Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 3 »


L'abandon : préhistoire sans pitié
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
16/01/2019 11:42
De Pyrénées Atlantiques
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2812
Hors Ligne
En ce moment les âges farouches m’inspirent, et comme je manque de temps pour écrire plus long je retrace des instantanés tels que je les imagine. La tâche n’est pas forcément facile car le risque est grand de fausser l’époque par un vocabulaire inadapté, il faut bien réfléchir aux mots utilisés. Si j’en crois vos commentaires, malgré encore quelques maladresses l’immersion est plutôt réussie.
Dugenou, SaulBerenson, Maria, Corto, in-flight, Cristale, Papipoete, Charivari, j’aimerais vous répondre individuellement mais je suis engagé dans pas mal de concours et je n’arrive pas à fournir. Sachez que j’ai lu attentivement vos commentaires qui m’aident à progresser et m’ont tous fait grand plaisir ! Et merci aussi à ceux qui ont autorisé la publication.

Contribution du : 03/03 10:04:56
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'abandon : préhistoire sans pitié
Maître Onirien
Inscrit:
09/07/2007 19:16
De par le fait
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Responsables Oniropédia
Membres Oniris
Comité Editorial
Post(s): 18737
Hors Ligne
Salut Malitorne,

J'avais lu ton texte en EL et je l'ai trouvé plutôt bien écrit, comme on te dit dans les commentaires hyper crue, mais incisif et ultra réaliste dans l'écriture.

Il est fort probable que la scène que tu décris est eu une réalité tangible dans le passé... à ce jour, aucun squelette handicapé de naissance n'a été retrouvé, mais avons nous découvert assez de corps pour avoir un réel échantillon des possibles ?...

Si je dis ça, c'est que j'ai quand même un gros doute en vue des connaissances actuelles sur la préhistoire... Tu dois savoir comme moi que la nativité était déjà quelque chose de sacré pour nos anciens (culte du sexe féminin, premières sépultures préhistorique, etc...), ce qui est assez logique dans des contextes sociologiques où chaque nouveau membre était un atout de survie pour la tribu toute entière, dans tous les sens du terme.

Quand à la solidarité avec les handicapés, apparemment elle existait déjà chez Neandertal. Tu es peut être au courant toi aussi de la découverte de crânes d'adultes chez cette espèce d'hominidés qui présentaient des mâchoires sans dent et qui prouvait que l'individu avait survécu à ce gros handicap chez des populations au régime essentiellement carné. On pense et ce n'est pas moi qui l'invente, qu'il y a pu avoir aide de la communauté pour confectionner une sorte de "régime mixé" par pré-mâchage des aliments par ces derniers.

Bien sur le cas est différent du rejet des handicapés que tu nous présente ici : on peut penser que le culte des anciens était fort, car les individus avaient pu être "utiles" un temps à la tribu et que la solidarité existait davantage pour eux que pour les nouveaux né, mais rien n'est moins sur, en fait.

Personnellement, je trouve qu'on peut voir dans ces exemples un acte d'humanité chez nos ancêtres aussi important que les actes de cruauté... mais c'est peut être le propre de l'homo, d'avoir de telles ambivalences, au premier abord, dans ses comportements.

Merci pour la lecture et pour ce moment de réflexion.

Contribution du : 04/03 13:41:28
_________________
...  "En dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En dedans, il fait trop noir pour y lire"

Groucho Marx.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'abandon : préhistoire sans pitié
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
16/01/2019 11:42
De Pyrénées Atlantiques
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2812
Hors Ligne
Salut Lari. Tu t’avances un peu vite en affirmant « que la nativité était déjà quelque chose de sacré pour nos anciens », la vérité c’est qu’on n’en sait rien. J’imagine que tu te bases sur les nombreuses vénus paléolithiques retrouvées, pourtant les hypothèses actuelles tendent à privilégier des représentations symboliques de la sexualité ou de la fécondité. Fécondité ne veut pas dire nativité, on peut glorifier l’acte de procréation comme un mystère de la vie mais pas forcément le produit qui en sort. Et si ce produit représente une charge pour la collectivité rien n’empêche qu’il soit éliminé. Certes, il devait exister des solidarités et des empathies mais qu’il est difficile de rapprocher de nos valeurs morales d’aujourd’hui. À mon avis c’était d’abord la survie du groupe qui primait, dictée par les contraintes de chasseurs-cueilleurs. Les liens d’entraide ont dû davantage se développer une fois la sédentarité acquise.

Contribution du : 05/03 10:03:41
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'abandon : préhistoire sans pitié
Maître Onirien
Inscrit:
09/07/2007 19:16
De par le fait
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Responsables Oniropédia
Membres Oniris
Comité Editorial
Post(s): 18737
Hors Ligne
Citation :

Malitorne a écrit :
Fécondité ne veut pas dire nativité, on peut glorifier l’acte de procréation comme un mystère de la vie mais pas forcément le produit qui en sort. Et si ce produit représente une charge pour la collectivité rien n’empêche qu’il soit éliminé.


Salut Jano,

Je suis assez d'accord sur le dinstinguo et sur ce qui suit... Quand je parlais de nativité c'est aussi sur la base du fait que les premières sépultures (celles que l'on a trouvé et qui remontent au plus loin du néolithique, voire du paléolithique), sont des sépultures d'enfant.

Je voulais juste rappeler par l'exemple que la solidarité existait déjà en ces temps ancien, mais encore une fois je suis d'accord avec toi dans les grandes lignes.

Contribution du : 05/03 10:26:59
_________________
...  "En dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En dedans, il fait trop noir pour y lire"

Groucho Marx.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'abandon : préhistoire sans pitié
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
16/07/2019 14:25
Groupe :
Évaluateurs
Comité Editorial
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Post(s): 2245
Hors Ligne
Citation :

Malitorne a écrit :
Les liens d’entraide ont dû davantage se développer une fois la sédentarité acquise.


