Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Merci pour Sabine Sicaud.
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 3935
Hors Ligne
Merci beaucoup au CE d'avoir publié mon poème "A Sabine", merci aux commentatrices et commentateurs en EL et à celles et ceux après publication. Et merci également aux lecteurs.

J'ai abordé l'écriture de ce poème différemment des autres poèmes que j'ai écrit, car ici point de personnage de fiction, mais au cœur de ces vers, un hommage (à mon petit niveau) à une jeune poétesse au talent inénarrable et au destin tragique.
Comment rendre, restituer en si peu de mots, ne serait-ce qu'une parcelle de sa personnalité, de ses créations et de son destin, sans trahir l'esprit même de sa poésie ?
Le but de mon poème était de remettre en lumière cette poétesse méconnue, peut-être l’espace d’un instant, celle qui pourtant, de par sa maturité, sa créativité, son immense talent, est dans la lumière de la poésie depuis toujours.
Nombre d'entre vous ne la connaissaient pas. Moi-même, il y a peu de temps que je l'ai découverte. Touchée par ses poèmes d'une grande fraîcheur, d'une puissante force évocatrice, et son tragique destin, j'ai donc souhaité lui rendre mon humble hommage.

poldutor. Merci beaucoup d'avoir apprécié la simplicité et la beauté de mes vers et ravie de vous avoir fait connaître cette poétesse hors du commun.

Gabrielle. Merci beaucoup d'avoir été sensible à cet hommage.

papipoete. Merci beaucoup. Vous avez été particulièrement touché par mes vers qui mettent en scène le destin tragique de cette jeune poétesse. Comme vous le dites si bien, "la poupée de chiffon rose dont les jambes pendent un peu".... est à son image.

Robot. Merci beaucoup. Votre commentaire tout en sensibilité restitue bien tout ce que j'ai voulu faire passer dans mon poème, en particulier "cette force de vie" malgré la maladie. Ravie de vous avoir fait connaître cette poétesse hors norme.

Lebarde. Merci beaucoup d'avoir globalement apprécié mon poème. Toutes les observations que vous notez me sont précieuses.
Quant "à l'armoire statique", elle renvoie en effet à un extrait d'un de ses poèmes "Quand je serai guérie" :

"...Nul ne sait à quel point nous sommes fatiguées,
Toutes deux, de ce gris de la tapisserie,
De l'armoire immobile et de ces noires baies
Que le laurier nous tend derrière la fenêtre..."

NB : "toutes deux" : sa mère et elle-même.

PIZZICATO. Merci beaucoup d'avoir apprécié mon hommage "tout en sobriété". Ravie de vous faire connaitre cette poétesse à l'étonnante maturité.

Eclaircie. Merci beaucoup. Très contente de vous faire connaitre cet auteur, en effet très mature pour son âge.
La mise en page est une erreur d'étourderie de ma part. Désolée pour cet inconfort de lecture.
Je l'ai appelée "petite fée" pour des raisons purement lexicales et ainsi pouvoir retomber sur mes "pieds". En réalité on la surnommait "petit elfe".
"Désenchantée", car ses derniers poèmes sont aussi empreints de sentiments terriblement puissants comme l'expression de sa très grande souffrance :

Ah ! Laissez-moi crier !

« Ah! Laissez-moi crier, crier, crier …
Crier à m’arracher la gorge!
Crier comme une bête qu’on égorge,
Comme le fer martyrisé dans une forge
Comme l’arbre mordu par les dents de la scie,
Comme un carreau sous le ciseau du vitrier…
Grincer, hurler, râler. Peu me soucie
Que les gens s’en effarent. J’ai besoin
De crier jusqu’au bout de ce qu’on peut crier..."

TheDreamer. Merci beaucoup d'avoir apprécié mon petit poème tout simple.
J'apprécie beaucoup ces vers de Théophile Gautier !

Zorino. Merci beaucoup d'avoir apprécié mon poème. Ravie de vous faire découvrir cette jeune poétesse au talent si précoce. J'ai tenté de la mettre "sous les projecteurs", le temps d'une lecture.
Pour la mise en page, je suis désolée. C'est une erreur d'étourderie de ma part.

Corto. Merci beaucoup d'avoir apprécié mon poème. Il y a chez cette jeune fille la volonté à la fois "de faire provision d'espérance", de vouloir continuer à mordre la vie à pleine dents et en même temps d'écrire sa souffrance :

Quand je serai guérie...

