Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Le lion et le rat
Expert Onirien
Inscrit:
16/05/2013 09:00
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4833
Hors Ligne
Je remercie le groupe de lecture, sans qui ce texte n'aurait peut-être pas été publié, et je remercie l'ensemble des commentateurs qui ont porté leur attention sur ce texte.

Lorsqu'on publie, on s'attend à être apprécié, bien sûr, mais on sait qu'on affronte aussi l'incompréhension, et pire, l'indifférence.
Je profite donc de l'occasion qui m'est donnée pour saluer tous ceux qui n'ont pas succombé à cette dernière.
Pour l'incompréhension, j'assure que je tiens compte de toutes les remarques qui m'ont été faites. Même si je ne suis pas entièrement d’accord avec toutes.

Je dois juste relever deux points pour m'expliquer :

Pour une petite explication du mot fabliette (et non fabulette comme l'écrit Robot pour je ne sais quelle raison), le mot vient de Guillevic, qui un jour composa une petite fable (Le mauvais boeuf) et l'intitula ainsi. J'ai gardé le mot et surtout la forme qui m'intéressait particulièrement, car je m'essaye à raccourcir les fables de La Fontaine. Cela peut paraître présomptueux, mais le Maître lui-même y encourage : "...il ne sera pas difficile de donner un autre tour à ces (fables) mêmes que j’ai choisies, et si ce tour est moins long, il sera sans doute plus approuvé. ".
Moins long… à l'époque du tweet, pourquoi ne pas essayer ?

Il y a, ensuite, deux personnes qui me signalent que l'histoire débute trop abruptement, et qu'on ne sait pas comment ni pourquoi le lion amnistie le rat. J’entends cette remarque, on me l'a déjà faite un jour sur une autre fable, mais je me demande ce qu'on peut dire de "Maître Corbeau sur un arbre perché Tenait en son bec un fromage" (quel fromage ? quel arbre ? un fromager ?), ou mieux " Le chêne un jour dit au roseau" (quel jour ? le soir ou le matin ?)
On ne peut pas faire une préquelle à toutes les histoires. Même dans les romans, (et je ne parle pas des films) il y a toujours du préalable. Alors, pour une histoire de huit vers, j'aurais attendu plus de… non pas d’investissement, mais de miséricorde.

Enfin, pour la personne qui m’a pris pour un fainéant potentiel, pas de problème. Bensérade a fait des fables en quatrains avant moi (et avant La Fontaine), et si de ce fait nous nous valons (vu qu'il fait aussi 8 alexandrins), cela me convient.
Et je conçois qu’on aurait pu traiter de radin le créateur de la mini-jupe.

Sans vous citer tous, je remercie chacun encore pour son expertise. Je suis heureux de voir que cela a permis à certains d'entre vous de redécouvrir la fable (qui a lu TOUT La Fontaine ?), et j'espère que mes PROCÉDÉS (mot dont m'abreuve Robot à chaque fois) pourront être lus à nouveau sur Oniris.

Contribution du : 06/08 16:29:34
_________________
https://pichlaf.wordpress.com/
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le lion et le rat
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
01/07 06:43:31
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 1551
Hors Ligne
Bonjour,
Je ne vous ai pas traité de fainéant Gemini.
Je me suis posé la question de l'utilité de ce texte.
La fainéantise était une des deux hypothèses qui me sont venues à cette lecture.
Merci pour vos explications bien que je ne perçoive toujours pas l'intérêt que je pourrais lui porter en tant que lectrice.

Contribution du : 06/08 17:20:04
_________________
La poésie met du beau dans le laid et du merveilleux dans le simplement beau.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le lion et le rat
Expert Onirien
Inscrit:
16/05/2013 09:00
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4833
Hors Ligne
Alors j'ai dû mal lire. Peut-être que vous aussi, parce que j'ai dit fainéant "potentiel" (j'aurais dû dire présumé). De toute manière, je n'ai pas pris ça mal, La Fontaine s'écrivit pour lui-même une épitaphe de paresseux.

Contribution du : 06/08 17:50:58
_________________
https://pichlaf.wordpress.com/
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le lion et le rat
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
01/07 06:43:31
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 1551
Hors Ligne
Vous aviez donc bien lu et moi non.
Toutes mes excuses.

Contribution du : 06/08 20:08:05
_________________
La poésie met du beau dans le laid et du merveilleux dans le simplement beau.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le lion et le rat
Maître Onirien
Inscrit:
17/04/2013 18:11
De Monts du Jura -
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Responsables Edition
Post(s): 27142
Hors Ligne
Citation :
j'espère que mes PROCÉDÉS (mot dont m'abreuve Robot à chaque fois) pourront être lus à nouveau sur Oniris.


Comment ça à chaque fois je vous abreuve du mot procédé? Je suis allé voir sur votre page les coms déposé sur vos textes.

Le prince et le Rossignol (pas de com de ma part)

Les 13 desserts (pas de com de ma part)

Tête de minotaure
Un chant mythologique que n’aurait pas renié de déclamer un chœur antique dans la tragédie grecque. Sur le fond j’apprécie cette volonté de prendre le parti de la différence contre la normalité ;Car c’est ce qui me semble le plus intéressant dans votre poème
Bien

Le concombre masqué
J’espère que tout lecteur connaît cette BD. Mais peut être faut-il être un pote âgé pour saisir le sel de ce poème. Voilà un texte amusant et qui possède presqu’un fond de philosophie.
EDIT : Je revalorise mon appréciation car j’ai été modeste sur ce coup.
Beaucoup

La Saint Elme
Le respect que l’on doit aux marins perdus en mer, ça ne pouvait que me plaire.
Voilà pour le sujet.
La rédaction souffre un peu de certaines tournures que l’on sent faîtes pour conserver la rime.
Il manque peut-être un peu d’émotion. En voulant éviter l’emphase vous avez donné un hommage un peu terne. J’ai bien apprécié l’utilisation de l’orthographe ancienne d’abyme.
Bien

Bandol
On le voit ce pays, on sent l’affection que lui voue le narrateur. C’est cet aspect lien affectif qui m’a plu dans ce texte. Par contre ô que je ne supporte pas ces exclamations. Une allergie personnelle. Je ne suis pas contre leur utilisation si elle ne serve pas uniquement à placer un pied. Je pense qu’ici il aurait été possible qu’une autre rédaction nous en dispense.
Bien.

Donc à part sur le Lion et le rat je ne crois pas avoir parlé de procédé pour vos autres textes et je ne pense pas que mes appréciations les ont particulièrement maltraités.
Alors dire que je vous abreuve du mot procédé ne peut être qu'une figure de style.

Mais j'aurai toujours du plaisir à lire vos poèmes, à dire quand ils me plaisent… mais aussi à vous dire ce pourquoi le cas échéant je n'apprécie pas.

Bien cordialement.

Contribution du : 06/08 20:50:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2018