Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Le monde à l'envers...
Maître Onirien
Inscrit:
15/01/2011 18:02
De Al Andalus
Groupe :
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 16143
Hors Ligne
L'idée de cet exercice d'écriture, c'est de parler des choses, si elles allaient à l'envers, sens dessus dessous. Le temps, l'amour, l'argent, les mots, dans un monde qui évoluerait en dépit du bon sens.

Voici un premier texte, qui peut servir de point de départ pour vos productions. Il est de Quino, le dessinateur-caricaturiste argentin, et j'adore.

La vie devrait être à l'envers.
On devrait commencer par mourir, histoire d'oublier ce trauma au plus vite. Ensuite, tu te réveilles dans une maison de retraite, et t'améliores d'année en année. Puis, comme tu es bonne santé, tu vas travailler. Tu te sens comme à la maison dans l'entreprise, tu te ménages et tu es chouchouté par tes chefs. Tu travailles 40 ans, jusqu'à ce que tu sois assez jeune pour te retirer du monde du travail. Tu fais la fête, tu pratiques le sexe, avant de commencer l'école. Tu joues, tu t'amuses, tu n'as plus aucune responsabilité. Finalement tu deviens bébé, et tes 9 derniers mois, c'est dans un cocon douillet. Et tu dis au revoir à la vie par le biais d'un orgasme.
(traduit de l'espagnol)


Contribution du : 05/06/2012 15:14
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le monde à l'envers...
Visiteur 
Pour voir si j'ai bien compris:

D'abord nous vomissons tripes et boyaux, puis nous avalons Rhum sur rhum, puis nous mangeons un pied de cochon à la moutarde, puis nous nous installons confortablement en plein soleil avec notre vieux camarade José, enfin nous décidons d'un pique nique de fin d'année aux alentours du début des années 1990.

(Est-ce que je respecte le truc Charivari ou bien j'en suis loin ? Il faut peut-être rédiger plus ? Ne me dîtes pas mieux je suis à mon maximum...)

Contribution du : 05/06/2012 16:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le monde à l'envers...
Maître Onirien
Inscrit:
15/01/2011 18:02
De Al Andalus
Groupe :
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 16143
Hors Ligne
C'est parfait, je dirais même plus tiafrap tse'c

N'importe quel essai sur le thème de l'endroit et de l'envers.

R.E.V.E.R à l'endroit comme à l'envers, ça fait toujours "rêver".

Contribution du : 05/06/2012 16:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le monde à l'envers...
Maître Onirien
Inscrit:
12/03/2011 15:50
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Correcteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 70273
Hors Ligne
J'entre dans la chambre et m'assieds sur le lit, bâille. J'ôte mes chaussons, m'allonge, ferme les yeux ; file une claque au réveil à tâtons, ce sale con sonne !
Un bruit déplaisant perturbe mon rêve. Ça se calme, je vole, plane loin au-dessus.
Rien.
Je suis sur le côté, dans ma position d'endormissement. J'ouvre les yeux, allume la lumière, prends le livre sur la table de nuit et en marque la page.
Je suis à la fin du chapitre. Je lis un peu. Je m'assieds sur le lit, sors me brosser les dents.

(Ouf, pas facile, même pour la scène la plus simple !)

Contribution du : 05/06/2012 16:46
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le monde à l'envers...
Visiteur 
17 Juillet 1982 - 9h00 : Les pompiers emmènent le corps.

17 Juillet 1982 - 7h00 : Josiane n'en peut plus. Elle appelle les pompiers.

16 Juillet 1982 - 17h00 : On dirait que ça vient de chez le voisin, confie Josiane à son mari.

15 Juillet 1982 - 15h00 : Même pour un mois de Juillet et un jour de poubelles, ça schmoute quand même un peu fort. N'est-ce pas, Mimile ? que fait Josianne à l'interpellé.

