Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 3 4 »


Merci d'avoir fait vivre "La petite mort en fleur"
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 11743
Hors Ligne
J’adresse mes remerciements à toute l’équipe du Comité d’Oniris qui a permis la publication de mon texte ainsi qu’à tous les lecteurs et commentateurs qui ont pris la peine de s’arrêter sur cette terza rima.
Vous êtes si nombreux, je ne m’attendais vraiment pas à un accueil aussi chaleureux


Papipoète (en EL) « Le monde des fleurs connaît lui aussi ces moments d’extase » et de citer quelques mots du poème : « oyats, limbe, pampres, etc... » et oui, le monde végétal connaît également ses histoires d’amour, souvent aussi avec le monde animal tels papillons et orchidées pour ne nommer qu’eux..La virgule après « couchés », oui, pourquoi pas ? Je ne « virgule » pas trop sans doute à cause de mon élocution assez lente en poésie, me servant de ma respiration pour rythmer mes récits. (connaissez-vous le verbe virguler ? Moi non plus...il vient d’éclore sans doute...:)) Merci pour cette haute notation.

Miguel (en EL) « Chaque vers est un chant ; chaque chant apporte son image originale et douce. L’ensemble laisse une impression de sensualité d’autant plus exacerbée qu’elle est contenue par la rigueur parfaite de la prosodie » Que puis-je répondre après cela ? Juste un grand merci à vous pour l’écho vibrant de vos appréciations à la lecture de mon poème.

Stephane
(en EL) « Une terza rima de toute beauté, plein de calme et de volupté. » « Ces vers emprunts de poésie » Je suis touchée par votre sensibilité et la teneur très poétique de vos appréciations, d’autant plus que j’ai cru comprendre vos attrait pour la versification classique. Merci de vos mots déposés avec tant de délicatesse.

Lucilius (en EL) « Un très bel érotisme floral dont on aimerait bien partager la petite mort. » « ...pépinière chatoyante dont j’aime partager la greffe. » Quel joli commentaire ! Vous avez su partager votre lecture par vos appréciations et cela est important à mes yeux. Merci de le dire avec de si jolis mots.

Cat « De l’érotisme comme s’il en pleuvait...grâce sublime... » et tous ces compliments qui me font un plaisir fou. Je suis ravie que tout cela t’ait plu et j’ai vraiment fait tout mon possible pour qu’il en soit ainsi. L’idée de te décevoir m’aurait fortement contrariée. « J’attends le suivant qui ne saurait être moins bien troussé »...voilà qui est moins évident car j’en suis encore au rouleau compresseur et marteau piqueur sur ma page, je vais bientôt prendre les cisailles et la clé à molette, avant le marteau et le tournevis...je plaisante mais je ne suis pas certaine de tenir la cadence ma Catou. Mille merci à toi.

Pizzicato « Déjà, le titre laisse présager des moments de lecture délicieux. Un langage des fleurs d’un érotisme subtilement déguisé. » et de citer quelques vers...puis « Poème à lire le soir, près de la cheminée sur un tapis moelleux . Hé, ho, on se calme !! » J’espère sincèrement que ta soirée c’est bien passée et que mon texte n’a pas été une cause d’hypertension ou d’insomnie:) Mais l’idée qu’il soit lu auprès de l’âtre me plaît beaucoup. Merci Pizzi pour cette souriante appréciation.

Anje « Combien de fois le geste est esquissé, repris, répété pour parvenir à une telle harmonie ? » et vos compliments suivants ces mots que je ne rapporte pas ici tant ils me mettent le rose aux joues…j’aurais aimé être peintre, pianiste, danseuse étoile, mais voilà, je n’en ai pas saisi l’opportunité alors quand j’ai découvert la poésie je me suis juré de prendre soin d’elle. « Du coup ma terza rima se rerouve dans les choux et moi dans les pommes ! » (c’était pour vous les sirènes du SAMU ? )... mais nonnn ! Votre terza rima est une excellente composition qui a reçu de nombreux éloges d’auteurs aguerris et deux jolies plumes. « Les choux...les pommes » tiens tiens:) voilà un sujet pour une histoire d’amour entre les habitants du verger et ceux du potager...Plus sérieusement, je vous remercie vivement de votre présence ici.

