Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Merci Merci et encore Merci pour les abbayes en ruines
Expert Onirien
Inscrit:
12/11/2017 17:38
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 4959
Hors Ligne
Tout d'abord un immense Merci au site, au comité, à Miramay (pour sa gentillesse et sa disponibilité) aux commentateurs, aux lecteurs, pour ce magnifique cadeau de noël. Bon, on va pas se mentir, je suis très content de l'accueil de ce poème, des commentaires. Un peu comme un petit garçon qui reçoit une bonne note à l'école et qui est fier d'aller la montrer à ses parents. Je ne vais pas pouvoir tout reprendre mais j'ai lu et savouré avec délectation tout ce qui a été dit.

Comme il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis et que je ne suis pas un imbécile (mais bon il n'y a que les imbéciles pour dire qu'ils ne le sont pas), je voulais faire amende honorable en m'excusant auprès des diérèse car j'ai souvent dit qu'elles étaient désuètes et boum, je me suis plongé dans le Littré pour savoir comment lire Ru-i-ne ; Mé-di-é-val. Je remercie donc Evariste qui, dans un forum précédent m'a éclairé sur le rôle de la diérèse. Non pas parce qu'elles se prononcent ainsi mais parce qu'il faut un mode d'emploi commun pour éviter des régionalismes et donc faire passer comme boiteux pour les uns, des vers parfaits pour d'autres. Cette explication m'a semblée logique et acceptable.

Merci à Queribus : vos commentaires m'ont enchanté, la comparaison à Victor Hugo (bon faut pas exagérer non plus), je la prends avec gourmandise. Disons qu'il y a sans doute une inspiration romantique.

merci à Labarde : "un poète au sommet de son art". Il faut rien exagérer mais comme vous récidivez, je vais finir par le croire :) Vous avez achoppé sur les pleurs et le sang qui suintent des piliers. L'idée est de passer progressivement du descriptif au mystique, ces larmes et ce sang étant ceux de certains moines tués au moment de la révolution dans certaines abbayes. Je reviendrai un peu plus tard sur l'idée.

Merci beaucoup Sonia: vous êtes exigeante, sans concession (pour les autres mais aussi pour vous même) et ayant eu parfois à faire face à vos reproches, cette fois ci ce "vain diou que c'est beau" me comble particulièrement. j'ai bien noté la fadeur de quelques rimes. Je suis d'accord.

Merci à Gil: vous faites partie des plus mitigé, mais avec un beaucoup - quand même. Comme je suis un fan de votre site, vous le savez, je prends vos conseils avec beaucoup d'intérêt. Alors oui, vous avez raison, l'expérience n'est pas unique, centrée sur une seule des abbaye que je cite en exergue mais un condensé de ce que j'ai pu ressentir. Pour moi, il n'y a pas complètement d'incohérence entre les marécages (les abbayes de Mortemer et de Beauport sont situées à proximité d'un marécage et d'une rosière) et le fait qu'il soit très difficile d'arriver à pied à l'abbaye de Mortemer en empruntant des chemins rugueux dans un paysage vallonné, mais je comprends la remarque. Mais surtout le point commun à ces lieux, c 'est le côté mystérieux de leurs ruines, surtout à la tombée de la nuit.

Merci à Donaldo 75: je ferai comme d'habitude et je mettrai l'accent sur votre fidélité et votre soutien sans faille depuis plus d'un an. Donc encore merci !!

Merci à Marite : Je vous croise de plus en plus et cela me touche. Vous insistez sur le rythme sans heurt, la progressivité de la découverte. C'est que j'ai réussi. Merci

Merci à Papipoète. Cela devient une habitude de vous remercier chaleureusement. J'aime toujours autant votre façon de vous approprier les poèmes. Vous avez aimé le 8ème vers. Je n'en suis pas peu fier :)

Merci à Hananke : "rien à dire c'est joliment écrit". Y a t-il plus beau compliment que celui là venant de vous parce que, comme vous avez le goût du travail bien fait en classique, le laconisme de ce compliment veut dire énormément.

