Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





En six lettres commençant par "s" Réponses
Onirien Confirmé
Inscrit:
30/10/2021 18:20
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 607
Hors Ligne
D'abord, merci à tous, merci Socque, Marite, Corto, Donaldo75, Myo, Cat, Hersen et Larivière.

Avant de vous répondre, je mets ici en garde un lecteur accidentel qui lirait ici avant d'avoir lu la nouvelle. Ce serait dommage parce que la chute y est dévoilée.

Socque :
je ne peux que comprendre votre déception finale, si vous considérez la chute comme un « deus ex machina », une facilité pour se sortir de cette histoire... Mais je ne peux pas voir la chose comme ça, parce que le rêve est à l'origine-même de l'idée de ce texte. L'idée est ce portrait d'un homme tellement fruste, hélas pour lui, qu'il ne se rend pas compte que chaque nuit il est libre. Que chaque nuit lui offre ce que son quotidien lui interdit, et qui s'arrête à l'aspect des choses, niant le plaisir éprouvé, se trouvant ridicule et mièvre, refusant le cadeau que lui offre son subconscient.Vous partiez sans doute sur une idée de métempsychose, parce qu'il n'y avait pourtant pas beaucoup d'autres explications à ce que j'écrivais.
Je retiendrai que le style vous a plu, vu l'ampleur de la déception. Le reste n'est que point de vue d'écrivain qui forcément prête à échange et débat. Merci.

Marite :
j'ai bien peur que mon texte et son ambition soient en deçà de ce que vous avez cru percevoir au cours du récit. Je n'envisageais pas du tout partir dans le surnaturel, et ma nouvelle reste le portrait réaliste d'un homme simple, dépassé par ce qu'il vit chaque nuit, qui est trop poétique pour lui. Si vous avez apprécié mes mots tels qu'ils sont, je n'en demande pas plus. Merci.

Corto :
merci beaucoup pour votre commentaire enthousiaste qui me réconcilie avec mes motivations pour écrire ce texte. Vous l'avez vu pour ce qu'il est, tel qu'il est, dénué de toute ambition romanesque. Vous avez raison, pauvre Franck. J'espère que le médecin va réussir à lui faire assumer le plaisir qu'il pourrait avoir dans ses rêves. Merci encore.

Donaldo75 :
Je n'imaginais pas que mon texte fût assez abscons pour le considérer comme une expérience. L'important reste que cela vous a plu , et dans le style, et dans la forme, et oui, c'est avant tout un texte poétique, il faut le voir comme ça ! Merci beaucoup !

Myo :
vous avez raison, c'est bien de honte qu'il s'agit. Là où nous (moi en tout cas j'en suis sûr) saurions jouir de ces évasions nocturnes, esthétiques, riches en sensations plaisantes, notre pauvre Franck se voit sans recul, trop ridicule, et ça occulte le reste. C'est bien pour ça que j'ai sous-titré « fruste ».
Merci beaucoup pour ce commentaire, charmé que vous ayez apprécié l'exercice.

Cat :
prenez garde à votre main, je n'avais pas souvenir de ce célèbre évadé au moment où j'ai écrit mon texte. Mais en effet, le parallèle est étonnant. Vous trouvez le texte un peu elliptique, sans doute. Mais c'est le principe des nouvelles, de faire court. Eh puis il faut ménager la chute, et donc un suspens, intriguer. Ce texte perdrait énormément si je commençais par : « c'est l'histoire d'un type fruste qui, chaque nuit... » Je suis ravi aussi que vous souligniez la bienveillance du gardien. Je trouve que ça rend l'histoire encore plus agréable, c'est une qualité que j'apprécie énormément IRL, et j'en mets pas mal dans mes récits. Merci enfin d'avoir apprécié le côté bucolique des évasions nocturnes de notre Franck.
Merci beaucoup pour tout votre commentaire.

Hersen :
je ne crois pas qu'on puisse dire que Franck veut être un papillon bleu. S'il le voulait, il n'y aurait pas d'histoire. Son problème c'est justement que ce rêve s'impose à lui et va à l'encontre de tout ce qu'il pense être.
Merci beaucoup pour ce gentil commentaire !

Larivière :
« désir d'évasion » inconscient, en tout cas. Merci d'avoir apprécié ce petit texte. Et d'en avoir goûté la chute pour ce qu'elle est : juste drôle par contraste. Au plaisir.