TheDreamer « ...tout en délicatesse mais qui sous le couvert de la botanique ne cache pas le sujet qu’il traite….rien ne heurte les sens tout est décrit, montré crûment, mais avec douceur et masqué du voile pudique de la poésie » C’est bien ainsi que je conçoit la poésie en essayant de traiter les « choses de la vie » de la façon la plus délicate possible. Merci d’en avoir apprécié la pudeur et merci de me faire l’honneur de vos appréciations.

Pouet « Un poème coquinement fleuri » « classique qui aura ravi le chaste béotien que je suis » Et me voilà toute retournée car, n’évoluant pas dans les mêmes sphères poétiques, vous avez su apprécier cet écrit, ce n’en est que plus valorisant pour ma plume. Merci de votre présence sur ma page.

Annick « le titre évoque un contexte érotique » « Ce poème est tout en suggestion, en détournements » et vous avez raison. Les détournements que vous évoquez permettent aux idées un peu trop directes d’endosser une robe de mousseline qui laisse entrevoir les formes sans en dévoiler la nudité. « Ce poème est une broderie » Ces seuls mots me mettent du baume au coeur car je n’était pas franchement certaine de l’accueil de mon ouvrage. Merci pour vos appréciations et vos mots délicats.

Hananke « deux terza rima en deux jours, les amateurs de classique sont particulièrement gâtés » « jeux de mots bien à propos » « les deux avant derniers vers me chagrinent un peu de par leur construction, mais pas de quoi fouetter un chat »... Cette forme de poésie est assez attractive a travailler mais assez rare en publication alors que deux textes aient été acceptés à la publication en classique est plutôt encourageant. Je vais inspecter de plus près ces deux vers qui vous chagrinent, je ne voudrais en aucun cas être responsable de maltraitance sur animaux surtout que j’adore la gente féline :) Merci de votre lecture attentive et de votre haute notation.

Emilia « une allégorie très fleurie d’allitérations suggestives » « une nymphe enchanteresse et son elfe magicien » « le fond et la forme en harmonie » « comment ne pas être sous le charme ? » Sous le charme c’est moi qui le suis en lisant votre commentaire très poétique. Vos mots sont autant de fleurs écloses sur ma page. Merci Emilia

Widjet « On a beau être une quiche en poésie (mon cas) faut dire ce qu’il y est. » Et moi je suis une quiche en nouvelles alors que vous excellez :) Je suis ravie de votre présence car il est vrai que nous nous rencontrons peu souvent sur la planète onirienne. Merci pour vos appréciations qui me touchent beaucoup.

Corto « A conseiller à tous les amoureux qui en attendant le printemps voudront se fondre dans l’écho musical des grands airs d’opéra » Le propre écho de vos mots vaut tous les applaudissements.
Merci d’avoir apprécié et de m’en faire part avec autant de délicatesse.

FrenchKiss votre commentaire est très long je ne pourrai donc y répondre point par point.  »entourloupe sentimentalo-végétale »... »m’endormir sous votre génie poétique » « ce pauvre elfe mangé tout cru » « droséra carnivore » « je me demande si tout cela ne se passe pas sur ma Berge de Vénus » mais c’est bien sûr : pendant que vous vous épanchez dans le passé et les souvenirs d’un puceau nostalgique, voyez ce qu’il se passe à votre insu. Je sais que vous aimeriez la traduction mot à mot de mon écrit de pécheresse mais je crains d’abuser de l’espace de ce forum, il faudra donc vous en tenir à cette version cryptée au cas où mon ado de neveu ait la curieuse idée de venir lire de la poésie ici. Ce dont je doute vu ce que j’ai aperçu de ses échanges sur son smartphone…en comparaison Pierre Louÿs est un enfant de choeur :) Sérieusement, mais vous savez que je suis toujours sérieuse, je vous remercie pour votre humour et votre sens de la communication. Concernant votre préférence pour la rime « opéra-angora » je vous accorde que la richesse de « dessein-dessin » laisse un rendu moins délicat mais cela m’a plu de l’oser. Les rimes suivies sont un procédé que j’évite car moins à mon goût. J’espère que depuis votre lecture votre empourprage a repris une teinte plus discrète. Sinon, j’ai en réserve quelques textes à faire s’éteindre le soleil. Y’a qu’à demander :)

Ithaque « le lecteur trouve en chaque mot un soupirail vers la lumière » Puisses-tu dire vrai cher poète-chanteur...que mes broderie rendent le soleil et le sourire à ceux qui les ont perdu...(D... si tu me lis) Merci Dom pour ce silence qui en dit bien plus que mille paroles.

