Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





L'orgueil vous remercie en toute modestie...
Maître Onirien
Inscrit:
09/07/2007 19:16
De par le fait
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Responsables Oniropédia
Membres Oniris
Comité Editorial
Post(s): 16355
Hors Ligne
Bonjour à tous et toutes

Je tiens à remercier le comité éditorial ainsi que tous les lecteurs, et surtout ceux qui ont pris le temps de s'arrêter à ce lieu dit assez étrange et de commenter cet orgeuil en toute humilité...

Merci donc à Eclarcie, Bipol, Harvester, Bossman, Stephane, Cat, Corto, Provencao, Lirian, Lebarde, Hersen, Arsinor, Myo, Vincente, David, Pouet, Papipoète pour leurs impressions de lectures. Ce qui est formidable, c'est de voir à quel point l'éclectisme des ressentis et la diversité des avis (mais aussi les convergences !) peut se montrer sur un seul et même texte, et c'est ça aussi la beauté de l'art et de la subjectivité, sans vouloir trop la ramener...

A ce propos, je ne vais pas pour une fois me lancer dans des explications trop pompeuses. C'est un texte qui fait à peine plus d'une réflexion aphoristique, ca ne mérite pas non plus de longues heures de débat et pour finir sur le format, à part Louis, personne malheureusement ne peut faire une thèse sur un si texte aussi court sans ennuyer la galerie profondément...

Ce que je peux rajouter pour les explications, c'est que cet orgueil, c'est celui que nous avons tous en nous, naturellement et que seul le lieu dit des gens simples, ce qui n'est pas synonyme de simplet, mais tout simplement au lieu dit où nous sommes en confiance et où nous abandonnons nos craintes et nos réserves (de nous, de tout, du lendemain, du monde et de son âpre levain) parfois parasites pour partager le pain et les rires, ce lieu dit si agréable quand on est conscient de toute la richesse que celà comporte, richesse bien impalpable qu'un seul morceau de pain à partager peut rappeler avec force et réalité...

La poétique ici se voulait minimaliste, pour accompagner sur la forme cette prise de conscience brute de ce monde qui nous entoure, car le propos ainsi pensé n'aurait pas été opportun à se perdre en fioriture sans perdre aussi de la cohérence, du moins je le pense...

Merci à tous ceux qui ont su apprécier le constat du postulat de ce levain du monde et son ciel salin, où encore plus touchant pour moi, la phrase en aphorisme du vers de fin, qui effectivement, résume tout le bien que je pense de ce meurtre de l’orgueil, au sens noble.

Merci encore de tous vos commentaires et de vos ressentis

Bonne journée à tous et toutes

Contribution du : 30/06 11:41:01
_________________
...  "En dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En dedans, il fait trop noir pour y lire"

Groucho Marx.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'orgueil vous remercie en toute modestie...
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 16111
Hors Ligne
Salut,

oui j'ai sans doute mal compris le texte, ce qui ne sera ni la première ni la dernière fois.

Pour moi "lieu-dit" signifie "campagne", donc en opposition à la ville ;)
Et je place les gens "simples" (pas simplets) tout autant à la ville qu'à la campagne...

Pareil pour l'orgueil (une sorte de fierté suffisante voire méprisante tournées sur soi-même, c'est bien ça?), un aveuglement sur l'autre et sur soi, un refus de "voir" autre chose, eh bien cela, je le place tout autant dans l'esprit de certains "gens simples" que de "bobos tourmentés" ou autre. On peut être "simple" dans sa façon de vivre et en même temps très obtus, complètement fermé à l'ailleurs, certain d'être dans le "vrai" et en tirer de... l'orgueil.

C'est ce que j'ai tenté d'exprimer poétiquement et très très modestement dans mon com.

Mais bon, pas de dissertation, d'autant que j'aurais zéro.



Merci pour le retour.

Contribution du : 30/06 12:23:09
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'orgueil vous remercie en toute modestie...
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 24579
Hors Ligne
J'aime par-dessus tout, dans ton explication, que le lieu-dit des gens simples soit justement cet endroit en nous où nous avons suffisamment de confiance en nous, d'amour, de simplicité de sentiments pour ne pas ressentir ce besoin d'orgueil, sorte d'agression dans le vide.
je partage absolument ce point de vue.

Un grand merci Lari !

Contribution du : 30/06 12:59:25
_________________
Personne n'est Étranger sur Terre.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'orgueil vous remercie en toute modestie...
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 16111
Hors Ligne
C'est marrant (ou pas) comme je peux être très terre à terre en lisant les poèmes des autres...

Contribution du : 30/06 13:08:28
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'orgueil vous remercie en toute modestie...
Maître des vers sereins
Inscrit:
11/02/2008 03:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 32747
Hors Ligne
Citation :

Lariviere a écrit :

Ce que je peux rajouter pour les explications, c'est que cet orgueil, c'est celui que nous avons tous en nous, naturellement et que seul le lieu dit des gens simples,

(ce qui n'est pas synonyme de simplet, mais tout simplement au lieu dit où nous sommes en confiance et où nous abandonnons nos craintes et nos réserves (de nous, de tout, du lendemain, du monde et de son âpre levain) parfois parasites pour partager le pain et les rires, ce lieu dit si agréable quand on est conscient de toute la richesse que celà comporte, richesse bien impalpable qu'un seul morceau de pain à partager peut rappeler avec force et réalité...)


Et que seul le lieu dit des gens simple quoi ?

Tu ne finis pas ta phrase, Lari, mais il me semble assez clairement que tu veux dire que ce "lieu dit" est le seul où "poignarder l'orgueil" est possible.

Mais ça fait ressortir la quête utopique, au sens noble, comme tu dit, et je trouve cela assez beau.

Merci pour le mot.

Contribution du : 30/06 21:34:05
_________________
Un Fleuve
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'orgueil vous remercie en toute modestie...
Maître Onirien
Inscrit:
09/07/2007 19:16
De par le fait
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Responsables Oniropédia
Membres Oniris
Comité Editorial
Post(s): 16355
Hors Ligne
Pardon David, tu as raison, c'est une déformation poétique ou politique ;)... mais tu avais très bien compris le sens du propos :

... seul le lieu dit des gens simples, permet de terrasser (l'orgeuil), si bien sur, on entend par lieu dit ce lieu mystérieux que l'on nomme sans le nommer vraiment, comme en campagne effectivement, mais qui est pourtant bien réel au sens symbolique comme au sens figuré...

Contribution du : 01/07 13:17:40
_________________
...  "En dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En dedans, il fait trop noir pour y lire"

Groucho Marx.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'orgueil vous remercie en toute modestie...
Maître Onirien
Inscrit:
09/07/2007 19:16
De par le fait
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Responsables Oniropédia
Membres Oniris
Comité Editorial
Post(s): 16355
Hors Ligne
Pour rajouter l'essentiel : ce "lieu dit" c'est l'endroit où l'on est enfin "soi", avec les autres... il n'y en a pas tant que ça de ces fasts-foods modernes, quel que soit leurs matérialités usuelles (ou pas) dans la cité ;)

et au passage, merci à Dugenou, pour son gentil passage :)

Contribution du : 01/07 17:03:21
_________________
...  "En dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En dedans, il fait trop noir pour y lire"

Groucho Marx.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020