Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 3 »


Le discobole, merci
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Évaluateurs
Correcteurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 19628
Hors Ligne
Merci à tous pour avoir sélectionné, lu et commenté « Le discobole »

Je réponds directement aux commentateurs, expliquant j'espère clairement ma démarche au fil de mes réponses.

Cheriabuesque : Merci, spécialement pour « ombre et lumière ». Elles sont souvent mêlées, complémentaires, et nécessaires autant l'une que l'autre. Les dérives ne sont qu'un mauvais balancement d'une des deux. Merci particulièrement aussi de relever le fantastique ici. Ce n'est pas un genre auquel je me conforme habituellement, alors je suis heureuse que ça passe bien. Merci aussi pour ton appréciation généreuse.

Poldutor : Si le rêve ne perdure pas, c'est parce qu'elle l'a forcé à s'éteindre. Merci de ton passage.

Wancyrs : Que je t'ai perdu entre rêve et réalité est certainement un beau compliment d'un texte qui a marché dans le sens où je le souhaitais ! Merci à toi !

Fantin : je n'ai pas grand-chose à ajouter. Je te remercie vivement.

Jaime : je ne suis pas sûre qu'elle ait cherché la perfection, dans le sens où une esthète le ferait. Elle sculpte une espèce d'horreur ratée, il ne faut pas l'oublier. Elle n'a aucun talent. Sa perfection, elle la développe dans sa relation sur la plage avec son discobole. Elle vit véritablement quelque chose d'extraordinaire, qu'elle veut parachever par ce qui la hante depuis des années : voir la merveille du lancer du disque (c'est en ce sens qu'elle est esthète). Si elle le perd, c'est simplement qu'elle a demandé trop, qu'elle a cherché à assouvir un rêve qui n'aurait plus dû avoir d'importance par rapport à ce qu'elle vivait sur la plage avec lui. Merci de ton passage.

Don : merci de souligner l'aspect poétique. Je suis un peu en carafe de ce côté-là ces temps-ci, alors ça fait du bien de lire qu'elle existe encore par chez moi:)

Os pàssaros encantam o sol resplandecente

maria : Oui, voilà ! Aimer un objet inanimé, un transfert sans risque de conflit !:) merci pour « prose poétique », c'est un peu ma tendance, souvent.. .
Merci de ton com.

Papipoète : Oui, faut-il tuer un rêve, autrement dit l'assouvir ? C'est un gros risque ; car le rêve devenant réalité pourrait devenir boulet. La preuve : il coule ! Un grand merci pour ton passage !

Senglar : Ainsi qu'il était, oui, il ne lui plaisait pas totalement, elle a voulu plus. Elle a demandé l'impossible, en ce sens qu'en lançant le disque, il ne serait plus discobole et donc ne lui plairait plus. Lui le sait. Pourquoi accède-t-il à sa requête ? Pourquoi la formule-t-elle ? Il me semble que c'est ici toutes les complications de l'amour.
Rien que pour avoir tes coms marrants, ça vaut le coup de proposer des textes sur Oniris.

En ce qui concerne ta superposition auteure/héroïne : On peut effectivement le voir comme ça. Là où j'habite il y a des plages, des galets, des moules, des bois flottés, des allumettes, des rochers ; ce sont donc beaucoup de points communs, je l'avoue. Par contre, j'ai des contretemps : il est maintenant interdit de pêcher des moules et de faire du feu sur la plage. Et je ne suis pas très avancée dans ma sculpture, mais je crois que j'ai choisi un trop gros rocher . C'est pas gagné ! Mais j'y travaille:)
ps : j'aurais pu le faire avec des sardines, mais il y a maintenant des quotas. Tu vois, c'est de plus en plus difficile de faire place à l'amour dans ce monde matérialiste !
Mais laisse-moi rêver…

A tous, un grand, très grand merci, n'hésitez pas à venir ici vous mêler aux affres de la sculptrice sur la plage ; Moules pour tout le monde !


hersen

Contribution du : 08/09 18:46:07
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le discobole, merci
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 12708
Hors Ligne
Attends Hersen !!!! Je vais viendre sur ta nouvelle mais mon ordi m'a lâchée hier, pas de réparateurs avant mardi, et je n'ai plus que mes yeux pour pleurer mon téléphone pour écrire et commenter.
J'ai adoré ton Discobole alors...à très vite



Contribution du : 08/09 20:03:24
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le discobole, merci
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Évaluateurs
Correcteurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 19628
Hors Ligne
Oh, Cristale, je savais que tu rôdais...

prends ton temps, tailler un discobole, c'est pas l'histoire de cinq minutes, tu as une marge !




Contribution du : 08/09 20:09:23
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le discobole, merci
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 12708
Hors Ligne
Tu penses bien que je rôde sur ta plage page, un discobole pareil...enfin bref

Contribution du : 08/09 20:34:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le discobole, merci
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Évaluateurs
Correcteurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 19628
Hors Ligne
Je le savais, je le savais, je le savais...

elle va me le piquer !

