Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 ... 3 4 5 (6) 7 8 9 ... 42 »


Re : Nouvelles en trois lignes
Visiteur 
Elle attendit qu'il prenne sa douche. Elle posa la photo sur la table du séjour. Pris son sac, sa mastercard et son passeport. Elle sortit sans claquer la porte et avant d'inutiles explications.

- Taxi, à l'aéroport !

Où aller n'était pas la question.

Contribution du : 22/01/2013 22:10
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Organiris
Inscrit:
17/09/2009 15:41
Groupe :
Évaluateurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 27766
Hors Ligne
Elle est l’autre, la fille d’en face. De sa fenêtre, elle voit cette femme prendre son manteau. En baissant les yeux, exactement six minutes plus tard, elle la voit sortir et hêler un taxi. Quelque chose dans son allure, peut-être la façon de tendre le bras, saccadée, ou de jeter son sac dans le taxi, lui crie : elle, elle ne joue pas. Elle l’envie tant, à cet instant.

Contribution du : 22/01/2013 22:54
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Expert Onirien
Inscrit:
12/01/2010 00:51
Groupe :
Groupe de Lecture
Primé concours
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 5318
Hors Ligne
Tout en bavardant légèrement avec le chauffeur, les taxis ne sont pas tous des brutes désagréables, elle fait ses comptes mentalement. Partir n'importe où, c'est bien gentil, mais doit-on pour autant prendre l'avion ? C'est cher, ça pollue et, au bout du transfert, on n'échappe pas à soi-même.
"Finalement, je ne vais pas aller à l'aéroport ce soir. Vous connaîtriez un petit hôtel propre, dans le coin ?"

Contribution du : 23/01/2013 02:14
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Maître des vers sereins
Inscrit:
11/02/2008 03:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 32892
Hors Ligne
"On n'est pas bien, là, tous les deux, entre... "
Je ne finissais pas ma phrase, tant j'étais charmé par son air ébaubi. Il regardait l'espèce de machine à laver avec émotion...
"J'ai pu acheter une ovule après seulement huit mois d'attente, et tu es né peu après... allez viens maintenant, Goldorak, c'est le printemps, faut qu'on se lave."

Contribution du : 23/01/2013 03:55
_________________
Un Fleuve
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Visiteur 
Quand l'écriture rend l'écrit vain, ce n'est pas le moment de se demander pourquoi tant de maux.

Contribution du : 23/01/2013 14:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Expert Onirien
Inscrit:
28/07/2011 11:53
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Post(s): 4460
Hors Ligne
Le taulier la vit entrer et la jaugea en un instant: encore une paumée qui n'avait pas pu aller jusqu'à l'aéroport. Le clin d'oeil de son complice chauffeur de taxi le lui confirma. Une fois droguée, la fille n'entrerait toujours pas dans un avion mais s'enverrait quand même en l'air.

Contribution du : 23/01/2013 14:53
_________________
La meilleure nouvelle publiée sur ONIRIS : Palimpseste est raide dingue amoureux de Lobia, inoubliable auteure de "Numéro 20"... Nous sommes ensemble depuis deux ans grâce à Oniris, la meilleure agence matrimonialo-littéraire du Monde !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Visiteur 
Arrivée à l'aéroport, elle choisit une destination comme on prend Biba et pas Nous Deux au rayon magazines. Elle rendit son sourire à un homme élégant qui la dévisageait.

Contribution du : 23/01/2013 18:30
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Organiris
Inscrit:
17/09/2009 15:41
Groupe :
Évaluateurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 27766
Hors Ligne
Pedro Alvarez se signa, agenouillé devant la madone. Dehors, la belle Frida l’attendait. Elle n’avait pas bon caractère, Frida. Il soupira. La neige avait fondu, envolée, disparue, la poudre de rêve. Comment l’expliquer à celle qui le guettait en bas des marches, patiente, la main sur son browning ?

Contribution du : 25/01/2013 22:02
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Expert Onirien
Inscrit:
23/01/2013 16:28
De Suisse
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 6479
Hors Ligne
La nouvelle était trop courte. Personne ne voulait la publier. Sans succès, il s'abima les mains à vouloir l'allonger en tirant dessus.

Contribution du : 26/01/2013 17:26
_________________
"Nous oublions ordinairement qu'en somme c'est toujours la première personne qui parle."
H.D. Thoreau
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Organiris
Inscrit:
17/09/2009 15:41
Groupe :
Évaluateurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 27766
Hors Ligne
Au matin du vingtième jour, la neige cessa de tomber. Baldù marchait le long de la jetée, la mer à ses pieds, sombre et mouvante. Ses chaussures de ville étaient déjà noyées, mais personne sur l’île n’avait de bottes de neige, évidemment.

Contribution du : 26/01/2013 20:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 3 4 5 (6) 7 8 9 ... 42 »





Oniris Copyright © 2007-2020