Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Cadavres : Remerciements + quelques mots sur le machin...
Expert Onirien
Inscrit:
17/02/2016 15:44
De Bordeaux, la belle endormie...
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Correcteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 8521
Hors Ligne
Bonjour à tous et merci pour la réception de ce texte que j'appréhendais tout à fait…

Il a une importance particulière pour moi, d'abord parce qu'il est un peu mon atelier d'écriture depuis 2004. C'est le premier texte en vers libres que j'ai fait et je crois bien qu'il ne doit rester d'origine que le premier vers. Le machin étant monté parfois jusqu'à vingt pages, vous avez donc échappé au pire, lol !

Pour le reste… La poésie, et particulièrement les vers libres, fonctionne (entre autres…) comme une régurgitation de l'inconscient. La matière obtenue gagne à être tronçonnée, délavée, travestie, réécrite, malaxée en tous sens, puis laissée de côté. Évidement, ça prend du temps et ça fait beaucoup de déchet, mais on en sauve parfois quelque chose. Évidement aussi, on ne peut pas écrire que comme ça, parce qu'un auteur a besoin de satisfaction immédiate, de pouvoir se dire que quelque chose est terminé.

Le décor est le contexte peu joyeux de ce qu'était ma vie sur 1995/2000. J'ai gommé au fil du temps (presque...) tout ce qui relevait de l'anecdote, j'ai sabré (presque…) tout le pathos et (presque encore…) les lieux-communs et facilités…

Pour Vincente, amusant que parles de Mathilde, parce que c'est une de mes chansons préférées de Brel, et que je l'écoutais en boucle quand j'avais quinze ans…

Pour Zoé, Valéry disait : « Mes vers ont le sens qu'on leur prête », il a dit aussi quelque chose comme : Je ne suis pas sûr que l'auteur soit le mieux placé pour parler du sens de ses vers… (en fait, il a dit des quantités de choses intéressantes, lol!)

Pour Fugu, Howl de Ginsberg est un des poèmes les plus fascinants du XXième siècle, je dis ça rien que pour les traductions en français, je ne maîtrise pas assez l'anglais pour le lire « dans le texte ».

Pour MissNeko, je pense que tout Homo Sapiens naît… en colère ! La colère de la conscience de sa fin, tout simplement. La passion amoureuse peut être vue comme une distraction qui le détourne de l'angoisse. Et on pourrait dire la même chose du rire !

Pour Personne, effectivement, Lautréamont, surtout pour les Poésies, où il y a un sens du paradoxe, une vraie lucidité en quelque sorte, proprement incroyables, est mon poète préféré, avec Rimbaud… En fait, chacun a trouvé des auteurs que j'aime... mais qui ne m'étaient pas venus à l'esprit pendant la rédaction.

Je remercie le CE, les lecteurs, et les commentateurs pour leurs ondes positives, parce que je craignais vraiment les réactions ! Je suis très heureux de vos ressentis agréables, merci à vous !

Contribution du : 10/07/2016 12:39
_________________
Ca veut dire ce que ça dit, littéralement et dans tous les sens.

Arthur Rimbaud
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020