"...J'ai besoin de sorbets et de liqueurs glacées,
De fruits craquants, de raisins doux, d'amandes fraîches.
Peut-être d'ambroisie...
Ou simplement de mordre au cœur neuf d'une pêche ?..."

Vous parler ?

"Vous parler ? Non. Je ne peux pas.
Je préfère souffrir comme une plante,
Comme l'oiseau qui ne dit rien sur le tilleul.
Ils attendent. C'est bien. Puisqu'ils ne sont pas las
D'attendre, j'attendrai, de cette même attente.

Ils souffrent seuls. On doit apprendre à souffrir seul.
Je ne veux pas d'indifférents prêts à sourire
Ni d'amis gémissants. Que nul ne vienne.

La plante ne dit rien. L'oiseau se tait. Que dire ?
Cette douleur est seule au monde, quoi qu'on veuille.
Elle n'est pas celle des autres, c'est la mienne.

Une feuille a son mal qu'ignore l'autre feuille.
Et le mal de l'oiseau, l'autre oiseau n'en sait rien."

Davide. Merci beaucoup d'avoir si bien compris cette poétesse que vous appréciez tant depuis votre adolescence. Peut-être étiez-vous, vous aussi, un peu ce personnage de fiction qu'elle interpellait dans ses poèmes ?

"Ne regarde pas si loin, Vassili, tu me fais peur.
N’est-il pas assez grand le cirque des steppes ?
Le ciel s’ajuste au bord.
Ne laisse pas ton âme s’échapper au-delà comme un cheval sauvage.
Tu vois comme je suis perdue dans l’herbe.
J’ai besoin que tu me regardes, Vassili."

Le poème que j'ai écrit, a en effet comme toile de fond la souffrance et puis cette provision d'espérance, "cette force de vie" (peut-être l'énergie du désespoir) qui surnage...

Anje. Merci beaucoup d'avoir aimé mon poème. J'apprécie l'initiative de la ville de Villeneuve-sur-Lot. Sabine Sicaud mérite bien cet hommage. Merci pour cette précision.

Senglar. Merci beaucoup. Vous avez apprécié la sobriété de mes vers. Je les voulais en effet simples et sobres pour laisser de la place au lecteur afin qu'il se forge sa propre opinion et aussi par respect pour cette poétesse qui est partie bien trop tôt.

Cristale. Merci beaucoup d'avoir apprécié mon poème. J'ai fait en sorte, en effet, de la faire revivre un peu, de la faire connaître. Il y a tant de poètes et poétesses méconnus qui ont un talent fou...Merci d'avoir cité un extrait de ses poèmes où l'on perçoit cette force de vie malgré la maladie.

hersen. Merci beaucoup d'avoir été touchée par mes vers. En effet, la poésie a été pour elle un refuge et le moyen d'exprimer ses rêves, ses espoirs, sa souffrance. Parfois, toute cette souffrance est si intime qu'on ne peut pas même s'alléger de ce fardeau en se confiant auprès des siens :

"La plante ne dit rien. L'oiseau se tait. Que dire ?
Cette douleur est seule au monde, quoi qu'on veuille.
Elle n'est pas celle des autres, c'est la mienne."

jfmoods. Merci beaucoup pour la qualité, la précision de votre commentaire. Vous avez tout dit et vous l'avez dit avec sensibilité. Je suis impressionnée à chaque fois par vos commentaires. Il semble que vous voyez à travers les choses, les êtres, comme dans un livre ouvert.

Vincente. Merci beaucoup d'avoir apprécié mon poème. Votre commentaire est fort intéressant. Effectivement, ce sujet était risqué, il m'a fallu éviter tous les écueils. Le titre en est un. J'ai beaucoup hésité avant de le choisir, étant bien consciente que ce titre est réducteur et même, on pourrait me reprocher de m'être approprié le monopole de son coeur. Difficile de mettre dans ce raccourci tout ce qu'on voudrait.

STEPHANIE90. Merci beaucoup d'avoir apprécié mon poème. Très contente de vous faire connaître cette jeune poétesse qui fait preuve, en effet, d'une étonnante maturité.