Merci beaucoup à vous Corto: Une fois n'est pas coutume, vous êtes le plus critique. Vous n'avez pas compris le cheminement, vous auriez voulu plus de "sacré". Vous trouvez les étapes descriptives trop longues. Mais, en fait, ce n'est pas le sacré qui m'a guidé, je pense que j'aurais alors fait un poème sur la splendeur des cathédrales qui peut faire ressentir la présence divine. Mon texte aurait, je pense, très bien pu s'appliquer à un manoir en ruine, à un château en ruine. C'est le côté mystérieux de l'endroit qui m'a intéressé, les légendes multiples qui entourent ces ruines (Mortemer est l'abbaye le plus hantée de France). Bien entendu, le fait que cela concerne des hommes de Dieu rajoute encore au mystère. Et je voulais que les choses arrivent progressivement, sans me précipiter, comme dans les films d'horreur : tout d'abord un lieu en ruine, et puis une ambiance : le crépuscule. A la 3eme strophe, la pluie qui se transforme en pleurs et en sang et enfin des bruits naturels qu'on peut interpréter de manière surnaturelle. Vous ai-je convaincu (ou pas :))?

Merci à vous Ferrandeix : "Quasiment un chef d'œuvre de congruence sémantique, syntaxique et presque phonique". Oups je suis la tête dans le sable comme les autruches. Merci pour vos conseils avisés sur les quelques incongruences phonétiques

Merci à Miguel : "Un vrai bijou de poésie à la fois descriptive et lyrique". Merci !! Vous avez raison, si ces lieux génèrent une telle fascination, c'est par leur destination première et le lien qui les unit avec l'au-delà. Vous avez raison le crachin nettoie la poussière. L'idée moins prosaïque est que les gouttes d'eau, en absorbant la poussière qui renferme une partie de l'âme des anciens habitants des lieux , absorbent leur côté surnaturel et deviennent pleurs et sang. Bon ça peut faire :)

Merci à HadrienM : Cette filiation que tu me prête avec les romantiques (Brontë, Victor Hugo) et bien je la prends avec beaucoup de bonheur, car c'est à partir de leurs écrits qu'on a commencé à s'intéresser au patrimoine médiéval (et merci à Mérimée bien sûr)

Merci à Piéralun : "Rien à dire c'est splendide", non mais vous avez vu çà, c'est Piéralun qui dit ca pour un texte classique!!! Je suis comme un enfant devant ses cadeaux de noël, je n'ai rien d'autre à dire. Ah si, peut être! La création ne survient pas en génération spontanée. Elle s'inscrit dans un long cheminement inspiré plus ou moins consciemment par des choses qu'on absorbe et qui nous marque. Dans mon premier poème, je parlais des grands auteurs qui nous marquent et sur le fait qu'après avoir lu un de leur poème, on pouvait avoir l'impression de parler comme eux (comme si on était possédé). Il y a sans doute un peu de filiation (un peu, pas trop j'espère) entre ce poème et un certain presbytère.

Merci à Véro : j'ai encore réussi à vous charmer et bien c'est moi qui suis sous le charme. Merci à vous

Bon je ne sais pas si je vais remercier Cristale: Que j'aime quand tu joues les matrones sévères comme cela. "Nous y sommes et même très bien...où? en poésie tout simplement et très bellement". Je ne sais pas si c'est vrai, mais en tout cas, s'il y a chemin parcouru, tu sais très bien que tu l'as grandement facilité. Merci encore pour tes conseils et tes encouragements.

Merci à Provencao : je ne relève même pas un extrait de votre commentaire tant il est gentil et touchant dans sa totalité. Aurais-je un style particulier? Je ne sais pas mais, si c'est le cas, c'est un superbe compliment qui me touche

Merci à Larivière : Je suis touché que le spécialiste du crépuscule se soit penché sur le mien et avec autant de gentils encouragements. Merci à vous

Merci à Stéphane : "écriture sublime ; performance exceptionnelle". J'ai toujours dit que les adjectifs étaient l'âme de l'émotion. Les vôtres me font rougir.

Désolé j'ai l'impression d'avoir été aussi long qu'un 2nd rôle qui vient chercher son César lors de la cérémonie du même nom.