Contribution du : 09/01 11:59:14
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : En six lettres commençant par "s" Réponses
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Comité Editorial
Évaluateurs
Auteurs
Correcteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 32779
Hors Ligne
Gage,
Le cauchemar de Franck est un rêve.
Autant l'un que l'autre viennent de l'inconscient.
Le lecteur est-il obligé de trancher ?

merci de ton retour !

Contribution du : 09/01 13:27:20
_________________
Personne n'est Étranger sur Terre.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : En six lettres commençant par "s" Réponses
Maître Onirien
Inscrit:
15/11/2008 09:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 18518
Hors Ligne
Bonjour Gage ! Oui, c'est vrai, je dévie très souvent vers le fantastique, le merveilleux, le surnaturel quoi ... mais, après tout, le surnaturel est parfois le naturel que l'on ne comprend pas et surtout que l'on ne maîtrise pas et il fait souvent peur

Contribution du : 09/01 14:06:04
_________________
J'aimerais être esprit pour traverser l'espace et modeler le temps, à jamais, à l'infini.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : En six lettres commençant par "s" Réponses
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 8537
Hors Ligne
Citation :

gage a écrit :
Cat :
prenez garde à votre main, je n'avais pas souvenir de ce célèbre évadé au moment où j'ai écrit mon texte. Mais en effet, le parallèle est étonnant.
(...)
Ce texte perdrait énormément si je commençais par : « c'est l'histoire d'un type fruste qui, chaque nuit... »


Merci pour votre retour sur commentaires, Gage ! Et aussi pour votre bienveillance, ici et IRL.

Quant à ma main, elle va très bien.
Preuve, peut-être, que c'est à l'insu de votre plein gré que le parallèle a opéré. :))

Pour ce qui est de l'histoire que j'aurais aimée voir plus ''étoffée'', laissez tomber, c'est ma gourmandise qui parlait : quand je trouve le gâteau bon, j'ai toujours les yeux plus gros que le ventre.

Et bien sûr, ce n'est pas le genre d'entame que vous proposez qui aurait apporté un plus au texte. Je rêvais plutôt d'en apprendre davantage sur les ''rêves'' des deux protagonistes, histoire d'étoffer encore davantage cette jolie aventure.
Trop gourmande, je vous dis...


Cat

Contribution du : 09/01 16:54:54
_________________
Mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : En six lettres commençant par "s" Réponses
Onirien Confirmé
Inscrit:
30/10/2021 18:20
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 607
Hors Ligne
Tu as raison, hersen, personne n'est obligé à rien. L'important c'est d'avoir plaisir à la lecture

Marite : je goûte aussi le surnaturel, et j'aime en faire surgir par surprise dans des récits qui semblaient réalistes. Là, on va se contenter d'un peu d'onirisme, le sujet étant surtout ce rejet du rêve par ce personnage fruste.

Merci d'être repassée par ici, Cat, pour me faire un retour toujours aussi flatteur.
Et au risque de paraître vaniteux, mon avis est qu'il faut rester gourmet plutôt qu'être gourmand. L'un des intérêts des nouvelles, c'est la concision.
(Une seule papillote Révillon suffira ! )

Contribution du : 10/01 11:12:40
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : En six lettres commençant par "s" Réponses
Maître Onirien
Inscrit:
24/01/2014 08:35
De Paris
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Responsables Edition
Membres Oniris
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 45579
Hors Ligne
Merci pour ce retour, gage. Et ça fait du bien d'avoir des textes décalés au milieu d'écrits plus conventionnels - et je classe les miens dans cette dernière catégorie qui ne s'éloigne pas trop du trait - car ils permettent de voir différemment l'écriture.


Contribution du : 11/01 10:08:54
_________________
Planet Earth is blue and there's nothing I can do (1969, David Bowie)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : En six lettres commençant par "s" Réponses
Onirien Confirmé
Inscrit:
30/10/2021 18:20
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 607
Hors Ligne
Merci beaucoup pour ton appréciation Donaldo ! J'essaye d'être un peu original, en effet. Sans doute parce que tant de choses ont déjà été racontées, qu'il est salutaire d'essayer de renouveler la manière de les dire. Je suis extrêmement flatté que tu considères que c'est réussi. Merci beaucoup, encore !

Contribution du : 11/01 21:36:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2022