Leni « vous écrivez des poèmes comme les dentellières de Bruges » Vous me remerciez pour ce napperon de dentelles permettez que je vous l’offre de bon coeur cher Léni en vous (en te) rendant ces remerciements pour la délicatesse de vos (tes) mots et votre (ta) fidélité à mes écrits. Ben oui, on se dit tu :)

Myndie « tu sais mon interêt pour la poésie érotique, me voilà moins frustrée quand je lis tes vers » et oui chère Myndie, ce genre a des limites, ici, dans le sens où tout doit être suggéré. La frontière est ténue, il faut marcher en équilibre sur un fil sans basculer d’un côté manquant de sensualité, ni de l’autre trop descriptif. ...Si je te disais que j’ai participé à des concours de poésies et de nouvelles érotiques… ?...Tu n’es plus seule maintenant, je t’épaule et te soutien:) « Ta manière élégante et si faussement ingénue de galvaniser les concupiscence » J’adore ! Tu sembles me connaître si bien que je me demande si tu n’es pas la sœur du voisin d’en face, tu sais, celui qui regarde toujours dans son télescope sous prétexte d’étudier les étoiles ? Crois-tu que mon texte puisse être aussi plumé que celui du p’tit nouveau...hum hum...j’ai des doutes il en a déjà au moins une vingtaine de plumes :)

Zorino « trait d’humour : nous sommes ici dans la catégorie classique, mais nous étions à deux doigts (si je puis dire) de se retrouver dans la catégorie « Classée X » Ah que voilà une bonne idée : créer la catégorie « Classe X » Je traduis les métaphores de mon textes et nous n’en serons plus à deux doigts mais à la main entière pour entrer dans cette nouvelle catégorie...Meuh nonn ! Restons simples et sages ^^. Vos mots, au contraire de ce que vous affirmez, me sont d’une grande utilité. En effet, ce texte suggestif aurait pu vous déplaire mais je vois qu’il n’en est rien et cela me réconforte dans ma crainte d’avoir été trop loin dans l’écriture. Alors oui, merci.

Louison « Telle la rose j’en ai les pétales tout émoustillés »...et tu veux (on se dit tu ?) «  illustrer innocemment lys, rose et droséra » en un tableau encadré dans ta chambre ? Je crains que l’émoustillage devienne chronique et irréversible pour tes pétales...soupirs... Merci pour ce voluptueux commentaire :)

Sympa « tout a été dit...si bien que mon originalité va être mise à rude épreuve pur vous décrire mon ressenti sur ce petit chef d’oeuvre » « Beauté, sensibilité, maîtrise, émotion » Et bien voilà qui est original d’emblée et tellement agréable à recevoir. Merci Sympa, gardez cette originalité si spontanée.

Queribus « la forme parfaite de ton écrit et son érotisme mesuré et de bon ton » « bravo l’artiste et à très bientôt pour un nouvel écrit de ce tonneau là »... merci avec sourire...ce tonneau a vidé toute sa substance et que tu l’ais bue jusqu’à la lie au point d’en redemander me comble de plaisir. Je vais voir dans ma cave si d’autres crus sont suffisamment matures pour quelques dégustations futures où je ne manquerai pas de te convier :)

Stephanie90 « cette lecture érotique me laisse en émoi et les joues roses... » Promis, je ne changerai rien si ce n’est une petite virgule...et puis le rose de vos joues est pour moi un signe charmant et encouragent de l’effet que peuvent produire mes modestes mots. Merci pour la sincérité et la beauté de vos émotions.

Vincendix « le 7ème ciel de l’appréciation » Whaou ! La barre est très haute mais c’est très agréable. Merci pour votre lecture et vos appréciations qui me touchent beaucoup.

