Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 (2) 3 4 »


Re : Bouts rimés plus faciles
Maître Onirien
Inscrit:
15/11/2008 09:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 16782
Hors Ligne
Merci aux deux amis oniriens : Pierrot et Alexandre qui ont relevé les erreurs dans cet essai . Je les détaille ci-dessous car je pense que je ne dois pas être la seule sur ce site à m’intéresser à cette forme classique et que les explications pourront éclairer les éventuels amateurs.

« E/ole/est/ fâ/ché » ne compte que 5 syllabes, à remplacer par « E/o/le /s’est/ fâ/ché » : 6 syllabes.
« Les tamaris se couchent » à remplacer par « Le tamaris se couche » effectivement "- ent" à l’intérieur d’un vers compte si à la 1ère personne du singulier il forme une rime féminine (avec un « e » muet).J’ai trouvé cette explication dans le Traité de prosodie de Sorgel (très facile à lire). Ici c’est bien le cas : je me couche
« Sou/mi/ses/ à/ la /fu/rie » 7 syllabes à remplacer par « Bra /vant/ cet/te/ fu/rie » : 6 syllabes.
Et au dernier vers :
« … l’abri, il fait … » voici donc ce qu’on appelle hiatus : « lorsque la syllabe finale d’un mot se heurte à une syllabe identique commençant le mot suivant » (Traité de prosodie de Sorgel). Ce vers peut donc être modifié comme suit : « Chacun reste à l’abri par ces durs froids de loup. »
Et voici l’essai modifié :

Eole s’est fâché, son souffle déchiquette
L’écume des vagues. Sous les nuages gris
Le tamaris se couche et les pins rabougris
Tâchent de résister. Furtives silhouettes
Bravant cette furie à nulle autre pareille,
Esquivant les assauts, par groupe les corneilles
Regagnent les chemins protégés par les houx.
Chacun reste à l’abri par ces durs froids de loup.

Rien qu'avec cet exercice il me semble avoir déjà appris pas mal de choses ... et c'est intéressant de bénéficier des conseils de ces "pilotes de formule 1" que sont nos amis oniriens spécialisés dans le genre !

Contribution du : 20/07/2011 10:36
_________________
J'aimerais être esprit pour traverser l'espace et modeler le temps, à jamais, à l'infini.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Expert Onirien
Inscrit:
05/07/2011 15:21
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 7166
Hors Ligne
Elle s'en allait l'étrange silhouette
Par la rue sombre, dans le crépuscule gris
Et la pluie noire, cinglante qui déchiquette
Lui donnait l'allure d'un ectoplasme rabougri

Entendez vous le ricanement de la sotte corneille
Qui suit fébrile l'homme au pas de loup
Elle ignore mais toutes sont pareilles
Qu'il disparaîtra à travers la haie de houx

Contribution du : 20/07/2011 10:39
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Expert Onirien
Inscrit:
23/03/2011 21:54
De France
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 7589
Hors Ligne
Marite pour ton dernier vers tu aurais pu essayer l'inversion et ainsi éviter le hiatus tout en gardant la fluidité de ton vers final :

"A l'abri chacun reste : il fait un froid de loup."

Contribution du : 20/07/2011 14:20
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Maître Onirien
Inscrit:
15/11/2008 09:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 16782
Hors Ligne
Effectivement Mona, c'est ainsi plus fluide. Je vais conserver (dans mes tablettes) cette forme pour le dernier vers. Merci à toi !

Contribution du : 20/07/2011 15:11
_________________
J'aimerais être esprit pour traverser l'espace et modeler le temps, à jamais, à l'infini.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Maître Onirien
Inscrit:
15/11/2008 09:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 16782
Hors Ligne
Bonjour Macaron, j’aime beaucoup le thème que tu as choisi, il est très imagé.
Du peu que j’ai pu enregistrer des vers classiques, il faut je crois une certaine régularité dans l’ensemble c’est ce qui donne le rythme. Mais il y a tant de formes classiques (que je ne connais pas) qu’il y a peut-être possibilité, avec quelques modifications, de faire de cet essai, un morceau harmonieux quant au rythme.

