Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Merci pour la naissance de Vénus
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
06/04 15:46:25
De vaucluse
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 2978
Hors Ligne
Bonjour

Tout d’abord merci aux lecteurs-commentateurs, visiteurs, qui ont permis à ma poésie « la naissance de Vénus » d'être éditée par Oniris.

MERCI donc à

Gabrielle
d’avoir apprécié mon poème et d’aimer la déscription que je fais du tableau de Botticelli,

Eclaircie
« l’écriture est belle, maitrisée, fluide et harmonieuse... »
j’aime ça (!) et cela m’encourage à persévérer.
Pour ce qui est de la dernière strophe, je termine toujours mes poèmes par un quatrain de « conclusion » .

natile
« je me sens face à un descriptif... » c’est exactement ce que j’ai voulu rendre, un description en termes poétiques je l’espère, du magnifique tableau.

Lebarde
j’apprécie pleinement vos commentaires faits après lecture en E.L, donc en « aveugle ».
« c’est beau à voir,à lire et à écouter... » merci.
J’avoue être comme vous, j’attache plus d’importance au fond qu’à la forme, dans la mesure du raisonnable bien sûr .

Hananke
Comme dit plus haut, c’est volontairement que j’ai décrit ce tableau, et je me répète, en termes suffisamment poétiques...je crois.

Provencao
Je suis navré que vous n’ayez pas aimé mon travail, j’apprécie néanmoins votre mesure.
Pour ce qui est de la description je n’ai en aucune manière « puisé dans Wikipédia », je possède une bibliothèque assez « éclectique » comprenant quelques bons ouvrages sur l’art, la peinture.
J’utilise le Net avec parcimonie et toujours d’un œil critique.
Cordialement.

Papipoéte
Vous lire me met du baume au coeur. « ma plume talentueuse... », ne le dites pas trop, je vais finir par le croire...
J’ignore comment les oniriens composent, pour ma part c’est vraiment l’inspiration du moment, c’est « fulgurant », les vers arrivent naturellement, mais je suis incapable d’écrire sur « commande », comme pour un concours, par exemple. J’ai en réserve une bonne douzaine de poésies, nées de l’inspiration « fulgurante », mais depuis quelques semaines plus rien...la page blanche.
J’espère que cela reviendra !
Cordialement.





Cristale
Encore des commentaires généreux donc agréables...Merci.
Pour ce qui est de la régularité des vers, je suis incapable (pour le moment), de faire des alexandrins parfaits. Sur vingt ou vingt quatre vers, j’en ai toujours deux ou trois qui ne conviennent pas, césure mal placée, treize pieds, etc ;il m’arrive de dénaturer mon texte pour resserrer un vers, à douze pieds... , je vais finir par classer toutes mes poésies en « poésie libre »pour me libérer de la métrique parfaite.
Je m’essaie à la poésie depuis peu (moins de six mois). J’ai appris grâce aux poètes oniriens, une foule de choses concernant la poésie qui pour moi  était : la rime, la césure, l’alexandrin...
Je continue d’apprendre.

Davide
Pour ce qui concerne la métrique, voir ma réponse à Cristale.
Pour le reste effectivement, mon poème manque un peu de sentiment personnel, comme on me le fait remarquer d’autre part.
Votre conclusion généreuse me rassérène, merci de m’avoir fait découvrir le beau poème « la beauté » de Baudelaire.

Malitorne
Là vous me secouez pour que je me réveille et que j’affronte la concurrence...J’avoue ne pas avoir le sens de la compétition. Mais merci quand même pour cette semonce amicale...

senglar
Je vois que vous faites une « fixation »sur le rapport tête/corps, il semblerait que sur le tableau, le rapport soit un peu plus grand que 1/8. (mesuré sur une image, ne tenant pas compte de la position du modèle)
D’après « le guide de l’artiste , le nu dans l’histoire de l’art », édition Gründ, page 16, … « je cite : il existe 3 systèmes de proportions ou canons pour représenter la figure masculine (et féminine : si la taille de la femme est plus petite sa tête l’est tout autant...
le 1er 7 têtes et demie,représentation normale
le 2ème 8 têtes donne des proportions plus harmonieuses, telles les sculptures grecques classiques.
le 3ème 8 têtes et demie, figure élancée très idéalisée proche des héros(ines) de fiction.
Je pense que le peintre a choisi la 3ème proportion.
Quand à la poitrine très (trop) ronde, qu’avez-vous contre les seins ronds d’une toute jeune et jolie femme ? En attendant quelques années, la « rotondité » deviendra très vite hélas « oreilles de cocker ». La mariée n’est jamais trop belle !
La pose est intime car une femme pure, nue est toujours dans l’intim(ité). Voir à ce sujet l’héroïne du chevalier Destouches de Barbeys d’Aurevilly.
Cela étant, vous vous dites subjugué (est-ce par mes vers ou plutôt par Vénus ? ) mdr
Cordialement.