Pouet. Merci beaucoup d'avoir apprécié la simplicité de l'écriture. Je suis flattée que le dernier quatrain vous plaise autant. Ce sont quatre vers qui sont tombés d'un seul coup sur ma page, sans réel travail, quand d'autres m'ont donné un mal fou.

Castelmore. Merci beaucoup d'avoir été sensible à mes vers. Vous avez apprécié que mon poème ne verse pas dans le pathétique. Je devais absolument rester dans la sobriété pour laisser de la place à mon lecteur et en même temps être fidèle à l'esprit de la poésie de Sabine Sicaud.

Eccar. Merci beaucoup d'avoir apprécié ce poème "sans fioriture". Oui, la poupée de chiffon est à l'image de l'enfant malade, privée de ses forces et qui se meurt.

Merci à tous, à toutes, chers Oniriens, de vos commentaires pleins de sensibilité, de finesse, de justesse.

La parole est à Sabine Sicaud, en conclusion, car c'est bien elle qui est au cœur de ce poème, qui en est l'inspiratrice :

Si quelque oiseau bleu me fait signe,
Rien, sachez-le, ne me retient.

Contribution du : 14/07 20:11:26
_________________
"L'exception à la règle fait la féerie de l'existence". Marcel Proust.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour Sabine Sicaud.
Expert Onirien
Inscrit:
02/10/2013 12:55
De La Thébaïde
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Auteurs
Post(s): 5346
Hors Ligne
bel hommage Annick, vous avez réussi, pleinement réussi, à rendre cette jeune poétesse - et plus encore poétesse à part entière - vivante à nos yeux. Quant à ce fil, c'est tout simple, il immortalise splendidement Sabine Sicaud !

Hommage lui soit rendu !

Merci


senglar

Contribution du : 14/07 20:36:56
_________________
"Je suis le Ténébreux,- le Veuf,- l'Inconsolé,/ Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :/ Ma seule Etoile est morte,- et mon luth constellé/ Porte le Soleil noir de la Mélancolie." "El Desdichado" G. de Nerval
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour Sabine Sicaud.
Expert Onirien
Inscrit:
03/02/2018 14:49
De Rhône Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 4464
Hors Ligne
Merci pour ce retour, nous offrir des extraits de Sabine Sicaud est une excellente et délicate idée.
Je comprends qu'il faudrait mieux connaître l'auteure pour pénétrer plus avant dans votre poème.
On entrevoie votre démarche et le soin apporté au choix des mots, et bien sûr votre part de subjectivité entrant dans la composition de votre texte.

Contribution du : 15/07 02:00:36
_________________
Notre blog partagé, merci aux passants Poésie Fertile
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour Sabine Sicaud.
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 3935
Hors Ligne
Merci senglar pour vos encouragements. Et que Sabine Sicaud vive à travers sa poésie...

Annick

Contribution du : 15/07 11:49:59
_________________
"L'exception à la règle fait la féerie de l'existence". Marcel Proust.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour Sabine Sicaud.
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 3935
Hors Ligne
Merci Eclaircie pour vos observations fort justes et je ne peux qu'inviter les Oniriens à lire tous les poèmes de Sabine Sicaud.

Annick

Contribution du : 15/07 11:55:34
_________________
"L'exception à la règle fait la féerie de l'existence". Marcel Proust.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour Sabine Sicaud.
Expert Onirien
Inscrit:
14/01/2016 20:05
De Milan
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 3919
Hors Ligne
Merci pour votre retour Annick. C'est toujours plaisant et intéressant de savoir la motivation et comment s'y est pris l'auteur.e pour écrire son texte (poème dans votre cas).
En ce qui concerne ma remarque sur la forme, ce n'était pas nécessaire de vous excuser.

A vous relire

Contribution du : 15/07 13:05:38
_________________
Ce qui importe c'est d'aller vers et non d’être arrivé car jamais l'on arrive nulle part sauf dans la mort.
Antoine de Saint-Exupéry (Citadelle)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour Sabine Sicaud.
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 3935
Hors Ligne
Oui, Zorino, il est intéressant qu'un auteur nous éclaire à ce sujet et je lis toujours avec beaucoup d'attention et d'intérêt les remerciements.

Merci pour votre commentaire et au plaisir de vous lire.

Annick

Contribution du : 15/07 19:10:51
_________________
"L'exception à la règle fait la féerie de l'existence". Marcel Proust.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2019