Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Merci pour mon poème : La passion est un lierre.
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 3899
Hors Ligne
Merci beaucoup aux commentateurs du Groupe Lecture et au CE d'avoir permis cette publication. Et merci beaucoup également aux lecteurs et surtout aux commentateurs après publication.
J'avais classé ce poème dans la catégorie "Contemporain". Celui-ci a été reclassé en "Néo classique. Je remercie beaucoup le CE pour ce reclassement.
Sur le moment, j'en ai été flattée. Je me suis dit que j'avais sans doute fait quelques progrès. Grâce à vous bien sûr, chers Oniriens, par vos encouragements, votre bienveillance, vos conseils, vos observations judicieuses. Puis, après quelques minutes de bonheur ineffable, j'ai douté de moi...
Finalement, je suis contente que mon texte ait été bien accueilli, consciente toutefois que la perfection, pour moi du moins, n'est pas de ce monde, et qu'il me faut encore progresser.
J'ai aimé imaginer ce personnage romantique, d'un passé révolu, excessif bien sûr. J'ai essayé de ne pas le faire trop poussiéreux. Le passé est un thème que j'aime explorer comme le ferait un voyageur immobile.
Ce personnage que j'ai voulu passionné est sans doute une réminiscence de mon adolescence quand je lisais Chateaubriand, père du romantisme en France : "Levez vous orages désirés"...
J'ai aimé lire vos commentaires, précis, justes, judicieux, à l'écriture soignée et brillante.

Merci beaucoup LEBARDE pour votre commentaire. Vous avez été sensible au charme, à la délicatesse et à la poésie de ce texte. Vous avez remarqué cependant quelques défauts dans la versification. J'en prends bonne note pour les prochaines poésies.

natile. Merci beaucoup. Vous avez aimé les images puissantes et avez compris que la passion est aussi et avant tout un asservissement.

Cherbiacuespe. Vous avez apprécié l'écriture, les images simples, la délicatesse, l'imaginaire de ce texte. Merci beaucoup pour votre enthousiasme qui m'encourage à continuer à écrire.

poldutor. Vous avez apprécié ma poésie et en particulier la dernière strophe. Le personnage de la jeune femme pourrait être celui d'une coquette comme vous le remarquez fort justement ou peut-être celui d'une jeune femme qui n'est pas du tout dans le registre de la passion : "Tu joues avec mon coeur comme on aime en riant." Merci beaucoup pour la précision et la justesse de votre commentaire.

Eclaircie. Vous avez trouvé des qualités à ce poème, cependant, il ne vous a pas enthousiasmée. Merci beaucoup pour votre lecture attentive et votre commentaire judicieux.

Corto. Vous avez particulièrement apprécié la dernière strophe cependant ce poème hors du temps et à l'écriture maniérée ne vous a pas séduit. J'ai en effet pris le risque de déplaire à certains d'entre vous, en écrivant ce poème suranné. C'est un parti pris. J'en ai assumé les conséquences dès l'écriture de celui-ci. Merci beaucoup pour ces arguments que j'approuve totalement.

Gabrielle.
Merci beaucoup pour votre commentaire à propos du charme envoûtant de la passion.

Robot.
Vous avez apprécié la composition et la poésie de ces tercets. Vos précisions sur Musset et Liszt sont judicieuses. Merci beaucoup.

papipoete : vous avez imaginé votre propre histoire autour de ces deux personnages et elle est tout à fait plausible. Merci beaucoup pour votre commentaire élogieux qui me va droit au coeur. J'ai bien noté votre observation à propos du verbe "reposerons". J'ai préféré le futur pour des raisons de musicalité. Mais votre précision est judicieuse.

Davide. Vous avez relevé avec justesse la dualité de la passion et les oppositions qui l'illustre.
Même si vous avez aimé la forme des tercets, le schéma rimique, la musicalité des vers, vous notez quelques réserves.
Oui, en effet, le thème de la passion et de l'amour en général est usé jusqu'à la corde. Mais je me sens incapable de vous promettre que jamais plus je n'aborderai ce type de sujet : il m'attire irrésistiblement ! 😊
Merci pour votre lecture attentive et votre commentaire judicieux.

senglar.
Votre analyse sur la passion est très juste et foisonnante d'idées. C'est tout à fait ce que j'ai voulu montrer. Vous avez été sensible en particulier à toutes ces oppositions : cet asservissement "terrible et merveilleux".
Merci beaucoup pour votre commentaire élogieux.

Sympa. Merci beaucoup pour votre commentaire élogieux. Il me va droit au coeur.
Cette belle coquette doit s'oublier elle-même pour pouvoir succomber à cette déclaration enflammée...Ce n'est pas gagné !

