Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Contrerimes
Visiteur 
La contrerime est un quatrain combinant rimes embrassées (ABBA) et structure métrique croisée (généralement 8-6-8-6), ce qui donne au poème une impression de déséquilibre systématique.

Comme dans celui-ci de Leconte de L'Isle

Sous un nuage frais de claire mousseline,
Tous les dimanches au matin,
Tu venais à la ville en manchy de rotin,
Par les rampes de la colline.


Ou cet autre de Paul-Jean Toulet, le créateur de la forme

Dans le lit vaste et dévasté
J’ouvre les yeux près d’elle ;
Je l’effleure : un songe infidèle
L’embrasse à mon côté.

Une lueur tranchante et mince
Échancre mon plafond,
Très loin, sur le pavé profond,
J’entends un seau qui grince...


On peut écrire ainsi des pièces composées de plusieurs contrerimes

Amateurs de poésie classique et de formes fantaisistes (c'est le nom de l'école poétique à laquelle appartenait Toulet), à vos claviers.


Contribution du : 07/03/2015 08:53
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contrerimes
Expert Onirien
Inscrit:
16/05/2013 09:00
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7381
Hors Ligne
Le littoral est dévasté
Et mon cœur bat de l’aile ;
L’ouragan Ô peuple infidèle
Se bat à mon côté.

Votre dernier espoir est mince
De sauter au plafond ;
Oyez de mon enfer profond
Une porte qui grince.

Contribution du : 07/03/2015 09:29
_________________
La Fontaine re-formé
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contrerimes
Maître Onirien
Inscrit:
31/10/2009 09:29
De du côté de Brocéliande
Groupe :
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 16403
Hors Ligne
Il n'avait rien contre la rime
mais boitait bas
bancroche il allait au combat
frôlant l'abîme

sans ses béquilles s'élança
le cœur léger
sur un rythme à son pas forgé
cahin-caha

il n'avait rien contre la rime
mais insista
tant et si bien qu'il inventa
la contrerime

Contribution du : 07/03/2015 09:31
_________________
"La poésie est aux apparences ce que l'alcool est au jus de fruit"
Guillevic
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contrerimes
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
27/09/2014 00:27
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 2785
Hors Ligne
Les sujets un peu "coquins" sont-ils acceptés ?

Alanguies sur un tapis bleu
brodé de motifs roses
rondeurs merveilleuses décloses
sous le ciel la nuit pleut

Prête à fleurer timidement
la mousse et le bouton
la main s'égare et le téton
fut un début charmant

Attentive sa partenaire
guida l'enfant novice
tout au bord du grand précipice
Ah quel beau saut lunaire !

Contribution du : 08/03/2015 12:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contrerimes
Visiteur 
Je savais bien que cette forme attiserait l'imagination des pointures oniriennes.
Arielle, Pussicat et Gémini, vos contrerimes sont autant de friandises.

Tout à fait dans l'esprit de la "poésie fantaisiste"

Contribution du : 08/03/2015 16:58
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contrerimes
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
18/10/2012 17:29
De Lévis, Québec.
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Membres Oniris
Post(s): 1500
Hors Ligne
Est-ce que le 8-6-8-6 est obligé ?
J'avais déjà écrit ce texte, est-ce que ça s'y rapproche, ou si la forme est vraiment bétonnée ?

Les néons sur sa poire,
Verts,
Lui fabriquent un p'tit air
Hagard.

Son veston, plein d’espoir,
Vert
Tagué sur le revers
Blafard.

Échouerie dans le noir
Vers
Quelques vilains travers
Bizarres

Il était beau ce type
Et puis
Les yeux accrochés
Aux larmes de la nuit
Le ventre crevé
Tant de verres éclusés
Des vers marins
Accolés au petit matin
Peu de vent dans la toile
Jaugeant son chemin
Aux étoiles

Et la vague le reprend
Le rejette
Ululement de la chouette
Vieux goéland

De l'écume sur les lèvres
Rouges
Il crie, il pleure, il bouge
Crève

Son veston, sans espoir
Hélas
Sans un bruit se prélasse
Tout noir

Contribution du : 11/03/2015 14:18
_________________
Le vent, c'est la vie, et je respire...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contrerimes
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
27/09/2014 00:27
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 2785
Hors Ligne
bonjour dowvid,
les trois premiers quatrains se rapprochent de la forme demandée sans en respecter les règles à la lettre, broutille, mais la suite s'effiloche... c'est une remarque perso... ( Aïe ! non, pas les doigts Maître, pas les doigts !)... mais, les trois derniers reviennent dans le rang... (re-aïe !)
(pour vous dowvid...)

Contribution du : 13/03/2015 22:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contrerimes
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
27/09/2014 00:27
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 2785
Hors Ligne
Jongleur de mots, l'art poétique
est pour lui comme un fruit.
Et pourtant la vanité fuit
ce roi de la métrique.

Ses poésies, mhum... gourmandises !
sont des enchantements
tombés des cieux*, ravissements,
jalousées friandises.

Jongleur de mots, l'art poétique
est son secret à lui.
Rondeau, sonnet... il éblouit.
La belle gymnastique !

(cieux / un pied)

Contribution du : 14/03/2015 15:13
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contrerimes
Maître Onirien
Inscrit:
31/10/2009 09:29
De du côté de Brocéliande
Groupe :
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 16403
Hors Ligne
Bravo Pussicat, j'aime beaucoup cet art poétique qui nous régale avec sa gymnastique !

Contribution du : 15/03/2015 11:21
_________________
"La poésie est aux apparences ce que l'alcool est au jus de fruit"
Guillevic
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contrerimes
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
18/10/2012 17:29
De Lévis, Québec.
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Membres Oniris
Post(s): 1500
Hors Ligne
Pussicat, merci, oui je sais pour la partie centrale, je suis un effilocheur de mots et de rythmes on dirait, c'est comme le jazz que je joue, du bebop et du cool, avec une rythmique assez cadencée pour le swing cool, mais plein de triolets pour le bebop.
Je m'ennuie dans la régularité, je pense.

Contribution du : 16/03/2015 12:03
_________________
Le vent, c'est la vie, et je respire...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »





Oniris Copyright © 2007-2020