Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Naître que des rêves quelques pistes
Onirien Confirmé
Inscrit:
10/06/2019 07:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 764
Hors Ligne
Loin de moi l'idée d'orienter la lecture, je me contenterai de donner quelques pistes sur les aspects de ce texte. Voici un résumé des thèmes de chaque strophe.

L'amour, sentiment des cultes

Différences entre amour et désir

La découverte du sentiment amoureux à travers nos errances.

Les amours interdits, hors du commun, secrets inavouables.

Chacun pense être le seul capable d'aimer vraiment.

L'incompréhensible dans l'amour.
La tendance naturelle à aimer
La meilleure preuve d'amour, le bonheur de savoir l'autre aimé et aimant

Pour la dernière strophe : Le "car" me semble important.
Si on l'enlève, le sens change.

Il s'agissait d'évoquer l'impression de ne pas exister tant que nous n'aimons pas (je ne suis pas) et de n'aimer vraiment que lorsque l'on est capables de se défaire de son ego au point d'avoir l'impression de ne plus exister (je ne suis plus). Tant que l'on n'existe pas l'un pour l'autre avec tout l'amour de l'un dans l'autre au point de rejoindre une forme d'amour universelle, on n'aurait, à mon sens, pas encore été soi.

Merci encore à chacun(e) d'entre vous

Contribution du : 28/11/2019 05:32
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Naître que des rêves quelques pistes
Expert Onirien
Inscrit:
03/02/2018 14:49
De Rhône Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 5641
Hors Ligne
Merci pour ce retour, posté tôt après la parution.
Elle aiguisera la curiosité des oniriens, j'espère, votre poème vaut vraiment d'être lu et commenté.

Je n'ai pas lu les autres commentaires, j'imagine que votre évocation des mots "car" est en rapport avec ceux-ci.
Vous offrez là de nouvelles pistes pour appréhender votre poème, pour l'apprivoiser (?).

Contribution du : 28/11/2019 07:41
_________________
Ecrivez ce que vous désirez écrire, c'est tout ce qui importe, et nul ne peut prévoir si cela importe pendant des siècles ou pendant des jours.
Virginia Woolf- Une chambre à soi- Publié en 1929
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Naître que des rêves quelques pistes
Onimodérateur
Inscrit:
12/05/2016 20:15
De Vendée (85)
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Post(s): 5726
Hors Ligne
Bonjour Krish,

Avant toute autre lecture (je n'avais pas vu alors votre forum lancé), ma première de ce matin a été de me fondre à nouveau dans votre poème. Je l'avais trouvé exceptionnel en EL, j'espérais dans une certaine impatience le relire dès sa publication dont je ne doutais pas (j'ai eu d'ailleurs une frayeur fugace : et s'il n'était pas retenu ? Je ne savais ni qui l'avait écrit ni comment le retrouver alors que je voulais l'inclure parmi le gratin de mes découvertes éparses), et il a paru, apparu dans le ravissement formidable de sa lecture première…

Le matin, ma capacité de réception d'un poème est dans sa meilleure perspective (enfin les bons matins, un de ceux comme aujourd'hui). J'ai donc pu m'y fondre et même plus m'y confondre, tant il me parle, me plait et me transporte. Ce matin, j'aurais voulu lui rajouter la petite flèche vers le haut que, par inclination initiale à la "sobriété", j'avais laissée de côté.

Votre poème, à mon sens, n'est pas hermétique. Il s'engage dans un registre difficile à embrasser, l'amour dans son universalité, dans un geste très inspiré hors du normal, j'y devine le paranormal de la sensibilité, le sensationnel au sens premier, etc…, et dans un geste d'ultime sincérité, une sorte de séduction où l'assentiment du lecteur est invité à une communion, comme dans un geste d'amour, il tente de faire vivre ce partage.
Rien dans ce texte ne cherche l'ombre des questionnements sibyllins, il est lumière dans son intention, ouverture à cette quatrième dimension qu'est la vie "amoureuse", dans son expression ; celle qui nous "déclare" en vie.

Je comprends votre souci "d'aider" l'entrée dans votre proposition par ces "quelques pistes" ici dévoilées, mais je ne les trouve pas nécessaires en elles-mêmes. Votre "poésie dit" comme le souligne "Pouet", et avec quelle ampleur ! Peut-être est-ce elle qui a rendu délicate ou difficile le commentaire pour certains, je vois d'ailleurs que le nombre de lectures est d'une belle proportion. Pas nécessaire en elles-mêmes disais-je, mais elles auront sûrement la vertu de lancer cette alarme : "c'est important, lisez, venez !" Mais vous avez bien fait de vous contenter de signaler uniquement le thème de chaque partie.

Au très grand plaisir de vous lire à nouveau.
Vincente

Contribution du : 28/11/2019 12:21
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020