Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Deux trains de vie, remerciements
Expert Onirien
Inscrit:
08/06/2013 21:10
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 9566
Hors Ligne
Merci à Oniris pour la publication de ce récit, merci aux lecteurs, commentateurs, mille merci à tous !
Et merci à Marimay pour son infinie patience devant mes multiples demandes de correction, otage de virgule et remplacement de mot…

J’ai écrit la trame de ce texte il y a déjà une bonne dizaine d’années. Je l’ai repris mille fois, jamais content. C’est dire s’il me tenait à cœur.
Je dois préciser qu’il est inspiré d’un moment de ma vie. J’ai habité, dans une jeunesse lointaine et dissolue, une grosse maison (faite de logements très spartiates accolés à la villa de la propriétaire), telle que je l’ai racontée ici, jusqu’aux WC sur cour et vue sur les intérieurs par les fenêtres sans rideaux.
Les « voisins » et ma narratrice ont existé pour partie, et j’ai brodé sur la base de ce qu’ils donnaient à voir pour raconter cette histoire. Autant dire que j’ai pour eux une infinie tendresse.
Je me suis un peu embourgeoisé depuis, surtout question confort, mais ne renie rien.
On est peut-être toujours nostalgique de sa jeunesse !

Hersen, vous avez noté l’ambiance et le portrait, vous avez vu la noirceur sous l’amusement, la légèreté versus la désespérance. C’est bien ce que je voulais faire ressortir, alors merci pour cette lecture, heureux qu’elle vous ait amusée, et plu.

Papipoete, merci d’être monté dans ces 2 trains. Vous avez remarqué une femme généreuse, et sans doute compris qu’elle réserve pour son futur des voisins comparables à ceux de sa vie d’avant, comme pour ne pas vraiment la quitter, ni se quitter. Difficile de faire semblant en effet !
Je vous félicite d’avoir persévéré dans votre lecture, en effet le texte est d’une longueur dont j’ai eu peur qu’il en décourage plus d’une ou un.
Nous reparlerons peut-être de ces auto-stoppeuses pour qui vous fîtes demi-tour …

Pareil pour vous Damy, je comprends fort bien la difficulté de la longueur, surtout sur écran. Mes yeux ont le même souci, ce pourquoi j’ai songé à aérer !
Je vous remercie d’avoir noté les assonances dans la prose, elles m’ont demandé un gros travail d’écriture.
Et d’en avoir apprécié la poésie. Ce fut d’ailleurs formidable pour moi de découvrir cette nouvelle rubrique « récit poétique » , je ne pense pas non plus que ce texte avait vraiment sa place dans les « nouvelles »
Vous notez la tristesse non larmoyante, je ne souhaitais pas, en effet, faire pleurer dans les chaumières.
J’espère que la mélancolie vous a quitté depuis, bien que ce ne soit pas un sentiment forcément désagréable.

Eclaircie vous évoquez le chant d’un train en parlant des passages en vers. Oui, et j’ai même eu cette idée que les petits « poèmes intercalés » ressemblaient à des wagons, dans leur forme et leur succession.
Vous avez noté de l’humour et de l’autodérision, c’est bien quelque chose que j’ai voulu faire passer.
Vous avez également remarqué les allitérations et figures de style, et surtout savouré l’exergue (content de l’avoir trouvée !) Je vous en remercie : comme dit plus haut, ce fut un long travail.
Vous n’avez pas parlé (mais tout en en parlant) de la narratrice femme d’un auteur homme. Je suis assez coutumier du fait, et j’ai eu comme amies des frangines et amies de frangines, ou comme frangines des amies, ceci explique peut-être cela.
Je suis heureux de vous avoir fait voyager !
Merci également pour cet ancien poème que vous avez commenté, le premier que j’envoyais ici.

Corto, vous avez noté que je n’ai pas porté de jugement sur mes protagonistes. Je ne catalogue pas, et surtout pas selon des critères manichéens, j’aime observer et j’aime ceux que j’observe, jusqu’à leur inventer une vie.
Merci d’avoir accompagné la narratrice dans ses déboires, ses rêves d’aventure, ses préparatifs.
Je vous sais gré d’être « entré » dans cette histoire d’anti-starlette. Je n’avais pas pensé à la chanson de Jean Ferrat !
Je vous remercie d’avoir jugé mon récit « de toute beauté », j’en suis très ému.