Vincente « ...sanguine délicate attrayante »... »frustré que la fin soit advenue si vivement » Merci d’avoir regardé « mon tableau » avec autant de plaisir exprimé. Et oui, il a fallu malgré tout mettre une dernière touche pour finaliser la toile:)

Vasistas « J’adore l’érotisme, la délicatesse, la joie ! Miam » votre enthousiasme est communicatif je ne regrette donc pas d’avoir écrit ce texte ne serait-ce que pour sustenter votre gourmandise:) Merci pour ce chaleureux commentaire.

Pieralun la virgule après « couchés » est une bonne remarque. Je suis heureuse de vous avoir fait voyager un soir de lune jusqu’au sommet de la Dune du Pilat.:) Je tiens compte de vos observations concernant le second tercet. Un grand merci pour l’accueil attentif de mes mots

Hiraeth « Je crois que c’est le premier commentaire que je place sous l’un de vos poèmes » « vos vers méritent l’admiration » « le choix de la terza rima sied particulièrement à cette série de tableaux érotiques » « je comprends que les autres aient envie de susurrer vos vers, de les déguster » Tout commençait bien, j’étais ravie de l’accueil fait à mon texte quand patatras ! « de l’admiration donc, mais comme j’admirerais une chaîne de montagnes au loin, l’espace de quelques secondes, avant de les trouver ennuyeuses » « je n’accroche pas à votre poésie » « un excès de retenue qui me donne plutôt envie de lire du Michaux » « plus prosaïquement d’aller me masturber. L’envie se fait d’ailleurs sentir au moment où j’écris ces lignes ; pour ceci, ainsi qu’en reconnaissance de votre qualité de maître-artisan poétique, je vous mets quand même un Bien »
Bon, vous aimez ma poésie mais elle vous ennuie. Pas tant que cela puisqu’elle éveille en votre « âme » intérieure un désir phallique du plus bel effet semble-t-il et ce « Bien » me semble une reconnaissance d’avoir su ouvrir vos appétits gourmets (j’aime un peu moins le « moins » qui l’agrémente car après vos aveux ma plume pensait mériter un peu plus d’estime). Bien sûr j’ai compris qu’il s’agissait de masturbation cérébrale, pensez donc que je n’ai pas l’esprit lubrique...Mais chut...on nous lit. Je vous avoue que j’ai été tentée de versifier vos confidences à la manière ennuyeuse qui caractérise mes écrits mais j’aurais l’impression d’abuser de votre gentillesse. Quoi qu’il en soit, merci pour tout.

FemmeCattlaya « oh, ça devrait être -18:)) » je doute que les ados lisent mes poèmes ici. Ceux que je connais de mon entourage disent qu’ils n’y comprennent que couic ^^ alors les métaphores ce n’est pas leur fort par contre ce que j’aperçois sur leurs smartphones...mama mia ! Au secours !
Merci de venir en balade sur mes dunes poétiques.

Francis « Les formes : creux, courbes, les couleurs : empourpré, rose, les stimulations tactiles...suggèrent avec délicatesse l’instant de volupté » Je sens sous vos mots l’âme d’un artiste, le goût pour la peinture, la sculpture peut-être aussi. Merci d’être venu visiter mon jardin des délices en y laissant ce joli bouquet d’appréciations orné du ruban de la plus haute notation.

Sarah-K « Oh que je suis innocente ! En première lecture je n’avais lu que la description poétique d’un jardin à l’aube » « Eh oui ! Bon, A présent je rougis » Merci de me faire rire Sarah ! Et si je vous disais que moi aussi je rougis rien qu’à me relire:)) Merci de venir de façon si charmante sur ma page et merci pour vos appréciations qui me vont droit au coeur.

Hersen « J’arrive après la bataille » normal quand on a conscience de la distance qui nous sépare toi et moi. « Une grande liberté libertine » ah voilà une jolie formule. Tu cites le vers final et je t’en remercie. S’il a touché ta sensibilité cela touche mon coeur. J’espérais te voir sur ce poème et mon plaisir n’en est que décuplé. Merci Hersen.


Encore merci à vous toutes et tous qui donnez vie à mes poèmes.
Cristale

Contribution du : 18/01 22:03:17
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir fait vivre "La petite mort en fleur"
Visiteur 
Chère Cristale,

En plus vous avez la classe. C’est à désespérer.