Cristale.
Merci beaucoup d'avoir apprécié la douceur de mes images et le rythme mélodieux de mes vers.
Je ne peux m'empêcher de vous citer tant cette phrase de votre commentaire est belle : "Et ce lierre safran dans le vent riant doucement...qui s'enroule autour des tercets passionnés rend au poème l'écho de son titre."

Vincente. Vous avez bien senti cette dramatisation progressive tout au long du poème, principalement dans la deuxième partie du texte. Oui, je la voulais "lancinante", "enveloppante" comme vous le dites si bien. Vous avez bien vu l'ambivalence de l'attachement : à la fois aimer à la folie et vouloir se défaire.
Vous me demandez si je suis de cette fibre amoureuse ? Je suis effectivement romanesque mais surtout en rêve. J'aime regarder un beau film ou lire un livre avec des personnages torturés qui vivent de grandes passions. Mais pour ma part, tous ces sentiments excessifs m'épuiseraient vite. Un grand amour, certes, mais raisonnable, fondé sur une relation harmonieuse, ce qui n'est pas le cas du narrateur-poète étouffé par le lien, le lierre...
Merci beaucoup pour votre réflexion approfondie et très juste.


jfmoods. Que dire après vous, qui avez compris l'essence même du poème ? Merci beaucoup pour votre brillant commentaire.

Merci beaucoup Anje pour votre commentaire si joli qui se lit comme un poème et vos éloges qui me vont droit au coeur.

Donaldo75. C'est "Un poème composé à l'ancienne", en effet. Mais vous avez apprécié cette forme non figée et le ton enlevé. Merci beaucoup pour vos applaudissements...et vivent le Cha-cha-Cha et le Mambo.

STEPHANIE90. Merci beaucoup pour votre commentaire enthousiaste et votre gentillesse qui me vont droit au coeur.

emilia. Merci beaucoup pour votre commentaire enthousiaste et vos précisions sur George Sand, "portant le doux prénom d'Amantine", et sur "l'enchanteresse Circé, ensorceleuse usant de sortilèges".

Au plaisir de vous lire et de vous commenter, chères poétesses et chers poètes.

Annick

Contribution du : 10/09 19:24:29
_________________
"L'exception à la règle fait la féerie de l'existence". Marcel Proust.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour mon poème : La passion est un lierre.
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 3899
Hors Ligne
Un émoticone pirate "soupçonneux" est venu se ficher sous mon prénom, sur ma page de remerciements. Le temps d'édition ayant expiré, je ne sais comment l'enlever.
Désolée...

Contribution du : 10/09 19:44:50
_________________
"L'exception à la règle fait la féerie de l'existence". Marcel Proust.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour mon poème : La passion est un lierre.
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 12294
Hors Ligne
Bonjour Annick

Le petit émoticône suspicieux est un coquin qui aime se glisser partout

Ce n'est pas un problème on a bien compris que votre intention était juste à côté du petit fripon qui l'a poussée d'un coup d'épaule pour prendre sa place :

Merci Annick pour ce retour sur commentaires. Chateaubriand a eu raison de vous tenir compagnie, son influence pour votre goût du romantisme en a été plus que positive.


Au plaisir d'autres lectures,
Cristale

Contribution du : 11/09 10:46:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour mon poème : La passion est un lierre.
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 3899
Hors Ligne
Bonjour Cristale,

Comment voulez-vous que les Oniriens aient envie de franchir ma porte pour découvrir mes remerciements, avec ce lutin malin montant la garde avec zèle, il faut bien le dire !
Et encore, j'ai eu de la chance. Il n'est pas trop méchant ! Cela aurait pu être celui-ci ou pire, celui là
Cristale, vous avez su détourner son attention ou peut-être passer à travers les murs pour me laisser votre gentil message. Vous êtes une fée, c'est normal !

Merci pour votre passage qui me fait très plaisir.

Annick

Contribution du : 11/09 12:05:09
_________________
"L'exception à la règle fait la féerie de l'existence". Marcel Proust.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour mon poème : La passion est un lierre.
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2997
Hors Ligne
Bonjour Annick,

Merci pour ce très sympathique retour sur commentaires.


Vous dites : "Oui, en effet, le thème de la passion et de l'amour en général est usé jusqu'à la corde. Mais je me sens incapable de vous promettre que jamais plus je n'aborderai ce type de sujet : il m'attire irrésistiblement ! 😊"

Mes réserves ne viennent pas du thème - surtout pas - mais de son traitement ; un poème un peu consensuel, certes, mais j'adore le romantisme "poussiéreux".
Ce qui m'a le plus dérangé, en réalité, c'est la - pourtant belle - métaphore du lierre, que je trouve... superfétatoire, franchement inutile ; j'aurais aimé que ce poème se close sur ce vers, magnifique :
"Où nous reposerons jusqu'à la fin des temps..."
L'envoûtant feuillage du lierre a dû me serrer trop fort... oh, le méchant !

