Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Aurore vous remercie
Expert Onirien
Inscrit:
12/11/2017 17:38
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 4992
Hors Ligne
Merci encore au site, au comité de lecture, aux nombreux commentateurs (dont certains qui me commentent pour la première fois) et aux lecteurs pour vous être arrêtés et pour tous les conseils et remarques que j'ai trouvés très utiles. Je vais essayer de faire court. Aurore Blanquinier (le nom a été changé) est effectivement un amour unilatéral de jeunesse qui n'a pas eu la carrière escomptée. Je l'ai retrouvée des années plus tard dans la rue à vendre des montres. Je ne suis pas certain qu'elle m'ait reconnu, et moi j'ai passé mon chemin ...
Déjà, je suis navré d'être passé complètement à côté des deux erreurs (le e muet de rue et la synérèse de question), bien remarquées par Roi et Miguel. Bon, lors de ma dernière étourderie, j'avais vanté l'œil de lynx de papipoète mais là...

Merci Socques: vous avez noté le vert acide (l'acide renvoyant à la substance illicite du même nom, pour marquer le côté junkie d'Aurore) Vous avez été touchée. C'est un grand plaisir

Merci Anna: Ce n'est pas que je n'assumais pas mes sentiments, c'est que le temps était passé et je me sentais mal à l'aise devant ces retrouvailles inattendues.

Merci ChVlu : Vous notez la rupture dans les rimes dans la 4ème strophe. Pour tout avouer, c'est surtout parce que je voulais absolument ces rimes et qu'elles me semblaient évidentes dans cet ordre et j'ai donc préféré le fond à la forme. Je me suis dit ensuite qu'effectivement, la rupture arrivait au bon moment dans l'histoire.

Merci BlaseSaintLuc : Vous avez l'habitude de me gâter. Je vous ai tiré des larmes. Vous m'en avez tiré en retour.

Merci Gil: Vous avez trouvé beaucoup de qualités à la construction. C'est un honneur de vous satisfaire. Je note pour le séparateur de texte. Je ne connaissais pas mais je vais me renseigner.

Merci Poltudor : J'entends que vous ayez été déçu par la quincaillerie. En fait, elle vendait dans la rue des montres en toc qu'elles disaient valoir très cher. J'ai changé les montres par de la quincaille en fer.

Merci Donaldo : Je suis d'accord c'est un peu long, mais je vois qu'à la lecture, on ne le ressent pas trop. J'ai voulu effectivement ce côté désuet qui commence par le vouvoiement. D'habitude, je tutoie, je voulais un peu changer. Comme on voit moins sur le site celui qui sait parfaitement manier cette fausse désuétude (Curwwod), je voulais modestement le remplacer.

Merci Mintaka : Ouah. Que dire devant votre commentaire, seulement un très grand merci pour tant d'honneurs. J'ai utilisé le mot mépris dans le sens d'indifférence, de ne pas faire attention à quelqu'un, pas de le mépriser au sens du dédain, loin de là.

Merci Anje: vous savez la valeur que j'accorde à vos appréciations. On parlait ailleurs d'un maître du classique. Vous en savez beaucoup plus que moi sur le sujet. Je suis donc comblé. Je retiens l'idée du titre. Effectivement, j'ai voulu écrire une histoire simple, un peu comme dans le film de Claude Sautet.

Merci Plumette : vous avez parfaitement analysé cette péripétie de ma vie et vous avez trouvé du charme à la manière dont je l'ai racontée. J'ai donc bien travaillé.

Merci Pouet : Vous avez, comme d'autres, aimé le vers sur le mépris et l'histoire désenchantée. Merci beaucoup. Petit remarque pour le cygnet. En français, le petit du cygne est le cygneau. En fait cygnet est un terme anglais francisé parfois utilisé, mais certains dictionnaires ne l'acceptent pas. C'est la raison pour laquelle j'ai préféré le préciser.

Merci Roi : comme vous me l'avez dit qui aime bien châtie bien. Je vous remercie donc pour vos marques d'amour Ceci dit, vous êtes le premier à avoir relevé les erreurs de prosodie, c e qui démontre votre connaissance de la poésie classique. Visiblement, certains me font une confiance aveugle complètement usurpée. Votre aide m'a été précieuse. Vous notez le caractère trop intimiste du récit qu'on ne peut s'approprier. C'est que je ne l'ai pas fait avec assez de talent car la littérature est remplie de chef d'œuvres intimistes : "Demain dès l'aube", "Le lac"... Je ne voulais pas qu'être narratif mais aussi, comme d'autres l'ont perçu, me faire l'avocat de tous nos instants de lâcheté. n'avez vous donc jamais été lâche? J'ai par ailleurs expliqué pourquoi j'ai annoté le mot cygnet (Voici la définition de wikipédia : Cygnet est le nom anglais des petits du cygne (parfois appelé cygneau en français)

Merci Lebarde: merci pour votre soutien sans faille. Connaissant votre goût du classicisme, cela me ravie.

Merci Pieralun : votre analyse me semble parfaite, et je retiens surtout certains compliments qui me font rougir venant de vous. Je suis toujours comme un petit garçon avec un joli jouet à noël. Je comprends vos remarques et c'est vrai que je n'ai pas l'habitude de faire dans la préciosité. Ma femme (celle avec qui je suis depuis 33 ans) et qui est toujours très critique par rapport à mon travail m'a dit qu'elle n'aimait pas du tout la 4ème strophe et ce "vîntes déposer" très 19ème. Je pensais que j'aurais eu plus de remarques à son propos. Je vous rassure, ce ne sera pas mon habitude et je reviendrai vite à plus de modernité. Tout à fait d'accord pour Cygnet, mais je voulais vraiment garder "poignet" et il y a peu de rime possible avec poignet dans le classique. Je plaide coupable.

