Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 (2)


Re : Merci et discussion sur "Vers luisants"
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 17570
Hors Ligne
Citation :

papipoete a écrit :
je ne voudrais pas jouer le pleurnichard, mais je crois que voir son écriture qualifiée de " hermétisme ", lui ouvre grand la porte de l'originalité, du " sorti des sentiers battus " , du " so chic "
par contre
lever les yeux au ciel devant le " prosaïsme " d'un conte, d'une fabulette, d'une histoire écrite avec le coeur, avec les tripes parfois, est d'un ringard...
mais cela ne m'empêche nullement, d'aimer tout comme la danse contemporaine, la poésie moderne qui peut même me subjuguer...


Salut papipoete,

je ne veux pas non plus jouer les pleurnichards ni les rabat-joie...

Toutefois, votre intervention "m'interpelle quelque part" pour faire dans l'expression "so chic".

Ne croyez-vous pas que chacun écrit "comme il le peut" avec tout son cortège d'ombres, mais aussi d'inclination personnelle, de "culture littéraire" inhérente à ses lectures, à ses confrontations au réel, et surtout, oui surtout, à la façon dont il le sent pour s'exprimer?
Pensez-vous réellement que celle ou celui écrivant en versant dans ce que d'aucuns nomment "l'hermétisme" le fait avec une intention de paraître "original" ou "so chic"?
De la même façon, celui s'adonnant à la clarté ne le ferait que dans le souci de paraître ringard? :)

Non.

Il me semble que le "poète" est un animal égoïste qui écrit avant tout pour lui-même, sans anticipation.

Enfin, je ne vois pas bien le rapport entre le prosaisme et le tripal, ce qui semble sous-entendre que "l'hermétime" (à défaut d'autre adejctif) ne serait qu'artifices et superficialité uniquement "conçu" pour rameuter le chaland.

Peut-être que derrière les images voilées, les métaphores, se dissimule une "pudeur des tripes", qui sait?

Voilà, ceci étant dit en toute cordialité, soyez-en sûr.

Contribution du : 12/02 07:35:25
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci et discussion sur "Vers luisants"
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 37406
Hors Ligne
bonjour Pouet
bien sûr que je crois vos lignes, et ne dis surtout pas que l'auteur ne sachant écrire que ainsi, ne le fait pas aussi avec ses tripes !
mais ai-je dit à Miss que son écriture était moche ? non, justement, c'est pourquoi je n'ai pas noté !
par contre, à cause du prosaïsme, j'ai pu lire sous mes textes des mots, qui mis bout à bout purent constituer une phrase des plus méchantes, qui purent faire chouiner une lavette ( ce que je ne permets jamais, quand bien même je n'aime pas ! )

Contribution du : 12/02 10:05:56
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci et discussion sur "Vers luisants"
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 17570
Hors Ligne
Eh oui papipoete, certains dénigrent le poème qu'ils considèrent "sans sens", d'autres conspuent le texte à l'éclatante limpidité...

Le tout étant de rester dans les clous de la bienséance, attitude qui vous est familière.

Bien à vous.

Contribution du : 12/02 12:23:06
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci et discussion sur "Vers luisants"
Maître Onirien
Inscrit:
22/07/2012 22:59
De Cévennes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Correcteurs
Post(s): 35476
Hors Ligne
@pouet, louis, sauvage : vraiment désolée d'arriver si tard pour vous remercier de vos commentaires... (le bouton "avertir dès un nouveau commentaire" avait dû se décocher, car je viens seulement de lire les vôtres).

@pouet : Ah, oui "les répétitions"... vous faites bien de m'alerter sur leur monotonie et leur sens réducteur au lieu d'utiliser des synonymes qui auraient "élargi la vision" ! Car en effet j'en use et en abuse dans ma poésie, tant j'aime l'effet "litanie" susceptible d'emmener jusqu'à la presque transe. Mais ici, je vous rejoins : le propos n'est pas de "saouler" et j'aurais gagné à être plus précise dans le choix des mots pour éviter ces répétitions.

@louis : aveu à vous faire... les larmes me sont montées aux yeux en lisant pas à pas votre fine analyse de mon poème. avis à ceux qui n'ont rien pu y comprendre : lisez donc l'explication de texte - poétique elle-même - qui vous est fournie par louis car tout mon cheminement émotionnel s'y trouve !
Je reste sans voix devant votre capacité à rejoindre les moindres petites intentions de l'auteur que je suis, au travers de l'écriture. De plus, vous me fournissez des clés de mon inconscient que je n'avais pas envisagées, notamment :
- "les larmes où je ne coule pas" : "couler" dans le sens plonger dans l'abîme
- "la nuit "livide" de brouillards lors de la rupture : "lit vide"
Merci pour ce partage plein de richesse !

@sauvage : merci pour la "musique des mots", pour "l'espace pour penser ou panser" et surtout, surtout, pour "l'épuration de la ligne" qui me demande le plus grand effort en écriture. Je vous remercie pour votre passage.

Contribution du : 18/02 12:50:07
_________________
L'homme est conduit par l'aveugle qui est en lui- J.Claude Izzo
Poésie et carnets artistiques : https://papiers-relies.assoconnect.com/
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 (2)





Oniris Copyright © 2007-2020