Tous les samedis matin je fais un saut à l’élastique. Je crois que demain je vais l’enlever. Il me vient comme une envie d’en finir. En plus, avec vos ailes de géante, je sais que je risque de vous croiser. Surtout n’essayez pas de me retenir. Au besoin arrachez-moi une plume ou deux pour que je sombre plus vite vers le Léthé, où je perdrai le souvenir de ma vie antérieure et reviendrai dans un autre corps m’associer à sa destinée. Si ça pouvait être le vôtre… :)

FrenchKiss
Qui a fait sa lettre au père noël Hadès.

Contribution du : 18/01 22:47:07
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir fait vivre "La petite mort en fleur"
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 11743
Hors Ligne
Oh FrenchKiss, quel est ce grand désespoir que je sens poindre en vos mots ?

Perséphone est ma copine depuis que Hadès l'a kidnappée alors qu'elle cueillait tranquillement des fleurs...(ça ne s'invente pas, sans doute étaient-ce des lys, des roses, des droséras ?)

J'ai le 06 du smartphone de Perséphone et si je lui dis que le poète IcareKiss va tenter un saut sans élastique au dessus du Styx je suis sure qu'elle me donnera des ailes pour vous attraper par la main avant la chute fatidique, en plus l'eau du fleuve est glaciale en cette saison.

Je vous ramènerai à la raison dans le Dédale de l'Eden de mes consolations poétiques.

Cristale

Contribution du : 19/01 08:47:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir fait vivre "La petite mort en fleur"
Expert Onirien
Inscrit:
31/01/2014 22:04
De quelque part entre ciel et terre
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7402
Hors Ligne
Tu sembles me connaître si bien que je me demande si tu n’es pas la sœur du voisin d’en face, tu sais, celui qui regarde toujours dans son télescope sous prétexte d’étudier les étoiles ?

Nan, c'est pas moi! Mais tu fais bien d'en parler! Du coup je souviens de ce que j'avais oublié de noter sur mon billet de courses du week-end! une paire de jumelles! ça peut toujours servir. Tu te souviens, c'est bien moi la "voyeuse éhontée" qui pénètre les rêves
("Fragments d'intime")...


Contribution du : 19/01 09:43:57
_________________
"Les mots peuvent être "impuissants" et pourtant ils sont tout ce que nous avons pour étayer nos ruines". Joyce Carol Oates
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir fait vivre "La petite mort en fleur"
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 11743
Hors Ligne
Myndie, c'est pas toi ? j'aurais cru pourtant, je vois un chat sur le balcon de mon beau voisin.

Bon, n'oublie pas d'acheter des jumelles à grossissement latéral et horizontal en 3D.

Oh que oui je te reconnais : "la voyeuse éhontée qui pénètre les rêves" Mais sois prudente si tu pénètres les miens avec tes jumelles magiques, ce ne seront pas des "Fragments d'intime" mais d'énormes "Dunes ostentatoires".


Contribution du : 19/01 11:24:14
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir fait vivre "La petite mort en fleur"
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
27/10/2017 02:33
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 2638
Hors Ligne
Vous avez raison, je trouve aussi que j'ai été trop sévère. Vous mériteriez même un Bien+ de ma part, car même si je n'ai pas été conquis, votre art reste objectivement de très bonne facture. Mais je ne sais pas, votre poème accumulait les meilleures notes et j'ai voulu le salir un peu. Une sorte de tropisme baudelairien :

"Et le printemps et la verdure
Ont tant humilié mon cœur
Que j'ai puni sur une fleur
L'insolence de la Nature."

J'espère que vous ne m'en voudrez pas trop

Contribution du : 19/01 12:04:32
_________________
Animula vagula blandula
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir fait vivre "La petite mort en fleur"
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 11743
Hors Ligne
Elle est où la flèche sur le +, elle est où ?

Si je comprends bien, vous êtes entré dans mon alcôve poétique sans vous essuyer les pieds (oui il pleuvait ce jour là) sur le paillasson et salir mon tapis de fleurs rien que pour m'embêter.

Mais ""tropisme baudelairien"

...ces mots seuls suffisent pour que je vous accorde mon pardon et de ce poème magnifique je citerais ce quatrain que vous n'avez pas choisi :

"Les retentissantes couleurs
Dont tu parsèmes tes toilettes
Jettent dans l'esprit des poètes
L'image d'un ballet de fleurs.

