Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





En secret, merci
Expert Onirien
Inscrit:
19/02/2018 20:30
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 3704
Hors Ligne
Bonjour,

Merci aux organisateurs qui ont permis la publication de ce poème et merci à Eclaircie, Harvester, Queribus, Poldutor, Mélorane, Davide, Papipoète, Myo, Donaldo 75, Provencao et fried qui ont laissé leurs impressions.

C'était mon deuxième essai d'écriture de sonnet ( je débute en la matière ) sur Oniris et je vous sais gré d'avoir formulé avec délicatesse les critiques constructives que vous lui avez adressées.

Je suis contrite d'avoir brouillé la clarté du propos avec la confusion dans les pronoms ( qui est le résultat de mon écriture " laborieuse"): "elle" renvoie bien, comme vous l'avez supposé, à "ma chair" et " le" au baiser.

@Eclaircie : le choix des rimes abba abba a été guidé par la forme du sonnet dit Peletier. Quant au thème, je dirais qu' "on ne peut pas plaire à tout coup". Merci de votre commentaire.

@Harvester : Merci pour votre appréciation. Elle me fait plaisir. Quant au temps présent, il ne m'est pas du tout venu à l'esprit car je vois cette scène dans le passé.

@queribus : vous me dites que le langage manque de simplicité; s'il s'agit du lexique, il me semble qu'il n'y a pas plus simple ! Je suis loin d'un niveau de langue recherché.

@poldutor: Merci pour vos mots bienveillants. J'ai remarqué la répétition du mot " jour" une fois le poème envoyé. Tête de linotte !

@Mélorane Le charme n'a pas opéré et ce " qui ouvrit" à l'entame du second vers n'y est pas pour rien ! Il est vrai que j'ai accumulé les relatives ! Merci cependant d'avoir trouvé une " trouvaille" ...

@Davide : Je lis que malgré toutes les incommodités qu'il a engendrées, le poème fait affleurer une sensibilité. Je t'en remercie. Ton étonnement devant limage de la lie est légitime : je me suis trompée de vocable ! Je pensais à une corde, un lien...oups. C'est impardonnable !

@papipoète : Pour l'image de la " lie", voir la remarque adressée à Davide ci-dessus. Merci d'avoir pointé du doigt tous les défauts métriques de ce poème, je tâcherai de les limiter la prochaine fois. Si le poème évite délibérément de préciser qui est à l'origine de ce baiser dans le cou, c'est parce que je voulais insister sur l'impression , l'empreinte qu'il laisse plutôt que sur son origine.

@Myo : Je suis satisfaite si l'idée du premier quatrain vous a plu. Pour ce qui est de la perfection, vaste sujet.

@Donaldo75: Merci pour votre sympathique commentaire. Cette appréciation plutôt positive me va droit au coeur.

@Provencao : Merci d'avoir vu dans ce texte l'idée d'un " destin".

@fried : J'avoue que ce " beaucoup" final qui ignore toutes les grandes imperfections de mon poème m'a fait plaisir. Merci donc pour la " fraîcheur" et je suis heureuse si ce texte a pu faire écho en vous.

Au plaisir de vous lire

Eskisse

Contribution du : 18/07 09:14:02
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020