Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Écriture euphonique pour la prose: limitation des syntagmes en longueur, exemples
Onirien Confirmé
Inscrit:
12/11/2020 16:09
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 587
Hors Ligne
Nous avons vu qu’il était nécessaire de limiter les syntagmes afin de permettre des respirations au lecteur. En subvocalisation (lecture intérieure), ces “respirations” évitent une certaine “fatigue psychique” engendrée par des phrases trop longues ou trop complexes. J’ai fixé à 19 syllabes la limitation la plus convenable.

Le marquage des arrêt temporels obligatoires au niveau des virgules a surtout pour but d’éviter que le lecteur ne réalise des respirations sur des interfaces non congruentes, Les signes de coupe ‘ permettent la compréhension du texte sans arrêt temporel. L’auteur peut ainsi signifier le rythme exact de la phrase qu’il désire.

Les exemples ci-dessous présentent une phrase native comportant des syntagmes excessifs ou présentant des virgules sur des interfaces non-congruentes. Rappel: seule une interface voyelle-consonne permet un arrêt temporel correspondant à une virgule.

Ces exemples sont surtout destinés à montrer la différence d’effet produit en écriture native et en écriture euphonique. Il apparaît souvent que l’écriture spontanée (native) accumule des scories inutiles qu’on peut souvent éliminer, et souvent au bénéfice de l’effet littéraire recherché. Les solutions sont souvent très simples et simplificatrices.

--------------------------------------

Mon esprit vagabondait, se remémorant la soirée que je venais de vivre ou bien imaginant ce que prochainement je vivrais.

Mon esprit vagabondait, parfois se remémorant la soirée vécue, parfois envisageant ce que prochainement je vivrais.

---------------------------------------

Jessica semblait s'y mouvoir aisément et s'y conformer avec un zèle impressionnant.

Jessica semblait s'y mouvoir avec un zèle impressionnant.

-----------------------------------------

Considérant cette idée, je m'aperçus que j'avais pu ressentir un plaisir manifeste à décrypter les subtilités de ce faux naturel, à déchiffrer ces minauderies et propos trop policés

Songeant à ce faux naturel' à ces minauderies, ces propos trop policés, je m'aperçus que j'avais joui de les contempler' de les scruter.

--------------------------------------

Mais selon cette hypothèse, alors accéder au bonheur, c'était régler minutieusement, organiser consciemment son existence entière en succession de moments où tout se trouvât planifié. C'était supprimer hasard et contingence.

Ne fallait-il pour accéder au bonheur absolu, régler minutieusement' consciemment sa vie, l'organiser en succession de moments définis' planifiés? Ne fallait-il supprimer hasard et contingence?

----------------------------------------

J'étais plongé dans ma réflexion quand j'entendis faiblement un chant, provenant d'un lieu vague, incertain, lointain.

J'étais plongé dans ma réflexion quand j'entendis faiblement un chant, provenant d'un lieu vague' incertain' lointain.

------------------------------------------------------------

L'appréhension, l'impatience à nouveau me torturèrent.

L'appréhension' l'impatience’ à nouveau me torturèrent.

-------------------------------------------

Trop lent me semblait parfois son périple immobile et parfois m'effrayait son avance inexorable.

Trop lent me semblait parfois son périple immobile. Parfois m'effrayait son avance inexorable.

-------------------------------

Dans le corridor, le silence et l'obscurité se conjuguaient pour me communiquer l'impression de quitter l'univers audible et visible.

Dans le corridor' le silence et l'obscurité se conjuguant, me communiquaient l'impression de quitter l'univers audible et visible.

-----------------------

Déjà, nous avions rejoint l'étage inférieur et nous descendions l'escalier de la cave.

Déjà' nous avions rejoint l'étage inférieur. Nous descendions maintenant l'escalier de la cave.

Contribution du : 11/03 10:29:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020