Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 2 (3) 4 »


Re : Discussion sur "Les yeux verts du Hachisch"
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 16572
Hors Ligne
Salut,

Oui, pour le dernier vers, je me demande si c'est le goût ou le paradis qui est factice...
Perso je verrais plus "Au goût de paradis factice"

Bonne continuation.

Contribution du : 11/08 10:17:04
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Discussion sur "Les yeux verts du Hachisch"
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
21/06 15:07:19
De Béthune
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Auteurs
Post(s): 1071
En ligne
@Pouet,

Ok, je prends note...
Parfois la bonne solution me vient seulement au bout de quelques jours...
Il faut laisser mijoter et vos avis et suggestions m'aident.
Merci .

Comme la page a tourné, je reposte:

Proposition de réécriture: Essai 1

(En fait, pour supprimer la référence au hachisch, il suffit juste de changer le titre et la dernière strophe.
J'ai besoin de votre aide et de vos avis pour la dernière strophe...)


Les yeux verts de la nuit

Le soleil sombre au bout du jour
S'écroule le temps sur la pendule
Encore une journée sans retour
Sonne le rouge du crépuscule

Un silence traverse la nuit
fragile comme un linceul de verre
Une vision apocalyptique
Des visages hurlant sur la mer

Le vert de ses yeux qui s'allument
Chante comme une forêt en hiver
Ce soir la nuit n'a pas de lune
Elle s'est noyée dans sa lumière

Un son bleu vient te réveiller
De ce sommeil au bois d'orient
Dans cette musique azurée
Dansent des farfadets riants

Et dans les vapeurs opiacées
brillent les yeux verts de la nuit
Un parfum trouble et glacé
Au goût factice de paradis

Contribution du : 11/08 10:22:27
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Discussion sur "Les yeux verts du Hachisch"
Expert Onirien
Inscrit:
21/12/2015 15:48
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 5856
Hors Ligne
Bonjour, oui j'avais plus ou moins compris que vous parliez de son absorption qui, effectivement, produit d'autres effets que ceux fumés (le "space cake" se consomme encore de nos jours et a des effets... stupéfiants en effet !).
Vous y gagnerez, la aussi en effet, à supprimer la référence au H.
J'avais commis la même erreur avec un de mes textes "Diméthyltryptamine" que j'aurais mieux fait de nommer "LSD", tant les effets que je décrivais étaient plus près de l'un que de l'autre...

Contribution du : 11/08 11:17:55
_________________
Lénine Bosquet
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Discussion sur "Les yeux verts du Hachisch"
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 16572
Hors Ligne
Citation :

Angieblue a écrit :
Parfois la bonne solution me vient seulement au bout de quelques jours...
Il faut laisser mijoter et vos avis et suggestions m'aident.


Hmmm, sinon carrément laisser tomber le paradis...
Trop connoté, artificiel... :=)


Pouet, chérubin au purgatoire.

Contribution du : 11/08 12:41:37
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Discussion sur "Les yeux verts du Hachisch"
Visiteur 
@Angieblue

C'est franchement mieux !

Contribution du : 11/08 12:58:33
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Discussion sur "Les yeux verts du Hachisch"
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
21/06 15:07:19
De Béthune
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Auteurs
Post(s): 1071
En ligne
Merci @Pouet,

Je pense que je suis trop fatiguée pour trouver la solution. J'ai mal à la tête. Hier, j'ai fait 7 heures de train avec un changement à Paris sous la chaleur caniculaire. J'aurai sûrement les idées plus claires demain, quand je serai plus reposée .

Angieblue, ange déchu


Coucou @Harvester,

Merci .
ça n'est pas encore la version définitive.
Il y a un truc qui cloche au niveau des deux derniers vers, mais je trouverai, je trouve toujours...J'attends que ça me tombe dessus .

Contribution du : 11/08 13:23:00
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Discussion sur "Les yeux verts du Hachisch"
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
21/06 15:07:19
De Béthune
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Auteurs
Post(s): 1071
En ligne
Hello,

Alors, pour la fin de mon poème, j'hésite entre plusieurs possibilités.
La bonne strophe n'y est peut-être pas encore.
Par contre, je n'arrive pas à décrocher du paradis.



