Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





"Ceux que le ciel oublie" vous remercient
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
31/03 20:16:57
De Belgique
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2881
Hors Ligne
Un grand merci à tous pour vos commentaires positifs et/ou constructifs.
Avant de répondre à chacun, permettez-moi une petite mise au point.
Il y a dans chacun de mes écrits, un peu ou beaucoup de moi. Ce n'est peut-être pas la meilleure façon de faire d’un « vrai » poète. Mais il me plait de partager mon ressenti sous cette forme.
Ici, sans doute me suis-je laissée embourber dans cette dure réalité … qui est la mienne, qui est la leur, mais il me tenait à cœur de l’exprimer.
Bien sûr, loin de moi l’idée de faire de cette situation une généralité qui n’est pas. Certains l’ont malheureusement interprété comme telle.
Mais je connais aussi nombre de personnes très âgées qui ne sont pas pressées de rejoindre l’autre rive.


Merci Lebarde pour ce « beaucoup » en EL . Sujet bateau, sans doute…. Mais qui prend tant de place dans ma vie …


Dream, « passionnément » en EL … j’en suis sincèrement touchée comme je le suis de ce ressenti partagé. Vous les avez parfaitement compris… Quant à « …tout espoir s’est pendu » C’est bien le terme que j’ai souhaité utiliser, selon moi, cette image marque encore plus la désespérance.


Hananke « beaucoup↑ » en EL . Tout à fait d’accord avec vous pour ces rimes malvenues à l’hémistiche et … mes erreurs de ponctuation. Merci beaucoup de votre appréciation.


Harvester …. Ce sera pour le prochain, ou le suivant …ou … mais j’y arriverai un jour 😉


Angieblue « beaucoup » Merci pour le partage de votre ressenti. Au-delà de l’analyse purement littéraire, reste ce côté subjectif et tout personnel. Cela compte beaucoup aussi.


Bonjour Ascar, je n’ai pas eu l’impression de faire « passer un message » dans cet écrit. Mais juste celle de décrire une réalité vécue par quelques-uns de nos aînés ( je me répète une fois de plus, ce n’est pas le lot de tous ) Mais sans doute mon propos manquait de clarté à ce sujet vu que vous n’êtes pas le seul à l’avoir perçu de la sorte. Une autre fois peut-être… Au plaisir de vous lire aussi.


Un grand merci Hersen « beaucoup ↑ »d’avoir si simplement accueilli mes mots dans leur triste réalité. J’en suis touchée. Au plaisir de vous lire.


Veldar « Passionnément »…. Surtout ne jamais imaginer le pire … ce n’est heureusement pas le lot de tous et de nos jours, la souffrance est souvent bien gérée. Mais la désespérance de se sentir inutile, impuissant, dépendant, … et le dernier survivant de tous ceux qu’on a aimé, rien ne peut la soigner. Un grand merci d’avoir accueilli mes mots avec tant d’empathie.


Merci Cristale « beaucoup↑ » pour votre appréciation bien généreuse. Les leçons ne sont jamais finies et je prends bonne note de celles-ci … 😉


Oui Ours « beaucoup↑ », vous avez tout à fait raison, il y a dans cette désespérance, cette envie de rejoindre ceux qui sont déjà partis … Merci


Papipoete « passionnément↑ » … j’espère un jour vous bouleverser tout autant avec un écrit plus positif. Merci pour votre commentaire qui démontre aussi votre grand cœur et votre soutien. Merci pour eux.


Merci Sympa « beaucoup↑ », pour votre commentaire positif et votre appréciation.


Poldutor « beaucoup↑ », la médecine moderne a augmenté considérablement l’espérance de vie… mais pas toujours dans les meilleures conditions. Et ce n’est pas toujours de gaité de cœur que certains enfants se voient dans l’obligation de placer leur parent … Merci du partage de votre ressenti.


Provencao « beaucoup » Merci de votre lecture et de votre appréciation. Au plaisir de vous lire aussi.


Stephane « beaucoup↓ » merci de ces remarques tout à fait pertinentes et de votre appréciation.
-Personnellement, comme je l’ai dit plus haut, je confirme et signe mon « espoir pendu » .
-Pour la virgule, je pense que c’est plutôt entre disgrâce et humiliant qu’elle manque « Et la lente disgrâce, humiliant supplice, »
-« Imprime chaque jour comme un malentendu » c’est ce temps qui passe, cet impression de chaque jour qui est un malentendu … qui est « une erreur ».


Bellini, merci pour votre commentaire constructif et très instructif.. et surtout pour votre franchise, j’y suis sensible. Je prends bonne notre de toutes vos remarques concernant la structure de mon écrit avec lesquelles je suis tout à fait d’accord ( je suis là pour continuer d’apprendre)
Par contre, je suis un peu perplexe par rapport à votre perception du fond. Je n’ai fait que dépeindre une réalité qui me fait face chaque jour et croyez-moi, j’ai appris à prendre du recul sinon je ne saurais exercer mon métier. Loin de moi l’idée de « caricaturer » le trait ou de faire « pleurer dans les chaumières »
Alors j’en conviens, mon écrit manque sans doute de poésie pure… Mais difficile de s’envoler les 2 pieds prisonniers de la boue…
Vous avez raison pour la ponctuation, c’est un de mes points faibles que j’essaye de travailler.
Merci pour tous vos précieux conseils.
Au plaisir de vous lire.


Robot « beaucoup↓ », merci pour votre lecture et analyse. Peut-être mes différents commentaires ci-dessus vous auront fait comprendre un peu mieux le sens de mon propos. Ceux que le ciel oublie sont ceux qui le ressentent ainsi pour de multiple raisons… mais je ne pense pas que ce soit de la fatalité. Cordialement.


.

Contribution du : 21/08 21:35:09
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020