Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Merci d'avoir visité "ma" ruelle
Maître Onirien
Inscrit:
10/09/2015 09:21
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 10813
Hors Ligne
Merci aux membres du CE, aux lecteurs et aux commentateurs.
Évidemment, ce poème ne dépasse pas le cadre des souvenirs d’enfance et je suis heureux de partager celui-ci avec vous.
J’ai revu cette ruelle un demi-siècle après, elle avait changé, la chaussée goudronnée, des bâtiments démolis, les autres réhabilités, les fantômes de mon enfance ont déménagé, mais savez-vous ce qui m’a étonné, c’est la présence d’un chat perché sur un muret, peut-être un descendant de « mon rouquinet » malgré son poil noir et blanc » ?
Marité, c’est vrai que ce texte pourrait être mis en musique
Iodelane, vous avez raison, j’ai abusé de la virgule, quelle idée !
Sympa, j’espère ne jamais vous décevoir malgré mon registre assez étendu.
Hananke, pas d’envolées lyriques, je le reconnais mais ce n’est pas trop mon habitude et puis pour des souvenirs de gamin !
Anje, rien que le mot « fantôme » me faisait peur.
Troupi, il y a des lieux inoubliables, cette ruelle en fait partie.
Papipoete, comme toi, ma curiosité était plus forte que la peur et j’ai quelques souvenirs du même genre qui me font encore froid dans le dos.
Je n’avais pas remarqué l’erreur concernant le mot « ciste », d’ailleurs je ne comprends pas vraiment ce qui s’est passé, le texte que j’ai copié-collé contient bien le mot « cistre » ? Merci et bravo pour ta perspicacité.
Marie-Ange, merci de m’accompagner agréablement dans la ruelle, j’ai moins peur…
François, comme je le dis à Anje, les spectres vêtus de vieux rideaux suffisent à me faire peur.
Pizzicato, grand-père ne se moquait pas trop de mes craintes, sachant que j’avais vécu des moments difficiles avec l’exode et les bombardements.
Alexandre, ta présence me fait plaisir, elle le serait encore plus si tu postais l’un de tes excellents sonnets.
Mokhtar, le petit chat avait probablement les mêmes craintes que moi dans cette ruelle, il me prenait pour un fantôme.

Contribution du : 03/03/2018 09:27
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir visité "ma" ruelle
Maître Onirien
Inscrit:
10/09/2015 09:21
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 10813
Hors Ligne
Merci David de votre passage, vous regrettez de ne pas avoir eu peur, vous êtes plus courageux que moi.
Merci Papillon, j'ai essayé de reproduire l'ambiance que je ressentais dans cette ruelle, un raccourci que je prenais jamais le soir.
Vincent

Contribution du : 10/03/2018 11:38
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2019