encore une fois, je suis très fière d'avoir su vous plaire.

Contribution du : 11/01 17:16:34
_________________
Les Elémentales 1 Le maître nécromant - Editions Nestiveqnen
https://www.babelio.com/livres/Messmer-Les-Elementales-tome-1--Le-Maitre-Necromant/1176197
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020