Ci-dessous, j’ai séparé les syllabes de chacun de tes vers :
El/le /s'en/ al/lait /l'é/tran/ge /si/lhou/ette - 11
Par/ la/ rue/ som/bre,/ dans/ le /cré/pus/cu/le/ gris - 12
Et /la /pluie /noi/re,/ cin/glan/te/ qui/ dé/chi/quette - 12
Lui /don/nait/ l'al/lu/re/ d'un/ ec/to/plas/me/ ra/bou/gri - 14

En/ten/dez/ vous/ le /ri/ca/ne/ment/ de/ la/ sot/te/ cor/neille -15
Qui /suit /fé/bri/le/ l'hom/me au/ pas /de/ loup -10
Elle/ i/gno/re/ mais /tou/tes /sont/ pa/reilles - 10
Qu'il/ dis/pa/raî/tra ///à/ tra/vers/ la/ haie/ de /houx - 12

Je pense n’avoir pas fait d’erreur … il me semble que l’irrégularité des vers pourrait être changée soit par un agencement différent des mots, soit par l’utilisation de mots synonymes pour certains d’entre eux.
Bon, peut-être l’un de nos spécialistes pourra apporter des explications plus claires afin que tu puisses réussir cet essai.

Contribution du : 20/07/2011 15:50
_________________
J'aimerais être esprit pour traverser l'espace et modeler le temps, à jamais, à l'infini.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Expert Onirien
Inscrit:
05/07/2011 15:21
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 7166
Hors Ligne
Bonjour Marite, je n'avais pas compris l'exercice, je n'ai fait que des bouts rimés.Je ferai attention la prochaine fois au nombre de syllabes mais je suis comme toi, peu au courant des normes poètiques.

Contribution du : 21/07/2011 11:36
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Visiteur 
Salut macaron et bienvenue à bord ! Tu connais le proverbe, Mille fois sur le métier remettre son ouvrage, et bien il te reste l'appliquer comme nous le faisons tous encore et toujours...
Marite t'a un peu "décortiqué" le texte, tout au moins pour ce qui est de la métrique, le nombre de syllabes en fait !
Je précise cependant que les vers 2 et 3 comportent non pas douze mais treize syllabes, les "e" de rue et de pluie devant être comptés car n'étant pas élidables devant une consonne. C'est aussi le cas de houe dans le dernier vers.
Il y a dans ce même vers hiatus compte tenu des deux "a" qui se suivent : disparaîtra à... Petit à petit ces fautes se feront de plus en plus rares à condition de persévérer... de bon coeur et jamais contre son gré... Au plaisir de te lire ! Amicalement, Alex

Contribution du : 21/07/2011 12:02
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Maître Onirien
Inscrit:
15/11/2008 09:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 16782
Hors Ligne
ça me plaît bien de ne plus être seule Macaron. Après tout c'est assez amusant d'essayer de découvrir toutes ces règles et d'éviter les pièges ... d'autant plus que nos "aînés" sont là pour nous donner des exemples à voir sur le forum "bouts rimés" il y en a déjà des "tonnes" !!! Ne nous décourageons pas !

Contribution du : 21/07/2011 16:25
_________________
J'aimerais être esprit pour traverser l'espace et modeler le temps, à jamais, à l'infini.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Maître Onirien
Inscrit:
15/11/2008 09:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 16782
Hors Ligne
J'ai pris des libertés avec les rimes proposées au départ ...


Nos étés de l’enfance étalés au soleil
En longues journées sans un nuage gris
Excitaient le rêve et nos jeux favoris.
Souvenir précieux à nul autre pareil.
Le sable et les vagues nous plaisaient beaucoup.
A chacun son panier, le seau ou l’épuisette,
Et le soir en rentrant, le regard un peu fou
Nous chantions en chœur : « Ne pleure pas Jeannette »

Bon ce n'est pas terrible comme thème mais c'est avant tout un exercice n'est-ce pas ?

Contribution du : 21/07/2011 21:26
_________________
J'aimerais être esprit pour traverser l'espace et modeler le temps, à jamais, à l'infini.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Apprenti Onirien
Inscrit:
18/06/2011 20:56
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 229
Hors Ligne
Pour lire avant que le soleil ne sombre,

Je me suis arrêtée à l'abri sous un houx
à la pointe du jour, oui, entre chien et loup.

Le ciel est liquide ce jour là et gris.
Les gens emmitouflés et comme rabougris

au bord de la rivière agitent leurs silhouettes.

Tandis que le grand vent , les nuages déchiquètent

Je lis donc , un ouvrage du grand Pierre Corneille

C'est l'illusion comique à nul autre pareil

Contribution du : 24/07/2011 21:38
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 (2) 3 4 »





Oniris Copyright © 2007-2019