Merci Papipoète: Vous avez été porté par l'émotion. Vous m'en voyez ravi. Que de compliments. Par contre, comme je le disais en préambule, votre œil de lynx n'a pas bien marché cette fois. Eh non! pas de classique parfait, mais je suis ravi que vous ne vous en soyez par aperçu, car cela veut dire que vous avez été emporté au delà de la forme.

Merci Vero : Merci pour votre soutien régulier. Vous auriez préféré (comme Myo) que je raccourcisse le propos. Je l'entends, mais j'avais besoin de m'excuser pour mon attitude auprès d'Aurore, et je devais expliquer pourquoi. Je regarderai si je peux raccourcir à d'autres endroits.

Merci Eskisse : si je ne me trompe, c'est notre première rencontre. Je suis ravi que vous vous soyez penchée sur mes écrits et que nous puissions échanger à nouveau.

Merci Miguel: Vous avez noté le e muet de rue. Ce n'est pas une licence poétique mais une étourderie. Malgré cela, vous avez été très bienveillant et avez apprécié. J'en suis ravi.

Merci Myo: comme Vero tu aurais préféré une histoire courte, insistant simplement sur la nostalgie du premier baiser. Je comprends mais je pense que la présence de l'enfant ballerine découle également de ce moment manqué à Paris.

Merci StephTask : Je vous remercie beaucoup de votre très gentil commentaire. Oui pour la strophe en rimes croisées, vous en avez parfaitement compris la raison

Contribution du : 09/06 19:08:10
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aurore vous remercie
Expert Onirien
Inscrit:
11/02 05:39:19
De Paris Rive Gauche
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5294
Hors Ligne
Merci pour ton retour, Inconnu1. Alors en fait, c'est autobiographique et cette Aurore B a réellement existé. Je vais relire le poème du coup.

Anna

Contribution du : 09/06 19:25:34
_________________
Look what the cat dragged in
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aurore vous remercie
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 21091
Hors Ligne
Salut,

oui, toutefois "cygnet" sonne mieux que "cygneau" au multiple signal.

Sur ce, je ne hurle pas avec les chacaux ni ne louvoie en marsupial.

Merci pour le retour.

Contribution du : 09/06 19:55:58
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammed Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aurore vous remercie
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
14/08/2021 13:00
De Quelque part
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 1968
Hors Ligne
Bonsoir Inconnu1,

Merci de votre retour.
Comme je l'ai précisé dans mon commentaire, vous êtes avant tout maître de votre histoire.
Au plaisir de vous lire.

Contribution du : 09/06 19:59:22
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aurore vous remercie
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
24/05/2021 12:24
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2960
Hors Ligne
Vous ne vous trompez pas et je découvre de nouvelles pépites dans votre oeuvre... A croire que j'avais chaussé des lunettes de myope alors que je suis hypermétrope...
Merci du retour...

Contribution du : 09/06 20:10:46
_________________
Leurs yeux se sont levés plus tôt que le soleil. Paul Eluard
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aurore vous remercie
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 44767
Hors Ligne
cher poète, au moment de regarder la " question " sur mon littré, sûrement qu'un démarcheur de panneaux solaires me dérangea , et je ne lus pas ( kés-tion ; en vers, de 3 syllabes )
c'est à coup sûr pour cela, que mon oeil de lynx défaillit !
papipoète

Contribution du : 09/06 23:15:30
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aurore vous remercie
Expert Onirien
Inscrit:
12/11/2017 17:38
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 4992
Hors Ligne
Merci à Myndie et Ascar pour leurs commentaires. Vous avez beaucoup aimé la nostalgie, la tendresse du propos. Vous m'en voyez plus que ravi

Bien à vous

Contribution du : 16/06 10:02:06
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aurore vous remercie
Maître Onirien
Inscrit:
15/12/2010 11:48
De Pézenas, France
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 24880
Hors Ligne
Pour les "e" muets comme celui de "rue", il existe une astuce, mais je ne sais pas si elle serait admise : c'est d'élider le "e" et de le remplacer par une apostrophe ; je l'ai lu chez Brassens, et aussi chez Aristide Bruant, qui écrit "Ru' Saint-Vincent". Mais on n'imagine pas Racine usant de ce subterfuge, c'est vrai !

Contribution du : 16/06 10:54:28
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aurore vous remercie
Expert Onirien
Inscrit:
12/11/2017 17:38
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 4992
Hors Ligne
Merci A Polza et Jahel d'être venus partager leurs impressions sur ce poème. Vous avez raison Polza, mon poème n'aurait pas du être classé en classique pour deux erreurs d'inattention. Comme je le disais, peut être qu'on me fait trop confiance (à tort) et heureusement qu'il y a des lecteurs attentifs.

Merci encore à vous

Contribution du : 02/07 10:36:31
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Aurore vous remercie
Onirien Confirmé
Inscrit:
08/04 10:50:40
De Tannhäuser Gate
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 766
Hors Ligne
Merci pour votre retour inconnu1. Votre poème m’a vraiment plu alors qu’importe qu’il soit classé en classique ou néo-classique à les yeux, je me souviendrai plus de l’émotion qu’il m’a procurée que de savoir à quelle catégorie il appartient.

Contribution du : 05/07 10:10:52
_________________
« La seule chose qui permet au mal de triompher est l’inaction des hommes de bien. » Edmund Burke
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2022