Louis, vous avez détaillé, analysé, décortiqué. Je vous en remercie, et les références que vous évoquez m’ont beaucoup intéressé.
Train, train-train, train de vie, entrain (ce dernier que j’ai biffé dans mon texte pour lui préférer alacrité, parce que trop c’est trop !), la palette est large et m’a beaucoup inspiré.
Vous avez noté le flou de la fin. Dans mon esprit, la narratrice fait son bagage, mais ne fait qu’imaginer la suite, qu’elle prépare toutefois avec soin : de la rencontre dans le train jusqu’à la « mise en demeure .» 
Peut-être l’utilisation du présent induit-il en erreur, ou est-il tout simplement une erreur.
Je me suis questionné à ce sujet. Le conditionnel aurait permis de lever le doute, mais il me semblait beaucoup plus lourd sur la longueur, et ne donnait pas corps au fantasme comme le fait le présent, à mon avis.
Je suis heureux d’avoir rendu à vos yeux ce personnage « attachant et émouvant »

Enfin, soyez tous remerciés encore une fois pour vos élogieux commentaires, et notes généreuses. Je suis heureux d’avoir partagé avec vous ce bout de vie, et de la richesse de vos retours !

Contribution du : 24/05/2021 15:53
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Deux trains de vie, remerciements
Maître Onirien
Inscrit:
11/03/2010 19:04
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 12153
Hors Ligne
Bonjour Cyrill,

Merci pour ce retour.

J’ai gardé le texte en mémoire, preuve qu’il m’a touché. Oui, j’en ai apprécié l’aérage et la poésie qui, sans lui, serait peut-être passée inaperçue, fondue dans la densité du texte.
Quant à la mélancolie, c’est un état d’âme puissant dont on ne se remet pas facilement. J’attends donc de vous un texte plus léger pour votre prochaine publication

Bien cordialement.

Contribution du : 24/05/2021 17:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Deux trains de vie, remerciements
Expert Onirien
Inscrit:
08/06/2013 21:10
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 9566
Hors Ligne
Damy,

La mélancolie est sans doute une seconde nature chez moi.
Je m'en voudrais que vous restiez dans cet état si vous ne l'aimez pas.
Il me semblait que ce récit avait suffisamment de légèreté et d'humour pour ne pas trop plomber le moral, mais c'était sans compter que chacun retient selon sa personnalité.
Je vais m'empresser de chercher un thème plus heureux pour la prochaine fois

Contribution du : 24/05/2021 19:20
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Deux trains de vie, remerciements
Visiteur 
Je partage votre avis sur les récits poétiques, c'est vraiment une chance pour ce genre de texte, mais aussi pour les amateurs de poésie, sur Oniris, qui n'ont pas forcément le temps ni l'envie de lire les nouvelles.
Merci de ce retour détaillé et bien intéressant.
(On n'est pas tous nostalgique de sa jeunesse...)

Contribution du : 25/05/2021 01:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Deux trains de vie, remerciements
Expert Onirien
Inscrit:
08/06/2013 21:10
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 9566
Hors Ligne
Citation :
(On n'est pas tous nostalgique de sa jeunesse...)


En effet Eclaircie, j'aurais dû dire : je suis nostalgique de LA jeunesse. En ce sens que même si je ne revivrais pas la mienne forcément avec plaisir, j'aimerais fort retourner à cet âge-là !

Bonne journée !

Contribution du : 25/05/2021 10:41
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Deux trains de vie, remerciements
Expert Onirien
Inscrit:
08/06/2013 21:10
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 9566
Hors Ligne
Citation :
Je partage votre avis sur les récits poétiques, c'est vraiment une chance pour ce genre de texte, mais aussi pour les amateurs de poésie, sur Oniris, qui n'ont pas forcément le temps ni l'envie de lire les nouvelles.


Quoiqu'il en soit, il me semble que, poésie ou nouvelle, la longueur peut rebuter, et il faut pouvoir se ménager du temps et de la tranquillité. Tout le monde n'a pas la chance d'être à la retraite

Contribution du : 25/05/2021 11:03
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Deux trains de vie, remerciements
Visiteur 


Suite à nos échanges sur le sujet du concours, regarde Cyrill
8500 et quelques caractères.....


éclaircie retraitée

Contribution du : 03/12/2021 23:01
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Deux trains de vie, remerciements
Expert Onirien
Inscrit:
08/06/2013 21:10
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 9566
Hors Ligne
Je me souvenais que tu m'avais commenté, je suis allé vérifier où, et voilà, je te trouve ici Eclaircie !

Oui en effet. Un récit que j'ai gardé à maturer pas moins d'une dizaine d'années dans mes tiroirs avant parvenir à le mettre au point.

Mais peut-être qu'avec ma grande expérience je saurai faire plus vite à présent

Contribution du : 04/12/2021 06:06
_________________
Compagnon Rouge
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Deux trains de vie, remerciements
Visiteur 
Promis juré craché dans 6 ans je te rappelle à l'ordre....
(C'est des fois fatigant, mais j'ai un peu trop bonne mémoire)

Contribution du : 04/12/2021 06:53
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Deux trains de vie, remerciements
Expert Onirien
Inscrit:
08/06/2013 21:10
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 9566
Hors Ligne
Quelle chance, je suis une vraie passoire concernant la mémoire.

Mais elle est sélective, et je me tiendrai dans 6 ans bien droit et le petit doigt sur la couture du pantalon

Contribution du : 04/12/2021 08:57
_________________
Compagnon Rouge
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2022