Emilia
« voulant souligner l’aspect admirable et fascinant de ce chef d’œuvre »
bien vu emila, c’est tout à fait ça.

Vancyrs
je suis ravi de vous avoir fait découvrir ce tableau.
Vous dites qu’il manque des nuances à ma poésie, vous n’êtes pas le premier à faire cette constatation, j’essaierai d’introduire plus de « personnel » dans mes future poèmes,
Merci pour le commentaire.



Donaldo75
J’ai essayé de décrire fidèlement le tableau en expressions poétiques. Vous dites que c’est bien composé et agréable à lire...merci.


Anje
venant de vous, le commentaire : « j’apprécie la recherche, le travail, et le joli résultat »m’encourage à persévérer.
« celui-ci l’adule : sublime, superbe, splendeur »toutes ces épithètes s’adressent pour moi autant au modèle qu’à (surtout) la qualité du tableau...
« souriant d’un sourire » m’a échappé malgré les X relectures.
Pour la métrique, je voue renvoie vers ma réponse à Cristale.

Contribution du : 02/09 15:43:33
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour la naissance de Vénus
Expert Onirien
Inscrit:
15/12/2017 07:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5304
Hors Ligne
Bonjour Poldutor,

Bien sûr que c'est un encouragement à persévérer. La prosodie n'est pas une matière simple et demande une bonne dose de travail. Je suis certain que beaucoup vous le diront. On vous dira sans doute aussi "remettez l'ouvrage au métier, dix fois, cent fois…". J'ai lu qu'un poème est terminé quand on ne peut pus en bouger un mot, comme un château de cartes. Imaginez donc. Le mot, le seul qui aille à une place et pas à une autre.

Et puis rassurez vous, on est tous, en tout cas moi, passés par des phases de découragement. Mais quand on aime, on se laisse encore caresser par la plume et l'on essaie de la satisfaire toujours mieux.
J'ai beaucoup appris de certains oniriens mais je bouquine aussi pas mal. Presqu'à dormir avec Sorgel !...

Bon courage et à vous lire encore.

Anje qui continue aussi à apprendre.

Contribution du : 02/09 17:07:27
_________________
L'art ne fait que des vers, le cœur seul est poète (A. Chénier).
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour la naissance de Vénus
Expert Onirien
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 3353
Hors Ligne
Bonjour poldutor,

Comme Anje le dit si bien, c'est un travail qui prend du temps... Si les rigueurs du classique ne sont évidemment pas exigées, il est vrai que les alexandrins "sonnants" avec des rimes "sonnantes" constituent un vrai plaisir de lecture. Et c'est le cas de votre poème, à quelques "accrocs" près.

Cela dit, je vous conseillerai (conseil d'ami !) également de travailler le "fond" de vos poèmes et de ne pas rester dans quelque chose de trop descriptif.
Un certain nombre de commentaires d'oniriens a ciblé cette "faiblesse", si je puis m'exprimer ainsi.


Bon courage !
Mais il ne faut pas - jamais - oublier le plaisir de l'écriture !

Davide

Contribution du : 02/09 18:07:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour la naissance de Vénus
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
06/04 15:46:25
De vaucluse
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 2978
Hors Ligne
Bonjour Anje
Merci pour vos conseils encourageants.
Comme je le disais dans l'une de mes réponses, lorsque je suis "inspiré", j'écris très rapidement le premier jet de mon poème, puis je passe des heures, voire des jours à "l’améliorer", ajoutant, retranchant, reprenant, cherchant des synonymes etc..., mais je n'invente rien, je pense qu'il en est de même pour tous les Oniriens.
Cordialement.
poldutor

Contribution du : 03/09 07:20:41
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour la naissance de Vénus
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
06/04 15:46:25
De vaucluse
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 2978
Hors Ligne
Bonjour Davide
Merci pour vos conseils, il est vrai que les quelques poèmes qu'Oniris m'a fait le plaisir d'éditer, sont un peu trop descriptifs, je pense que les sujets traités se prêtent mal (à mon avis) aux sentiments personnels, il faudrait néanmoins les "humaniser" d'avantage.
Vous dites :"il ne faut jamais oublier le plaisir de l'écriture", je vais vous faire un aveu, j'aime écrire, mais mon plaisir serait plus dans l'écriture d'une nouvelle, de la prose donc que dans la poésie. Je ne suis pas hélas capable de raconter une histoire, par faute d'inspiration ; comme pour la poésie, il faut que ce soit "spontané", je ne peux pas me mettre devant mon clavier et dire : je vais écrire une histoire de..., je ne sais pas faire cela et je le regrette. J'admire beaucoup les onoriens auteurs de nouvelles.
Cordialement.
poldutor

Contribution du : 03/09 07:42:03
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2019