Il semblerait que non. Lorsqu'il y a eu sédentarité, il y a eu appropriation des terres pour la culture et l'élevage, accumulation des richesses, et concurrence et compétition, l'annonce de notre société actuelle. Alors qu'au paléolithique, les chasseurs cueilleurs étaient des nomades, ils accumulaient peu, pour eux, ce qui était important c'était le nombre pour se protéger et se défendre contre une nature sauvage, donc un enfant était un renforcement du clan et la coopération était une affaire de survie.
Dernièrement, j'ai lu un article qui parlait des différentes preuves de la coopération au paléolithique, entre autre, ils ont retrouvé un squelette de cette époque, visiblement l'os montrait une fracture du fémur ressoudé, ce qui prouverait qu'on s'était occupé de lui et soigné, car un fémur cassé dans la nature sauvage de l'époque, l'homme aurait servi de repas à la faune sauvage ! Etant un handicap pour le groupe, il aurait pu être abandonné, cela n'a pas été le cas.
Pour les enfants handicapés, je ne sais pas. Ton point de vue est possible.

Pour finir, si l'accroissement du groupe était nécessaire à la survie, la naissance d'un enfant était une bénédiction. Pas certaine (beaucoup de préhistoriens ont des doutes sur le sujet) que les Hommes du paléolithique avaient fait le lien entre la sexualité et l'enfantement.

Sujet passionnant que tu traites avec une écriture maitrisée, et tu arrives bien à faire ressentir l'émotion prégnante de la situation mais j'ai toujours un peu de mal avec la crédibilité de l'époque, le chef qui décide tout, etc ... cela me semble très plaqué avec la réalité d'aujourd'hui ! le chef qui décide tout ! Le chef a dit !


Merci en tout cas pour le choix du sujet, et ce format est une bonne idée, je trouve !

Contribution du : 05/03 10:59:56
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'abandon : préhistoire sans pitié
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
16/01/2019 11:42
De Pyrénées Atlantiques
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2812
Hors Ligne
Toujours aussi féministe dans l'âme Tiramisu
Le chef, le gros gaillard qui fait régner l'ordre à coups de gourdins c'est une constante de l'épopée humaine, on n'y peut rien. Nous restons des animaux, sous couvert de civilisation, et nous avons besoin de chefs de meute.
Larivière et toi vous évoquez des preuves de médecine aux temps préhistoriques, c'est tout à fait exact. Je demeure admiratif devant ces crânes trépanés, sans doute pour évacuer des hématomes sous-duraux, qui n'ont pas causé la mort des sujets.

Merci beaucoup Cherbiacuespe pour votre passage. L'abandon d'un nouveau-né infirme à cette époque m'apparaît, s'il n'était pas systématique, fortement probable.

Contribution du : 07/03 10:07:39
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'abandon : préhistoire sans pitié
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
16/07/2019 14:25
Groupe :
Évaluateurs
Comité Editorial
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Post(s): 2245
Hors Ligne
Citation :

Malitorne a écrit :
Toujours aussi féministe dans l'âme Tiramisu
Le chef, le gros gaillard qui fait régner l'ordre à coups de gourdins c'est une constante de l'épopée humaine, on n'y peut rien. Nous restons des animaux, sous couvert de civilisation, et nous avons besoin de chefs de meute.



Et toi, toujours aussi rapide à catégoriser !
Je ne parlais pas forcément de la place de la femme, encore que les récentes découvertes grâce à l'ADN et surtout concernant les squelettes ont transformé des guerriers illustres (tombe ornée et richement dotée, qui forcément revenait à des hommes selon notre regard contemporain) en guerrières !

Non, je pensais plutôt à des conseils d'anciens sans distinction de sexes, à l'époque, l'expérience était fondamentale à la survie et on devait écouter les anciens, et comme c'était des petits groupes, la nécessité d'un chef seul décideur n'était pas indispensable. Et si tu fais le lien avec les animaux, dans les mammifères, il y a une grande variété d'organisation, il n'y a pas que le loup Alpha, chez les bonobos ce sont les femelles qui dirigent !

Contribution du : 07/03 12:02:40
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'abandon : préhistoire sans pitié
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
16/01/2019 11:42
De Pyrénées Atlantiques
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2812
Hors Ligne
Ah les bonobos, heureuse espèce qui passe son temps à copuler !

Contribution du : 07/03 12:27:17
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'abandon : préhistoire sans pitié
Expert Onirien
Inscrit:
07/06/2019 16:07
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 5085
Hors Ligne
Bonjour Malitorne,

Ah, je vois que Tiramisu est sur la même longueur d'onde que moi. Ceci dit, Malitorne, l'argumentation ne démontre pas une vérité absolue. J'imagine que les attitudes et "jugements" devaient forcément être différentes selon les groupes d'humains. Votre petite histoire n'a donc rien d'incohérent, au contraire. C'est juste que j'ai du mal avec cette idée d'abandon. C'est un peu radical, mais pas impossible, en effet. Époque différente, mœurs différents.

Contribution du : 07/03 12:47:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'abandon : préhistoire sans pitié
Expert Onirien
Inscrit:
24/03/2013 19:06
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 8342
Hors Ligne
@Tiramisu: auriez-vous quelques articles ou références concernant les récentes découvertes en rapport avec l'ADN et les squelettes de ces guerrières.

Merci d'avance

Contribution du : 07/03 12:55:14
_________________
VOUS ÊTES ICI ? Ou plutôt ?
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 »





Oniris Copyright © 2007-2020