Sans la dernière strophe, j'aurais mis "Beaucoup". J'adore votre écriture, vous le savez.

Mais les "Annickroches" de ce lierre n'enlèvent rien à votre talent.

Contribution du : 11/09 20:50:49
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour mon poème : La passion est un lierre.
Expert Onirien
Inscrit:
15/12/2017 07:55
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Post(s): 5043
Hors Ligne
Bonjour Annick.

Mon commentaire ne faisait que reprendre vos mots qui m'ont suivi en rimes rangées dans mon petit bois. Et il m'était plus facile de tailler ces étrangleurs aux belles feuilles en pensant à vos fleurs étouffées. Grâce à votre poésie, j'étais le sauveur des branches séchantes. Ma forêt et moi vous remercions encore beaucoup.

Anje qui aime entendre respirer les fleurs.

Contribution du : 12/09 08:02:08
_________________
L'art ne fait que des vers, le cœur seul est poète (A. Chénier).
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour mon poème : La passion est un lierre.
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 3899
Hors Ligne
Bonjour Davide,

Merci pour vos précisions que je comprends tout à fait. Cette conclusion s'impose d'elle-même, en effet :

"Las ! Je ne peux trouver ni répit ni remède.
Je rêve d'un tombeau telle une couche tiède
Où nous reposerons jusqu'à la fin des temps..."

D'autant plus que ce tercet ci-dessous vient comme une morale où la voix du narrateur semble se confondre avec celle de l'auteur :

La passion est un lierre à l'envoûtant feuillage,
Il chemine en secret le long des grands herbages
Pour enlacer les fleurs tout en les étouffant.

Enfin, on peut se poser la question de savoir si ces trois derniers vers sont crédibles dans la bouche du narrateur ! Pour énoncer cette sorte d'adage, il faut une mise à distance du locuteur face à sa douleur, son emprise.
Surtout que c'est un point de vue interne. Avec un narrateur omniscient, cela aurait été peut-être plus naturel.

Bref, je me suis posé toutes ces questions avant d'inclure ces trois vers.

Mais comme je les aime plus que tout, je suis prête à supprimer tout le reste, et ne garder que ceux-là...
Je blague...

Merci beaucoup Davide pour votre main de fer dans un gant de velours !

Contribution du : 12/09 13:03:09
_________________
"L'exception à la règle fait la féerie de l'existence". Marcel Proust.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour mon poème : La passion est un lierre.
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 3899
Hors Ligne
Bonjour Anje,

Même quand on se transforme en jardinier, la poésie n'est jamais loin. Je suis flattée que vous ayez associé mon poème au sauvetage de votre petite forêt face au lierre enjôleur mais non moins tueur !
De ce fait, vous devenez un héros !

Merci beaucoup Anje pour votre sympathique message sur ma page.

Contribution du : 12/09 13:15:53
_________________
"L'exception à la règle fait la féerie de l'existence". Marcel Proust.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour mon poème : La passion est un lierre.
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 3899
Hors Ligne
Merci beaucoup MonsieurNon pour votre lecture atttentive et votre commentaire encourageant.
Votre observation à propos de la mise en parallèle de ces vers ci-dessous (et plus particulièrement du mot " couche") est fort judicieuse :

"Qu'il est long le chemin qui me mène à ta couche
Tapissée du velours de ta peau, de ta bouche !

Je rêve d'un tombeau telle une couche tiède
Où nous reposerons jusqu'à la fin des temps...

Au plaisir de vous lire.

Contribution du : 13/09 17:32:14
_________________
"L'exception à la règle fait la féerie de l'existence". Marcel Proust.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour mon poème : La passion est un lierre.
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2997
Hors Ligne
Bonjour Annick,

Vous dites :
Citation :
Enfin, on peut se poser la question de savoir si ces trois derniers vers sont crédibles dans la bouche du narrateur ! Pour énoncer cette sorte d'adage, il faut une mise à distance du locuteur face à sa douleur, son emprise. Surtout que c'est un point de vue interne. Avec un narrateur omniscient, cela aurait été peut-être plus naturel.

Je suis tout à fait d'accord, à contrario d'une fable, où le point de vue est - à ma connaissance - omniscient, du début à la fin.
C'est cette rupture dans l'énonciation qui m'a gêné en dénouement de votre poème... En "nouement" faudrait-il dire, puisque que le lierre n'est pas du genre à desserrer les dents.


Bonne journée

Contribution du : 14/09 13:05:41
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »





Oniris Copyright © 2007-2019