14 Juillet 1982 - 23h59 : les feux de bengale sont restés dans les cartons.

8 Juillet 1982 - 23h30 : Gérard boit un coup pour faire mieux passer.

8 Juillet 1982 - 23h25 : Gérard revient de la salle de bain avec la boîte qu'il à prise dans l'armoire à pharmacie.

8 Juillet 1982 - 23h00 : Gérard veut mourir.

8 Juillet 1982 - 22h55 : Le dernier invité se taille et laisse Gérard seul sans même sa maman, dans son très vieil appartement, rue Sarasate. "C'est la vie !" comme ils disent.

8 Juillet 1982 - 22h45 : Tout est fini ! C'est pas Arcole. Du tout ! C'est même franchement Waterloo.

8 Juillet 1982 - 21h17 : Gérard, Pierre et François se regardent, bouche baie, incapables de prononcer le moindre mot, mais pensant chacun pour lui-même qu'il va falloir remettre ça une quatrième fois, comme en '70, comme en '14 et comme en '40.

8 Juillet 1982 - 20h00 : Gérard, Pierre et François font péter la roteuse et se resservent une petite mousse. L'arbitre vient de siffler le début de la partie. "On va être champions, nom de Dieu !" que lance François à la cantonade.

Contribution du : 05/06/2012 18:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le monde à l'envers...
Expert Onirien
Inscrit:
28/07/2011 11:53
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Post(s): 4461
Hors Ligne
déglingué cerveau contre repos échange
lubriques tartines contre ludi et change

le burn out frappe Palimpseste sans rémission...

ça varie charrie... Encore un "échange... contre...", venu du fond des tripes et dont l'accouchement au forceps laisse des traces...

Dans sa boite, ses employés se mettent en grève quand les négociations se sont terminées sur la proposition "échange augmentation contre doublement des heures sup' "...

Sa copine le quitte quand elle reçoit un ultime mot tendre: "échange câlins ce soir contre vaisselle du midi"

Misu cherche un psychiâtre pour lui en lisant sur le forum "échange le pinceau contre j'enlève l'échelle"

Stony porte plainte pour harcèlement en recevant son 157eme MP du jour "Echange mon art-dèche contre ton sein drôme"

Chaque heure, il lui faut impérativement trouver une idée....

Chaque jour, il a envie de participer...

Les premiers "échange (...) contre (...)" sont écrits, dans un style coquin et drôle...

Palimpseste trouve l'idée marrante...

Ludi lance un fil taggué "coquin et drôle"

Tout allait bien, le printemps était là avec ses oiseaux gazouillants et un soleil quasi-estival...

Le cosmos engendrait une jolie étoile dans la Voie Lactée.

Le Bang Big...

Contribution du : 05/06/2012 18:32
_________________
La meilleure nouvelle publiée sur ONIRIS : Palimpseste est raide dingue amoureux de Lobia, inoubliable auteure de "Numéro 20"... Nous sommes ensemble depuis deux ans grâce à Oniris, la meilleure agence matrimonialo-littéraire du Monde !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le monde à l'envers...
Maître Onirien
Inscrit:
22/02/2010 10:47
De Luxembourg
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 11314
Hors Ligne
(j'avoue avoir triché et lu en commençant vos textes par le bas ; mais je ferai l'effort mental à présent *il y croit*)



Des mains viennent le relever, il se redresse, regarde sa famille dans les yeux, heureux d'avoir vaincu sa phobie.

Des senteurs printanières chatouillent ses narines, il mâche un trèfle, la saveur âcre lui arrache une grimace.

Il descend la première marche, la deuxième, chancelle, avance sur le bitume avant de s'écrouler dans l'herbe.

Moteur coupé, finito, the end, die Ende.

Tressauts, cahots, frein ; déjeuner en danger dans l'estomac soulevé, mais la tension retombe, petit à petit, comme l'aiguille sur le cadran.

- On finit par un piqué ? Allez, tu vas aimer ça !
Plongée dans l'horreur ; il ferme les yeux, sensation de ses entrailles qui remontent, du vide sous ses pieds, trois centimètres de métal seulement le séparent d'une chute libre.

Le monde à l'envers ! Ses rares cheveux s'électrisent et flottent, sa langue se colle au palais, il veut se retenir, s'accrocher, mais à quoi ?
- Tu supportes bien la pression ? Le sang dans la tête, tout ça ?
Difficile à comprendre il est. Rien normalement ne fonctionne.

