Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Le pèlerinage du hérisson. Discussion
Onirien Confirmé
Inscrit:
30/12/2007 21:05
De région de Bordeaux
Groupe :
Membres Oniris
Évaluateurs
Auteurs
Post(s): 898
Hors Ligne
Tous mes remerciements à mes premiers lecteurs et à leur bienveillance. Ce conte animalier a nécessité un peu de recherches car il s'inscrit dans une tradition littéraire étrangère, dont j'ai du m'impregner. Les détails sont nécessaires pour rendre vivant et " crédible " ce qui est invraisemblable.

Contribution du : 18/08 15:03:46
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pèlerinage du hérisson. Discussion
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
09/04/2014 20:44
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Utilisateurs bannis
Post(s): 1191
Hors Ligne
J'ai dû de devoir

Contribution du : 18/08 17:09:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pèlerinage du hérisson. Discussion
Expert Onirien
Inscrit:
02/10/2013 12:55
De La Thébaïde
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Auteurs
Post(s): 5346
Hors Ligne
Un conte me paraît de toute façon crédible dans son propre système, sa propre problématique. Il est vrai en lui-même indépendamment de toute réalité.

On peut effectivement s'interroger sur les éléments de réel : objets, vêtements, us et coutumes qu'on y introduit.

Vont-ils ancrer le conte dans la réalité au risque de lui enlever son statut de conte ?

Est-on face à un conte ou à une parabole ici ?


Les éléments de réel que vous y avez introduits étant exotiques, c'est-à-dire étrangers à un Occidental, apportent-ils une crédibilité supplémentaire à votre histoire ? En fait on vous croit sur parole à partir du moment où on décide d'entrer dans le jeu de la fable.

Il est certain que ce sont des éléments de charpente intéressants. Vous ne bâtissez pas sur du vide.

Longue vie aux animaux qui parlent !

Contribution du : 18/08 18:37:58
_________________
"Je suis le Ténébreux,- le Veuf,- l'Inconsolé,/ Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :/ Ma seule Etoile est morte,- et mon luth constellé/ Porte le Soleil noir de la Mélancolie." "El Desdichado" G. de Nerval
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pèlerinage du hérisson. Discussion
Maître des vers sereins
Inscrit:
11/02/2008 03:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 32601
Hors Ligne
C'est une histoire manifestement très travaillé et c'était un plaisir à lire, j'ai cherché plusieurs termes sur google, les mots arabes religieux, et j'ai pris ça comme un bonus, de découvrir en partie ce vocabulaire.

Je me souviens que le texte utilise : "associationiste", je comprenais en partie le sens dans le contexte, comme souvent dans l'histoire, mais je voulais quand même la "petite histoire" du mot Il correspond à Shirk et au moment du récit où "associationniste" entre en scène, je comprenais que ce hadj était gravement faussé.

Philo, tu disais aussi que ce hérisson et cette hyène sont des personnages récurrents de contes arabo-berbères, et tu citais une personne qui t'avais aidé, mais je n'ai pas retenu son nom ? (c'était dans le com modéré)

En tout cas encore bravo, et j'espère que d'autres lecteurs suivront !


Contribution du : 18/08 20:34:27
_________________
Un Fleuve
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pèlerinage du hérisson. Discussion
Apprenti Onirien
Inscrit:
16/07 14:25:58
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 188
Hors Ligne
Bonjour Philo,

Sans nul doute, il y a de la recherche et du travail dans votre nouvelle. C'est à saluer. Maintenant pour intéresser un maximum de lecteurs, un texte plus court aurait sans doute plus d'impact...enfin, en ce qui me concerne.
Peut être aussi, une intrigue, un suspense, ou une morale... mais cela vous aurait peut être trop fait dévier de votre intention originelle.


A une prochaine fois ..

Contribution du : 20/08 15:16:16
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pèlerinage du hérisson. Discussion
Onirien Confirmé
Inscrit:
30/12/2007 21:05
De région de Bordeaux
Groupe :
Membres Oniris
Évaluateurs
Auteurs
Post(s): 898
Hors Ligne
Je citais Henri Basset, qui fut directeur de l'Institut des Hautes Etudes Orientales à Rabat. Il a fait un énorme travail et son " Essai sur la littérature des Berbères" est encore une référence pour les universités du Maghreb. Je précise qu'il a quitté ce monde depuis longtemps.
Amicalement.

Contribution du : 20/08 15:28:27
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pèlerinage du hérisson. Discussion
Onirien Confirmé
Inscrit:
30/12/2007 21:05
De région de Bordeaux
Groupe :
Membres Oniris
Évaluateurs
Auteurs
Post(s): 898
Hors Ligne
Dans la plupart des contes berbères, on laisse chacun trouver la morale , ou les morales qui conviennent. Quand le hérisson rend la justice, au fond de l'oasis, il prend soin de ne pas mécontenter les lions, qui sont ravis de ses ordonnances. La justice au service du pouvoir...

Contribution du : 20/08 15:34:10
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pèlerinage du hérisson. Discussion
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
09/04/2014 20:44
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Utilisateurs bannis
Post(s): 1191
Hors Ligne
senglar : Je trouve ridicule dans une même phrase de parler de charpente et aussi de bâtir sur des fondations. Cela n'est il pas de nature à jeter le discrédit sur la totalité de votre propos.

Contribution du : 20/08 22:44:49
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pèlerinage du hérisson. Discussion
Expert Onirien
Inscrit:
02/10/2013 12:55
De La Thébaïde
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Auteurs
Post(s): 5346
Hors Ligne
@ moschen :

Vous n'avez pas tort, la charpente m'en tombe sur la tête !

areuh !

Quant à vous, je vous cite : "J'ai dû de devoir"

areuh areuh !

Pardonnez-moi de polluer votre fil Philo :)


@ Philo :

Je reviens plus sérieusement à votre fil : J'ai été surpris de voir que le hérisson qui est un personnage bien sympathique en Occident apparaît dans ce conte proche voire moyen oriental par son périple comme un personnage roublard et peu scrupuleux, antipathique d'une certaine manière. Est-ce une caractéristique de la littérature arabe et des littératures des pays orientaux voisins ?


Senglar

Contribution du : 21/08 10:06:11
_________________
"Je suis le Ténébreux,- le Veuf,- l'Inconsolé,/ Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :/ Ma seule Etoile est morte,- et mon luth constellé/ Porte le Soleil noir de la Mélancolie." "El Desdichado" G. de Nerval
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pèlerinage du hérisson. Discussion
Onirien Confirmé
Inscrit:
30/12/2007 21:05
De région de Bordeaux
Groupe :
Membres Oniris
Évaluateurs
Auteurs
Post(s): 898
Hors Ligne
Certains animaux ont leurs caractéristiques : la hyène est souvent cruelle. Dans un conte traditionnel, elle dévore son ami l'âne quand elle comprend que ses oreilles ne sont pas des cornes et qu'il st donc sans défense. Le chacal est souvent rusé, comme le serait le renard en Occident. Mais globalement, la plupart des animaux peuvent changer de rôle ; ils peuvent mourir ou survivre, ressusciter. il n'y a pas les continuité que nous connaissons avec les différents chapitres du Roman de Renard.

Contribution du : 21/08 20:19:00
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »





Oniris Copyright © 2007-2019