Et dans les vapeurs opiacées
Brillent les yeux verts de la nuit
Le long de leurs rives glacées
Fanent les fleurs du paradis

ou

Et dans les vapeurs opiacées
Brillent les yeux verts de la nuit
Le long de leurs rives glacées
Fanent les roses du paradis

ou

Et dans les vapeurs opiacées
Brillent les yeux verts de la nuit
Au bord de leurs gouffres glacés
Fanent les fleurs du paradis

ou

Et dans les vapeurs opiacées
Brillent les yeux verts de la nuit
Le long de leurs rives glacées
Flotte un parfum de paradis

ou

Et dans les vapeurs opiacées
Brillent les yeux verts de la nuit
Au bord de leurs gouffres glacés
Flotte un parfum de paradis

ou

Et dans les vapeurs opiacées
Brillent les yeux verts de la nuit
Du fin fond de leurs gouffres glacés
Sonnent les cloches du paradis


Contribution du : 12/08 09:59:41
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Discussion sur "Les yeux verts du Hachisch"
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 5394
Hors Ligne
"Et dans les vapeurs opiacées
Brillent les yeux verts de la nuit
Au bord de leurs gouffres glacés
Fanent les fleurs du paradis"

C'est celui que je préfère pour les mots "gouffres", "glacés", "fanent"qui représentent, le néant, la mort et la désillusion.

Et donc, la fin montre bien le danger de ces paradis artificiels. Le mot paradis ne me dérange pas; il rappelle le nom que l'on donne à ces substances.

Et voilou !

Contribution du : 12/08 10:32:59
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Discussion sur "Les yeux verts du Hachisch"
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
21/06 15:07:19
De Béthune
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Auteurs
Post(s): 1071
En ligne
Hey, hey, merci @Annick, moi aussi j'aime bien "gouffre" pour le côté Baudelaire, et la connotation péjorative qu'il y a dans "fanent les fleurs du paradis".
Oui, ça reflète bien le côté "paradis artificiel", et il y a aussi la référence aux "fleurs d'opium"...
Au moins, ça lève l’ambiguïté, et le texte ne pourra plus être perçu comme une apologie des substances illicites.
Je vais attendre demain pour publier la nouvelle version au cas où il y aurait d'autres avis.

C'est cool de demander des avis. Parfois, quand je suis seule à hésiter entre plusieurs solutions, ça peut durer des jours, et au final, je ne choisis pas toujours la bonne.

Après, je vais devoir demander la suppression de la version 1 et envoyer au comité de lecture la nouvelle version. J'ai lu la procédure dans la FAQ.
ça signifie que tous les beaux commentaires vont être effacés...
ça m'angoisse un peu...

En tout cas, un grand merci Annick pour ton aide .

Contribution du : 12/08 11:35:49
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Discussion sur "Les yeux verts du Hachisch"
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
21/06 15:07:19
De Béthune
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Auteurs
Post(s): 1071
En ligne
NOUVELLE VERSION

(En fait, je ne sais pas si je laisse quand même l'ancienne dans le catalogue ou si je dois demander son remplacement par la nouvelle...)

Les yeux verts de la nuit

Le soleil sombre au bout du jour
S'écroule le temps sur la pendule
Encore une journée sans retour
Sonne le rouge du crépuscule

Un silence traverse la nuit
fragile comme un linceul de verre
Une vision apocalyptique
Des visages hurlant sur la mer

Le vert de ses yeux qui s'allument
Chante comme une forêt en hiver
Ce soir la nuit n'a pas de lune
Elle s'est noyée dans sa lumière

Un son bleu vient te réveiller
De ce sommeil au bois d'orient
Dans cette musique azurée
Dansent des farfadets riants

Et dans les vapeurs opiacées
Brillent les yeux verts de la nuit
Au fond de leurs gouffres glacés
Fanent les fleurs du paradis

Contribution du : 13/08 10:03:08
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 2 (3) 4 »





Oniris Copyright © 2007-2020