- Et c'est parti, youhou, profite bien !

Pourquoi, pourquoi songe-t-il à son testament à ce moment précis ? Il voulait le modifier, rajouter une clause pour la petite dernière, pas eu le temps… leur avion traverse les nuages et laisse une trouée bleue dans l'amas de gouttelettes.

Le pilote a l'air jeune. Trop jeune. Et tout va trop vite, entrée dans l'avion, ceinture, décollage, à peine le temps de souffler un "au-revoir".

- Toute la famille s'est cotisée pour toi ! Même Cédric a participé.

Contribution du : 05/06/2012 19:20
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le monde à l'envers...
Maître des vers sereins
Inscrit:
11/02/2008 03:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 32687
Hors Ligne
Un courant a bruyamment expulsé les éléments à reconstituer, j'ai même récupéré un peu de gaz avec quelques crépitements, pendant que j'exfiltrais tout cela. Je pouvais refermer la cuvette des toilettes.

Pendant plusieurs heures, j'ai consulté le menu à reconstituer. Steak, frittes, macédoine de légume. Sans oublier la poudre de sel, de poivre, je n'aurais pas à dissocier la vinaigrette.

Je sens les premières remontées et me met à table. C'est délicat... avec la fourchette que j'introduis dans ma bouche, je récupère un morceau de viande encore plein de suc gastrique en décomposition. Il faudra quelques minutes pour que la viande haché retrouve son aspect d'origine, et je dois encore rassembler chacun de ses morceaux.

Les frittes... oh, malheur ! Il y en a 64, merci le service comptable, que ferais-je sans vous ? Des patates, peut-être...

J'ai un plan, une espèce de matrice où je dépose la matière "fritte" (je ne veux pas trop compliquer avec des mots savants) le plus dur étant de mettre la partie la plus dorée bien à l'extérieur de la fritte finale.

Pour la macédoine, j'ai de la chance, je gobe les petits pois et pour eux ça n'a été qu'un simple aller retour en ascenseur. Les dés de carotte seront une autre paire de manche.

Je finis en recrachant un peu d'eau dans mon verre.

Bon appétit !

Contribution du : 05/06/2012 21:09

Edité par David le 6/6/2012 0:29:52
_________________
Un Fleuve
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le monde à l'envers...
Expert Onirien
Inscrit:
30/07/2009 19:43
Groupe :
Primé concours
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Post(s): 4724
Hors Ligne
- Il avait raison, ton prof, dis-donc.
La mouche vole lentement, en brinquebalant ; elle part à la gîte et rétablit son assiette comme elle peut.
J'ai ouvert la main et elle s'est envolée de ma paume.
- Tu crois que ça va faire comme il a dit, ton prof ?
Mon frère a délicatement retiré, à l'aide d'une pince à épiler, les balanciers de la mouche, excroissances bien visibles sous ses ailes.
Je n'aime pas la tenir entre mes doigts : c'est une énorme mouche à étron ou à cadavre, septique et agitée.
J'attrape, d'un balayage rapide de la vitre, la mouche qui vrombit au coeur de ma paume. Je la laisse remonter par la spirale dessinée entre mon pouce et mon index, puis je la pince de la main gauche.
- On n'a qu'à essayer.
- C'est le prof de sci-nat qui l'a dit.
- Comment tu le sais ?
- Tu savais que si on enlevait ses balanciers à une mouche, elle volait de travers ?

(avec les dialogues, c'est carrément bizarre )

Contribution du : 05/06/2012 23:22
_________________
"N'oublie jamais ceci : jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire" Maxence Fermine
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le monde à l'envers...
Maître Onirien
Inscrit:
15/01/2011 18:02
De Al Andalus
Groupe :
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 16143
Hors Ligne
ce soir, à la télé, un film me regarde. Le fauteuil se cale sous moi, confortablement, et les bières me boivent, une par une. La télécommande me zappe, et les électroménagers m'utilisent, ça leur simplifie considérablement la vie.

Contribution du : 05/06/2012 23:59
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »





Oniris Copyright © 2007-2020