Contribution du : 19/01 14:12:41
_________________
«La poésie est le miroir brouillé de notre société. Et chaque poète souffle sur ce miroir : son haleine différemment l'embue.»
Louis Aragon
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir fait vivre "La petite mort en fleur"
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6276
Hors Ligne
Merci pour ce forum, Cristale.
Quand on sait le ''travail'' que cela représente de remercier un après l'autre tous les commentateurs, avec autant de cœur dans chacune de tes réponses, je ne peux que te féliciter et te dire encore merci.


Citation :

Cristale a écrit :
(...) Je suis ravie que tout cela t’ait plu et j’ai vraiment fait tout mon possible pour qu’il en soit ainsi. L’idée de te décevoir m’aurait fortement contrariée.

Je n'en doute pas une seconde, et si cela peut te rassurer, sache que jamais tu n'arriveras à me contrarier. Il pourrait se produire que la forme choisie pour un poème ne parvienne pas à me toucher, mais je ressentirais toujours que tu y a mis tout ton cœur, car je sais que tu ne sais pas faire autrement.


Citation :

Cristale a écrit :
« J’attends le suivant qui ne saurait être moins bien troussé ».
..voilà qui est moins évident car j’en suis encore au rouleau compresseur et marteau piqueur sur ma page, je vais bientôt prendre les cisailles et la clé à molette, avant le marteau et le tournevis...je plaisante mais je ne suis pas certaine de tenir la cadence ma Catou.
(...) Je suis ravie que tout cela t’ait plu et j’ai vraiment fait tout mon possible pour qu’il en soit ainsi. L’idée de te décevoir m’aurait fortement contrariée.

Attends un peu que la muse et sa frénésie reviennent toquer à la porte, on en reparlera...
Pour la cadence, ne t'infliges rien surtout, la surprise n'en sera que meilleure.


Cat

EDIT : au fait, le chat sur le balcon du voisin, je voulais te dire...

Contribution du : 20/01 08:29:49
_________________

Mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir fait vivre "La petite mort en fleur"
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 11743
Hors Ligne
Citation :

Cat a écrit :
Quand on sait le ''travail'' que cela représente de remercier un après l'autre tous les commentateurs, avec autant de cœur dans chacune de tes réponses, je ne peux que te féliciter et te dire encore merci.


Je trouve cela normal de ma part ma Catamour, les commentateurs prennent beaucoup de leur temps également pour m'offrir leurs appréciations souvent détaillées. Si j'ai pu faire quelques progrès, c'est bien grâce à eux qui m'ont appris pleins de choses au fil des années et de leurs commentaires sur Oniris.

Citation :

EDIT : au fait, le chat sur le balcon du voisin, je voulais te dire...


Non !? Il t'a fait le coup du Kiss Pan Pan à toi aussi ? Raconte !


Merci ma Catou et ne t'inquiète pas, jalouses des muses qui inspirent les poètes garçons, (Muse étant féminin j'avais du mal à la supporter) j'ai trouvé l'équivalent avec un Elfe qui vient de l'Ether me susurrer des vers à l'oreille

Cristale

Contribution du : 20/01 09:40:16
_________________
«La poésie est le miroir brouillé de notre société. Et chaque poète souffle sur ce miroir : son haleine différemment l'embue.»
Louis Aragon
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir fait vivre "La petite mort en fleur"
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6276
Hors Ligne
Citation :

Cristale a écrit :

(...) jalouses des muses qui inspirent les poètes garçons, (Muse étant féminin j'avais du mal à la supporter) j'ai trouvé l'équivalent avec un Elfe qui vient de l'Ether me susurrer des vers à l'oreille


Vois le hasard, j'ai rêvé d'elfes cette nuit. Il y en avait partout et cela me rendait très heureuse...
Serait-ce un signe du destin ?
Tu crois qu'il veut dire quelque chose, ce rêve ?

Pour le chat sur ton balcon, euh... je crois savoir qui sait, en vrai !



Cat

Contribution du : 20/01 10:05:32
_________________

Mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 4 »





Oniris Copyright © 2007-2019