Contribution du : 08/09 20:37:12
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le discobole, merci
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 12708
Hors Ligne

Contribution du : 08/09 21:12:00
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le discobole, merci
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Évaluateurs
Correcteurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 19628
Hors Ligne
@ Ah, Cristale, tu voulais que ce soit un vrai rêve et que je mette la sonnerie pour se réveiller avant que ça fasse mal ! Pardon de ne pas t'avoir épargnée:)
Non, la narratrice va au bout, et j'ai hésité entre le studio et l'hôpital psy à la fin. Tu vois, j'ai choisi le studio, je ne suis pas si abominable…
Que te dire de plus que je suis heureuse que tu sois tourneboulée ? Mais tu sais bien que l'amour, c'est compliqué. Sinon, ce n'est que du compagnonage, ce qui est plus reposant. (tu constateras que je ne reste jamais romantique bien longtemps )

Et j'apprécie hautement ton effort d'un com à partir de ton tél. Si c'est pas une preuve d'amour, ça !

@Ours : Un sacrifice, oui, on peut très largement le voir ainsi. D'une manière ou d'une autre, l'histoire ne se fera pas, qu'il accède ou refuse à la requête mortifère de la narratrice.
Ne jamais demander ce que l'autre ne peut donner.

Tu as raison pour les illustrations dans les manuels scolaires, en tout cas ceux qui datent un peu. Ceux d'aujourd'hui, je ne sais pas, mais les élèves ont internet. Mais c'est pourtant bien en me mettant au grec ancien que j'ai découvert l'art de la sculpture, j'ai eu comme une fascination de ce qui était un esthétisme inconnu de moi jusqu'alors. J'avais 14 ans, je suppose, l'âge ou l'on prend une deuxième langue morte, puisque je faisais latin depuis la sixième.
Et j'avoue qu'aujourd'hui j'éprouve un grand plaisir à construire des histoires à partir des découvertes et connaissances faites à cette époque, même si j'en ai oublié tellement et qu'il ne m'en reste que des bribes.
Tu me fais un grand plaisir lorsque tu parles du mouvement, c'est ce que j'ai essayé de recréer, le mouvement qui anime la statue lorsqu'on la regarde.

@Jean-Claude : oui, bien sûr, le discobole sait ce qui l'attend. La narratrice lui demande, en somme, pour l'éblouissement d'un instant, de quitter son identité. Sans disque, comment pourra-t-elle l'aimer ? Elle a mis un point final à leur histoire et le discobole l'a accepté. Mais auraient-ils pu continuer avec cet envol en suspend entre eux ?

Le disque n'est pas rayé, mais ce n'est ni un 45, ni un 33. Il y a un seul tour, faut pas se rater. Ou plutôt, il faut rester avec l'idée qu'un jour ce lancer prodigieux pourrait avoir lieu. Mais que ce ne serait peut-être pas une si bonne chose ;
Un rêve accompli, qu'est-ce ?

Un grand merci à vous trois, Cristale, ours et Jean-Claude, d'être venus sur la petite plage. D'ailleurs, cristale, j'ai oublié : les plages de Bretagne ? Tu veux dire sculpter dans le granit ? T'es encore plus barrée que la narratrice !

Contribution du : 09/09 19:11:25
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le discobole, merci
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 12708
Hors Ligne
Citation :

hersen a écrit :
Mais tu sais bien que l'amour, c'est compliqué. Sinon, ce n'est que du compagnonage, ce qui est plus reposant. (tu constateras que je ne reste jamais romantique bien longtemps )


Citation :

Et j'apprécie hautement ton effort d'un com à partir de ton tél. Si c'est pas une preuve d'amour, ça !

Ben voui...je déborde d'amour (ça dépend pour qui, quand même)

Citation :

Cristale, j'ai oublié : les plages de Bretagne ? Tu veux dire sculpter dans le granit ? T'es encore plus barrée que la narratrice !


Barrée, moi ? Oui je le pense aussi

Peux-tu imaginer la douceur du granit poli ? Aller, zou ! Je taille un rocher sur la pointe de Camaret demain dès l'aube à l'heure où blanchit la montagne la colline...et je t'envoie une photo dès que l'Apollon au disque dur prendra vie, je suis sure que tu te sentiras romantique, mais pour le bain dans l'océan, je réfléchirai longuement.
En fait, j'hésite...je sculpte un disque, ou pas...dans sa main ?

Petit cadeau :
Voilà

Merci pour ton retour sur commentaires et pour la lecture délicieuse de ta nouvelle.

Cristale
Je file avant de pourrir ta page


Edit : mon kdo tombe à l'eau...je viens de voir ton illustration, alors un peu de pub :Le discobole

Contribution du : 09/09 21:14:23
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le discobole, merci
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Évaluateurs
Correcteurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 19628
Hors Ligne
Cristale : Bah, tu ne pourris rien, tu sais que c'est comme ça que j'aime les fils sous les textes !

Kdo : des photos de la petite plage...

https://vila-do-bispo-arqueologica.blogspot.com/2015/08/forte-de-vera-cruz-da-figueira-budens.html

Contribution du : 09/09 22:04:40
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le discobole, merci
Maître Onirien
Inscrit:
24/01/2014 08:35
De Paris
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Post(s): 20412
Hors Ligne
Vive la poésie, même en portugais !

Contribution du : 10/09 08:53:44
_________________
Planet Earth is blue and there's nothing I can do (1969, David Bowie)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 »





Oniris Copyright © 2007-2019