Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Esacargot
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Post(s): 14904
Hors Ligne
Bonsoir à tous,

mes remerciement iront en premier lieu aux membres du CE et aux correcteurs qui auront accepté l'infâme emploi "de l'hêtre"...

Ce poème n'aura pas vocation, même si je le déplore, à demeurer au catalogue onirien.

En effet, il m'arrive assez souvent quand il me semble avoir trouvé une métaphore "originale" de vérifier sur google qu'un ignoble génie poétique n'aurait pas eu l'outrecuidance d'y penser, ça je ne saurais dire, mais de l'inscrire en pixels indélébiles sur un morceau de toile mondialisée avant votre modeste serviteur. Jusque là je n'ai jamais eu de mauvaises surprises.

Mais voilà, j'ai vérifié un poil trop tard et mon poème avait déjà été commenté, donc plus de machine arrière possible, l'engrenage était lancé, la messe dite, les carottes cuites.

Car oui, le seul vers qu'hersen trouve génial (pas d'bol pour moi..), qui plus est le premier vers de mon texte se trouve avoir plusieurs occurrences sur le web.

Donc me voilà contrit, déconfit, canardé, décontenancé, con. (on notera la finesse de l’enchaînement -journalistico-satirique de confit et canard- humour quand tu nous tiens.

Alors bien sûr on me dira qu'avoir la prétention de pondre quelque chose d'inédit tient plus du fantasme mégalomane que du fan mélomane ou du mélanome amoral, je sais. Certes.

Il n'en demeure pas moins que cela me dérange.

....................................................................


Ceci étant je remercie bien chaleureusement mes commentateurs d'autant que je ne suis pas très présent sur le site ces derniers temps.

Alors merci à toi Corto, Lebarde, VictorO, papipoete, Davide, Robot, Mokhtar, PIZZICATO, Zorino, David, senglar, STEPHANIE90, Provencao, Vincente, ours, hersen, troupi, toi qui verras ton commentaire effacé en même temps que le poème, ne m'en veux, pas tu œuvres ainsi pour la propriété intellectuelle, l'honnêteté, la Morale et tu participes ainsi à entretenir les utopies de l'auteur, à ne pas trop égratigner son ego (qu'il a fort beau).

Sinon j'ai vu que certaines interrogation jaillissaient de ci de là, quelques questions fusaient comme ça au débotté.

Mais bon, pour tout vous dire j'ai la flemme de répondre.

Hashtag gros enfoiré de Pouet.


Contribution du : 20/06/2019 20:31
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Esacargot
Expert Onirien
Inscrit:
14/01/2016 20:05
De Milan
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 3918
Hors Ligne
Merci pour ton retour Pouet.
Me concernant, un simple remerciement et quelques explications sommaires me suffisent amplement, et pour être honnête, je trouve bien dommage que beaucoup ne se donnent pas cette peine.

Contribution du : 20/06/2019 20:37
_________________
Ce qui importe c'est d'aller vers et non d’être arrivé car jamais l'on arrive nulle part sauf dans la mort.
Antoine de Saint-Exupéry (Citadelle)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Esacargot
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 22252
Hors Ligne
Oh ben zut ! c'est un coup dur. Je compatis.

je ne fais quant à moi jamais de recherches avant de proposer un poème, je devrais peut-être...

Merci pour ton retour, tes remerciements.

hersen

Contribution du : 20/06/2019 20:49
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Esacargot
Expert Onirien
Inscrit:
03/11/2017 07:02
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4034
Hors Ligne
Ému par la détresse de Pouet, j’ai senti par ricochet l’inquiétude me gagner, et le spectre du plagiaire planer au-dessus de ma conscience troublée. Suis-je blanc comme neige ?

J’ai donc passé à la moulinette la moitié de mon premier alexandrin paru sur Oniris.

« Quand les lueurs de l’aube… ». Entame de toute beauté et d’une originalité incontestable.

Bing…3 malfaisants viennent me plonger dans le déshonneur et l’infamie. 84 alexandrins à exclure du catalogue.

Sauf qu’en regardant bien, 2 des poèmes sont parus postérieurement à la première publication de mon chef d’œuvre. Le troisième étant sans date.

Donc avant de se flageller, il convient de dater la naissance du poème. Qui peut être bien antérieure à la parution. Qui a copié qui ? C’est qui qu’a commencé ?

C’est pourquoi la posture vertueuse et contrite de Pouet me semble un peu sujette à caution. Car on remarquera que la voie de garage qu’il emprunte sournoisement le décharge de ses explications problématiques sur l’emploi de « l’hêtre », explications très attendues qui devaient constituer un moment fort dans l’histoire d’Oniris.

C’est l’hypothèse que j’oserais si j’étais mauvaise langue (Dieu m’en garde)

Contribution du : 20/06/2019 22:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Esacargot
Maître des vers sereins
Inscrit:
11/02/2008 03:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 32671
Hors Ligne
Attends, mais.... tu dépublies parce que tu n'est pas le premier à utiliser : "Quand le soleil s'ébroue" ???

Non, mais ce n'est pas ça le plagiat, c'est juste un nom associé à un verbe !

C'est dans la nature de l'écriture de répéter des formes, surtout au niveau nom+verbe, l'originalité à ce niveau là, ça tient des mots croisés.

Enfin bref, je passe écrire que je trouve que tu te brides inutilement avec ça.

Et que tu t'es planté dans le titre aussi :p

Contribution du : 20/06/2019 22:54
_________________
Un Fleuve
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Esacargot
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Post(s): 14904
Hors Ligne
Oui, j'aime à croire que tout n'a pas forcément été écrit en matière de métaphore.

J'aimerais à présent qu'on me laisse discuter avec Batman de l'idylle entre Le Petit Poucet et Mamie Nova.

Allez Borges, passe-moi l'sable.

Contribution du : 21/06/2019 22:33
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Esacargot
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Post(s): 14904
Hors Ligne
Bonsoir et merci bien suzan pour votre commentaire.
Je me dis parfois qu'un poème aime à dire quelque chose de plus que ce qu'il dit, qu'il dit ce qu'il dit tout en disant ce qu'il ne dit pas, même si parfois il ne nous dit rien. Mais je serais malhonnête si je ne précisais pas qu'il m'arrive aussi de penser l'inverse.
Quoiqu'il en soit je suis ravi que vous y ayez trouvé votre compte.

Bien cordialement,


Contribution du : 25/06/2019 20:13
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Esacargot
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Post(s): 14904
Hors Ligne
Bonjour,

comme je l'avais dit, je suis un peu gêné par le fait que le premier vers de ce poème se retrouve dans gougueule.

D'autant que je l'ai écrit postérieurement à ce qu'on peut voir sur le net.

Moi qui pensais avoir trouvé une image pas trop mal, eh bien non! Pan sur les antennes!

Je demande donc aux commentateurs qui auront pris le temps de me donner leurs avis sur le texte de bien vouloir m'excuser pour sa suppression.

Adieu ô gastéropode, puisses-tu trouver le bonheur dans les limbes pixelisées...

Contribution du : 18/07/2019 12:15
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020