Contribution du : 28/12/2021 18:28
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci Merci et encore Merci pour les abbayes en ruines
Maître Onirien
Inscrit:
15/10/2018 16:35
De Entre vignes et pins.
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 14832
Hors Ligne
Bonjour inconnu1.

Merci de ce retour si travaillé.

Vous avez parfaitement –je crois- identifié ma réticence en formulant cette phrase : « Mon texte aurait, je pense, très bien pu s'appliquer à un manoir en ruine, à un château en ruine ».

J’avais réagi il y a quelque temps sur un texte d’un auteur évoquant le Mont Saint Michel, car je n’y trouvai pas l’écho de la puissance historique et mystique de ce lieu.

Ici votre titre ciblé sur des abbayes disparues m’avait fait espérer une « puissance » comparable et je ne l’ai pas trouvée. D’où ma désillusion. L’approche m’a parue disproportionnée avec le « noyau dur » du thème. Vous expliquez que c’est votre choix et je le conçois a posteriori.

De nombreux commentateurs ont eu une appréciation éblouie, je m’en réjouis pour vous.
La poésie est innombrable, comme les ressentis et les attentes.

Je vous souhaite une très bonne fin d’année.

Corto

Contribution du : 28/12/2021 19:22
_________________
"Entre un poème et un arbre se trouve la même différence qu'entre une rivière et un regard". Federico Garcia Lorca.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci Merci et encore Merci pour les abbayes en ruines
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 21351
Hors Ligne
Citation :

inconnu1
Bon je ne sais pas si je vais remercier Cristale: Que j'aime quand tu joues les matrones sévères comme cela. "Nous y sommes et même très bien...où? en poésie tout simplement et très bellement". Je ne sais pas si c'est vrai, mais en tout cas, s'il y a chemin parcouru, tu sais très bien que tu l'as grandement facilité. Merci encore pour tes conseils et tes encouragements.




Bonsoir célèbre Inconnu,

Souviens-toi de tes remerciements pour "Guerre et paix" http://www.oniris.be/forum/merci-pour-guerre-et-paix-t29156s0.html

À Cristale
"...je vais voir ce que je peux changer sans rogner mes principes et je ferai mieux la prochaine fois. Je ferai un classique en évitant toute diérèse-synérèse et tout e muet non élidable à l’intérieur du vers.... Mais si j’y arrive, je vous rappelle que vous devrez alors me donner un passionnément +. Je vais vous faire un joli poème classique sur la dernière fois où j’ai mangé un cassoulet à la cantine de l’hôpital."

Le résultat est encore mieux car tu as bien joué avec les diérèses, le "e" muets et tout le tralala des règles de versification. C'est donc un passionnément avec 3 +++ que je te dois et ce pour l'ensemble de ton beau poème qui, ouf ! nous a évité une indigestion de cassoulet
Merci pour ce sympathique retour et au plaisir de prochaines publications. Fais chauffer l'encre et ébouriffe ta plume


Contribution du : 28/12/2021 20:20
_________________
"La poésie est avant tout effraction. Elle cherche à plonger plus loin que les effets de surface. “
Jean-Pierre Siméon
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci Merci et encore Merci pour les abbayes en ruines
Expert Onirien
Inscrit:
12/11/2017 17:38
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 4959
Hors Ligne
Ah oui mais si tu ressors les vieux dossiers aussi http://www.oniris.be/uploads/smil4c27c004041d0.gif

Contribution du : 28/12/2021 20:59
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci Merci et encore Merci pour les abbayes en ruines
Expert Onirien
Inscrit:
12/11/2017 17:38
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 4959
Hors Ligne
bon je suis toujours aussi nul avec les émoticônes. J'en profite pour remercier aussi Myo, ma soeur d'écriture pour son gentil commentaire

Contribution du : 28/12/2021 21:00
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci Merci et encore Merci pour les abbayes en ruines
Expert Onirien
Inscrit:
31/03/2020 20:16
De Belgique
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7646
Hors Ligne
Ravie de faire partie de la famille



Myo

Contribution du : 02/01 13:28:34
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2022